-- La réunification --

Réunification de la Bretagne : Appel au sursaut démocratique

Appel de Collier de l'Hermine (porte parole Yann Choucq) publié le 23/12/18 20:13

38 ans de manifestations
38 ans de manifestations

Le 1er Janvier 2019 il sera trop tard !

Après des décennies de manifestations pour la réunification de la Bretagne, les vœux répétés du Conseil Régional de Bretagne en ce sens, le dernier voté il y a 4 jours à l'unanimité,

Face à la détermination de « BRETAGNE REUNIE » qui a recueilli plus de 100.000 signatures d'électeurs du département de Loire-Atlantique, déposées entre les mains du Conseil Départemental, pour une consultation citoyenne, le Conseil a été saisi de deux questions sur lesquelles il s'est prononcé le 17 décembre dernier.

- le premier vote rejette à la majorité le droit d'option prévu par la loi NOTRe, sur le redécoupage des Régions, qualifié lors des débats parlementaires d' « irréalisable » et d' « illusoire » par le Député Roger SCHWARTZENBERG, éminent professeur de Droit Constitutionnel, ce qu'ont relevé des élus au cours du débat.

- le second, a approuvé la demande formée par le Président GROSVALLET au Président de la République d'un référendum sur les deux régions Bretagne et Pays de Loire pour trancher la question, ce à plus de 90%. (

Les« Gilets jaunes » reprenaient, parmi leurs doléances, la création d'un « REFERENDUM d'INITIATIVE CITOYENNE ». Ceux de Bretagne y incluaient la réunification de la Bretagne dans leur assemblée ce week-end. Le Premier Ministre déclarait que le R I C serait inclus dans le débat annoncé la semaine passée par le Président MACRON.

Nous avons la mémoire des promesses non tenues, comme celle des consultations citoyennes ignorées. Nous acceptons pourtant l'augure que ces revendications et engagements convergents pourront aboutir, si toutefois ils sont réalisés avant les élections européennes, ce qui leur évitera de finir dans les corbeilles à papiers gouvernementales ou parlementaires.

Alors que la démocratie s'étiole depuis des années, au gré d'une centralisation parisienne qui confisque le pouvoir décisionnel, au point de voir le taux des abstentions qui augmentent de scrutin en scrutin, jusqu'à dépasser les 50% aux élections législatives de 2017, cette démarche de restitution aux citoyens détenteurs de la souveraineté serait une véritable réforme démocratique après des décennies de gouvernance technocratique.

Nous appelons donc au sursaut tous ceux qui souhaitent voir gommer l'hérésie historique de 1941 qui, par un Décret de Vichy, sépara la Loire Inférieure de la Bretagne.

Quand Madame la Présidente des Pays de Loire s'insurge contre le risque de disparition de SA région, quand les départements 49, 53, 72 ont annoncé une structure commune de concertation pouvant aller jusqu'à la fusion des trois, pour contrebalancer Nantes et la Vendée, elle se soucie plus de son perchoir que de ses concitoyens, dans une région à l'incohérence désormais démontrée.

Pour peser dans la balance du scrutin et affirmer la légitimité démocratique de la revendication de l'unité de notre territoire, nous invitons tous les citoyens de la Bretagne judiciaire (à 5 départements) à régulariser leur situation d'électeur et à s'inscrire sur les listes électorales, pour ceux qui ne l'ont pas fait, AVANT LE 31 DECEMBRE 2018, date de clôture de la révision annuelle des listes.

Faute par eux de le faire, ils ne seront plus recevables à critiquer ou à se plaindre, par abandon de leur droit et pouvoir décisionnel. Nous devons être en ordre de marche lorsque démarrera l'affrontement électoral, pour le gagner !

SOUCIEUX de DÉMOCRATIE, nous voulons croire que les institutions actuelles reprendront le chemin de la LIBERTÉ CITOYENNE et restitueront au PEUPLE SOUVERAIN son premier droit : CHOISIR sa destinée et son avenir.

