Logo de la ville de Vannes : où est la langue bretonne ?

-- langues de Bretagne --

Communiqué de presse de Ai'ta
Porte-parole:

Publié le 18/10/21 10:22 -- mis à jour le 18/10/21 19:01

C’est avec une grande déception que nous constatons que la ville de Vannes a renoncé à la mise en place d’un logo bilingue. C’est une réelle occasion manquée quand la plupart des grandes villes de l’ouest de la Bretagne ont déjà adopté un logo bilingue.

Alors que le maire de la Ville de Vannes était présent à l’inauguration du lycée Diwan et que la mairie avait communiqué largement sur cette inauguration, nous ne pouvons que faire remarquer qu’il faut mettre en relation les actes aux discours ! Quand on a le bilinguisme au coeur, on communique dans les deux langues !

Certes, les services de la mairie viennent de réaliser en urgence un logo « breton » avec le terme « Gwened » , Mais celui-ci ne servira à rien et restera au fond d’un tiroir ! Ce type de logo « breton » par le retour d’expériences, n’est en pratique JAMAIS utilisé !

Quand on se targue d’être une ville historique, on affiche avec fierté ses origines, y compris avec l’arc celtique. Le terme existe aussi au pays de Galles avec la région de Gwynedd. A l’heure où la la langue bretonne a besoin d’actes forts, l’affichage d’un logo bilingue par la ville de Vannes aurait été un symbole pertinent.

Nous espérons que la ville de Vannes saura se rattraper en accueillant en mai 2022 l’arrivée de la REDADEG pour la première fois (course en relais pour la langue bretonne de 2022 KM) et mettra en place des actes symboliques pour la langue bretonne comme par exemple des plaques de rue bilingues (Vannes est ainsi la seule grande ville de Bretagne, en comptant Nantes, qui ne s’y est pas encore mise !)

Voir aussi :
mailbox imprimer
Ai’ta ! est un collectif dont l’objectif principal est de défendre et promouvoir la langue bretonne et faire en sorte qu’elle reste une langue vivante dans tous les aspects de la société. Pour cela, il est indispensable de permettre à toutes et à tous de voir, d’entendre et de parler breton dans la vie publique… Une langue que l’on ne peut utiliser dans la vie de tous les jours est une langue que l’on condamne à mort, c’est pourquoi nous demandons à ce que la langue bretonne, et celles et ceux qui la parlent, soient respectés partout en Bretagne. Ainsi, l’officialisation de notre langue est indispensable.
Vos 14 commentaires
Didier RAISON
Lundi 18 octobre 2021

Le graphisme est de bien mauvaise qualité, d'une facture a priori amateur.

Roland Colin
Lundi 18 octobre 2021

C'est bien là le problème, les discours électoralistes rarement suivis de faits . Dans l'histoire l'ennemi du breton à souvent été,hélas, le breton lui même il me semble.Un de nos enfants a suivi le cursus diwanais de St Nazaire à Carraix en passant par Vannes, nous pensions que ce serait plus évident au fil du temps, que neni, le jacobinisme a encore de beaux jours devant lui......

Naon-e-dad
Lundi 18 octobre 2021

La municipalité de Nantes / Naoned a ou avait mis en place, il y a quelques années, des plaques bilingues dans certaines rues du centre -ville de la "Cité des Ducs" ...de Bretagne ! Tiens, pourquoi cette réticence persistante à situer la ville dans son périmètre géographique et historique?
.
Bien sûr, on est très loin d'un affichage bilingue généralisé. Il s'agissait sans doute de calmer les ardeurs locales et peut-être - on peut l'espérer - d'indiquer au touriste cultivé que la ville ne vient pas de nulle part. - une ville ne surgit jamais au hasard -, qu'elle s'origine au carrefour de la géographie et du pouvoir politique (les fameux Ducs de la Bretagne indépendante). Autrement dit que sa présence actuelle s'explique sur le temps long.
.
Pour ce qui concerne Vannes /Gwened, je suis d’accord avec vous. Extrêmement décevant. Cela sent l’officine de communicants (peut-être parisiens ?) qui ne connaissent rien à rien, et traite le sujet comme un vulgaire produit de consommation. Reconnaissons malgré tout que l’hermine est joliment dessinée. Mais cela ne suffit pas.
.
La ville peut elle rattraper ce formidable loupé en apposant in extenso la double désignation Vannes / Gwened quelque part sur le logo ? Il fallait y penser avant, mais ce n’est peut-être pas trop tard.
.
Sinon, il faudra attendre le prochain changement de logo, qui je n’en doute pas interviendra un jour ou l’autre. Tôt ou tard. Un logo qui prendra en compte la dynamique bretonne, ce que ne fait pas celui-ci, qui hormis l’hermine pourrait illustrer n’importe quoi. Or, un nom est unique. Gwened. Pourquoi avoir voulu le cacher ou l’effacer ? Gwened dans sa déclinaison bretonne ou Vannes dans sa déclinaison tardive.
.
Kredapl braz eo e vezo gwelet ul logo all, deiz pe zeiz, abred pe ziwezhat. Ennañ buhez Breizh.