Yann CHOUCQ

Chancelier du Collier de l'HERMINE

Organisations soutenant ce texte :

- BRETAGNE REUNIE

- INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE /SKOL UHEL AR VRO

- BREIZH

- COORDINATION DES JURISTES DE BRETAGNE

- COMITE BRETON POUR LA DEMOCRATIE ET LES DROITS DE L'HOMME

- AGENCE CULTURELLE BRETONNE DE LOIRE ATLANTIQUE

- POUR LA BRETAGNE

- ALLIANCE FEDERALISTE BRETONNE

- Breizh -ImPacte

- Blanc c'est Exprimé

- COMITE BRO GOZH

Document PDF 46550-herminereunificationappel.pdf L'appel. Source : Confrérie de l'hermine
Voir aussi :

mailbox imprimer

L’ordre de l’Hermine (Urzh an Erminig en breton) est une distinction remise chaque année à quatre personnalités engagées dans le rayonnement de la Bretagne. Il tient son nom de l'ordre de chevalerie fondé par Jean IV de Bretagne.

Vos commentaires :

Colette TRUBLET
Lundi 24 decembre 2018

Ce texte de Yann Choucq est merveilleusement réconfortant. Il y a partout comme un alignement des planètes de l'espoir en ce moment. La Réunification aura lieu. Nous allons dans le sens de l'histoire avec cette volonté de résister à être ballotés aux mauvais vents de la finance et à la mondialisation de l'économie qui nous privent de vivre là où c'est important pour nous, dans notre pays, la Bretagne. Nous pourrions fédérer nos pays de France et d'Europe pour continuer sur notre vocation commune : la paix. Notre histoire nous y conduit, après les deux dernières guerres qui nous ont tant détruits ... Https://www.celtequejaime.com.Colette Trublet.

Lheritier Jakez
Lundi 24 decembre 2018

Il y a les assises "nationales "de la citoyenneté intitulées "vivre ensemble"à Rennes les 18/19 Janvier au couvent des Jacobins;C'est pas une blague c'est de la provocation.

Est ce que vous pouvez vous entendre pour appeler à se retrouver à l'entrée et à l'intérieur.?

Burban xavier
Lundi 24 decembre 2018

Oui , il devient urgent que les citoyen(ne)s de la Loire-Atlantique s'inscrivent sur les listes électorales à la mairie de leur commune avant ce 31 décembre 2018 puis s'organisent en prévision des élections à venir en portant la revendication "Pour la réunification de la Bretagne " en choisissant le modalités sur une liste ou sur des listes .

La situation voulue par les élu(e)s ne perdurera pas longtemps si une liste parvenait à réunir plus de 10°/° des suffrages , un nouvel équilibre naitrait au sein du paysage politique qu'ils pensent acquis .

L'idée de la réunification de la Bretagne fait son chemin dans la population , ce n'est plus comme avant la dépot des + de 105 000 signatures , nul ne peut l'ignorer en tant que candidat .

La "réunification de la Bretagne " n'est plus un problème secondaire dans les priorité en dépit du refus borné des élu(e)s du département de la Loire-Atlantique qui endossent une responsabilité à cet égard !

Oui , il peut y avoir une sanction par le vote aux cantonales pour ceux qui ont voté contre l'organisation d'un référendum au sein du département si les gens votent consciemment alors que la participation est très faible aux élections cantonales , une mobilisation de ceux qui ont signés la pétition pourrait pesée lourd dans les résultats locaux !

Burban xavier
Lundi 24 decembre 2018

Oui , il devient urgent que les citoyen(ne)s de la Loire-Atlantique s'inscrivent sur les listes électorales à la mairie de leur commune avant ce 31 décembre 2018 puis s'organisent en prévision des élections à venir en portant la revendication "Pour la réunification de la Bretagne " en choisissant le modalités sur une liste ou sur des listes .

La situation voulue par les élu(e)s ne perdurera pas longtemps si une liste parvenait à réunir plus de 10°/° des suffrages , un nouvel équilibre naitrait au sein du paysage politique qu'ils pensent acquis .

L'idée de la réunification de la Bretagne fait son chemin dans la population , ce n'est plus comme avant la dépot des + de 105 000 signatures , nul ne peut l'ignorer en tant que candidat .