Rafig
Lundi 18 octobre 2021

En effet regardez quant un logo de ville, de département ou de région est changé ?
Les logos servent à ne pas utiliser les blasons qui reflètent l'histoire de la ville ou du territoire. De plus ces écussons sont libres de droits donc ne peuvent pas rapporter d'argent contrairement aux logos qui sont changés juste avant ou après des élections. Dessinés par un Bureau d'études (ou pour par l'enfant du dessinateur ;-) et vendu trop chère à la collectivité locale. Peut-être pour rétribuer les amis soutient de campagne ou pour supprimer un détail "non-répulbicain" ? Comme à Nantes, les tenants des villes de la région bretagne ne sont pas bretons voir anti-bretons.

Killian Le Tréguer
Lundi 18 octobre 2021

Combien cela a t-il coûté ?
Ceci dit, ce n'est guère étonnant que Vannes soit de moins en moins bretonne. C'est en voie très avancée de guérando-labaulisation

jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
Lundi 18 octobre 2021

Pour le rédacteur du communiqué!
La ville de Saint Nazer -4 ème ville de Bretagne n'a pas encore de plaques de rues bilingues malgré nos demandes officielles.

Jean-Paul Touzalin
Lundi 18 octobre 2021

c/o K. Le Tréguer: "guérando-labaulisation" ... pouvez-vous expliciter ces termes SVP?

Killian Le Tréguer
Lundi 18 octobre 2021

@ JP Touzalin : une Bretagne réservée à de riches 78-92-75 et/ou déjà implantés dans les grands centres urbains de l'Ouest et qui ne veulent pas trop de "Bretagne" justement. Les Maires de ces communes savent à qui ils doivent leurs élections. Une hermine ça rappelle les fourrures des rois de France, mais on ira jamais bien plus loin.

Jean-Paul Touzalin
Mardi 19 octobre 2021

c/o K. Le Tréguer: A mon avis, le problème de la presqu' île guérandaise se situe au delà des réélections des maires de La Baule et de Guérande. Aux importés de l'Île de France, vous pouvez copieusement rajouter les Sarthois et les Angevins. Le territoire breton a été capté par la politique de l'État français depuis belle lurette grâce à Olivier Guichard, ses suiveurs et les partis politiques afférents ! C'est une réalité pour toute une Bretagne à 5 départements qui va bien plus loin qu'un logo ... herminé quand même!

Paydret
Mardi 19 octobre 2021

Il est suffisamment chauvin comme ça, ce logo.

Killian Le Treguer
Mardi 19 octobre 2021

On attend de villes de la Bretagne de tradition recente brittophone de défendre et promouvoir y compris symboliquement la langue bretonne. Si elles le font pas, qui le fera ?
Les hermines c'est beaucoup plus positif sur un logo de Rennes ou Nantes.
La Bretagne a une langue contrairement à d'autres coins tous proches qui usent et abusent de symboles tradis-catholiques au final assez impersonnels.

Rafig
Jeudi 21 octobre 2021

@Jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne :
Il y a 15 ans l'ancien maire de St Nazaire, J. Batteux a fait apposer au pied de la base sous-marine une plaque métallique avec un écusson de St Nazaire où les hermines ont été remplacé par des tours en chef ???
Des nouvelles de cette effacement de symboles bretons sur d'autres bâtiments ?
pour Vannes : Combien çà a coûter ce logo ?

Yann Erig
Samedi 23 octobre 2021

Un logo doit pouvoir se lire, ici : V + hermine = Vermine...
En plus d'un graphisme très limité, rien de Vannes là-dedans, ça pourrait être un mauvais logo de Vitré également (et bien d'autres villes bretonnes commençant par V).
Un fonctionnaire de la ville sur Word ?

Rafig
Vendredi 29 octobre 2021

Sachant que le drapeau de Vannes est fond rouge à l'hermine passante, le code couleur aurait dü reprendre un fond rouge et du blanc et noir en dessin. Mais voilà, il faut être consensuel, donc un fond blanc ou vide c'est mieux. C'est le résultat d'un diabolisation dans nos emblèmes et cultures par l'Etat français.

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.