La "réunification de la Bretagne " n'est plus un problème secondaire dans les priorité en dépit du refus borné des élu(e)s du département de la Loire-Atlantique qui endossent une responsabilité à cet égard !

Oui , il peut y avoir une sanction par le vote aux cantonales pour ceux qui ont voté contre l'organisation d'un référendum au sein du département si les gens votent consciemment alors que la participation est très faible aux élections cantonales , une mobilisation de ceux qui ont signés la pétition pourrait pesée lourd dans les résultats locaux !

Jean Cévaër
Lundi 24 decembre 2018

Titulaire de ce collier symbolique qui représente si bien l'histoire et la culture bretonnes, je soutiens totalement la déclaration de notre chancelier qui exprime si bien ce que nous pensons tous.

A wir galon. Jean Cévaër

Luigi Barsagli
Mardi 25 decembre 2018

Bretagne Réunie connaît précisément la localisation des pétitionnaires, il serait intéressant de faire des statistiques là-dessus (par communautés de communes par exemple) et adapter sa stratégie là-dessus.

Le département de la Loire-Inférieure est issu de la division de la Bretagne en 5 département. C'est ce qui explique (en partie du moins) que le département penche plus au Nord de la Loire qu'au Sud et que Nantes se retrouve au Sud(-Est) du département. Chateaubriant est plus proche de Rennes que de Nantes, idem pour la presqu'ile guérandaise par rapport à Vannes.

Aujourd'hui la limite entre la Loire-Atlantique, avec l'Ille-et-Vilaine et le Morbihan sert de limite régionale entre une "Région Bretagne" et une "Région Pays-de-la-Loire", alors que cette limite départementale n'a jamais été conçue pour cela.

Il me parait très important,d'une part de communiquer le maximum possible, y compris hors de France sur cette pétition (et de futures éventuelles pétitions), d'autre part de prendre conscience que dans tous les cas de figure la stratégie de la France est de noyer la Bretagne, de ne pas nous donner une auto-détermination locale ou globale.

Aujourd'hui on nous indique que le sort du 44 dépendrait de la Sarthe, Vendée etc qui a décidé de cela ? Depuis quand un département est une subdivision d'un Région ?? Normalement il n'y a pas de sujétion particulière et en plus le département est antérieur aux Régions (la plupart de ces dernières ayant été supprimées d'un trait de plume en 2014 pour rappel)

Donc la stratégie du "tout département" qui parait certes la plus simple, n'est peut-être pas si simple.

Probablement le sentiment breton est le plus fort dans le Nord et Nord-Ouest du département. C'est un moyen de pression à utiliser..menacer de rattacher ces parties là à la Région Bretagne (quitte à proposer un redécoupage des 4 départements en 3 par exemple : Grand-Finistère (KLT), Grand-Morbihan (Vannetais + Redonais et Guérande), Haute-Bretagne (Est du 22, 35 sans Redon + Castelbriantais)

Il faut à tout prix que nous ayons des élus exigeants/militants de la Bretagne dans ces zones là du département...

jean louis Le Corre
Jeudi 27 decembre 2018

La Liste des 30/58 Conseillés du 44 qui ont voté CONTRE la Réunification est consultable sur OF44 ,article "Qui a voté quoi..." du 17/12/2018 ,également consultable sur le site "Breizh-Infos" (copie d'ecran publiée)... Au moins on sait pour qui il ne faudra pas voter aux prochaines écheances électorales ...

A galon /Bevet Breizh !

Luigi Barsagli
Vendredi 28 decembre 2018

@jean louis Le Corre, je l'avais vu cet article d'OF (où ils cherchent à noyer le poisson sur le vote contre la réunification) mais bizarrement la liste de "qui a voté quoi" n'est diffusée sur aucun site breton, en faisant comme si d'ailleurs ce vote n'avait pas existé quasiment.

Mike Kerphy
Dimanche 30 decembre 2018

Et comment fait-on pour manifester son attachement et soutien à la Bretagne à 5 départements, quand on a du s'exiler de la région, tout en restant le coeur breton ?

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.