L'Electorat des élections nationales bretonnes de novembre 2016 !

-- Politique --

Communiqué de presse de KAD
Porte-parole: Jean-Loup LE CUFF

Publié le 11/10/14 1:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

(Élection du Parlement provisoire Breton, deuxième communiqué)

Suite au premier communiqué de KAD, concernant les élections nationales bretonnes et visible en lien ci-dessous, voici le deuxième communiqué qui traite de l'électorat breton à constituer en vue des premières élections nationales bretonnes de novembre 2016.

Qui pourra voter ?

Dans KAD, qui est un lieu d'union de tous les Bretons, nous ne voulons pas rentrer dans des débats interminables et conflictuels entre droit du sang et droit du sol, et laissons cette question importante et sensible à mettre en débat dans le futur Parlement National de Bretagne. Dans notre volonté d'avancer en union et harmonie, nous ouvrons la liste électorale nationale bretonne au plus grand nombre, comme suit : tous les Bretons d'origine ou d'adoption vivant sur les cinq départements bretons, ainsi que tous les Bretons d'origine expatriés hors de Bretagne, peuvent s'inscrire sur la liste électorale nationale bretonne.

Les documents à fournir :

Les Bretons d'origine ou d'adoption vivant en Bretagne devront fournir une copie de leur carte d'identité (ou permis de conduire ou passeport) ainsi qu'un justificatif de domicile en Bretagne (copie au choix d'une facture récente de téléphone ou EDF, ou copie de leur feuille d'imposition locale de l'année en cours, portant mention de leur adresse en Bretagne à cinq départements.)

Les Bretons expatriés devront fournir une copie de leur carte d'identité (ou permis de conduire ou passeport) ainsi qu'un justificatif de leur origine en Bretagne (patronyme breton ou famille en Bretagne) ou à défaut leur appartenance à une association culturelle bretonne, dans ou hors de Bretagne.

Un droit d'inscription :

Un droit d'inscription de 10 ¤ sera également demandé, afin de couvrir les frais de ces élections nationales. Ces frais d'inscription sont fixes et définitifs, et ne seront pas réclamés à nouveau pour d'autres élections futures. Chaque électeur ne paye donc qu'une seule fois ce forfait à son inscription.

Comment s'inscrire ?

Soit par courrier, soit par Internet comme suit:

Par courrier, vous envoyez tous les documents demandés ci-dessus, avec un chèque de 10 ¤ à l'ordre de KAD, à l'adresse Association KAD, 25 Bel-Air, 35 140 Gosné.

Par Internet, vous envoyez tous les documents demandés ci-dessus à l'adresse mail : kadbreizh [at] gmail.com . Un RIB vous sera envoyé pour virement de 10 ¤ sur le compte de KAD.

Quand votre dossier sera complet, votre payement de 10 ¤ encaissé, vous recevrez votre confirmation d'inscription, avec votre numéro d'inscription sur la liste électorale Bretonne, composé des trois premières lettres de votre patronyme et de votre numéro dans l'ordre d'inscription.

Comment voter, pour qui et pour quoi ?

Dans les mois qui viennent de nouveaux communiqués expliqueront en détail tous ces points en totale transparence, mais en résumé disons que le vote se fera essentiellement par courrier avec système de double enveloppe. Si un système fiable de vote par internet peut-être mis en place, nous le ferons, mais le contrôle des scrutateurs devra être possible, pour avoir un vote fiable et légitime. Nous en reparlerons. Afin d'avoir un contact réel et humain lors de ces élections nationales bretonnes, nous pourrons également disposer des urnes physiques dans plusieurs villes de Bretagne.

Le « voter pour qui et pour quoi ? » sera expliqué dans le prochain communiqué qui traitera des candidats aux futures élections nationales bretonnes, ainsi que du rôle de nos futurs députés du Parlement Breton provisoire.

Merci d'avance à tous les Bretons qui nous font confiance, et qui vont à suivre s'inscrire sur la liste électorale nationale bretonne ! Aux autres nous dirons simplement que nous avancerons sereinement vers une vraie démocratie en Bretagne, avec ou sans eux : ceux qui n'auront pas voté ne pourront pas critiquer le futur Parlement provisoire de Bretagne en disant qu'il est trop ceci, pas assez cela…

Ken ar c'hentañ evit frankiz Breizh!

KAD

Le 11/10/14.

Le premier et précédent communiqué sur les élections bretonnes: (voir le site)

Le site Internet: (voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 4599 lectures.
mailbox imprimer
logo
KAD, Kelc'h an Dael, (Cercle du Parlement), est une association bretonne ouverte à tous les patriotes et démocrates bretons de gauche(s) comme de droite(s), qui acceptent que toute divergence d'opinion interne soit réglée par le vote souverain, dans le but d’œ'oeuvrer ensemble, en toute fraternité et convivialité, pour la création ou le réveil d'un Parlement de Bretagne. KAD n'est pas un parti breton de plus, mais un lieu de rencontre et de coordination de tous les bretons et partis bretons désireux de faire l’UNION ! KAD ne prétend pas être le Parlement de Bretagne, mais l'association logistique qui va, avec l'aide de toutes les bonnes volontés, mettre en place les conditions électives et démocratiques pour créer ce Parlement de Bretagne. Site: (voir le site)

Vos commentaires :

An Floc'h
Samedi 11 octobre 2014

Vote par le net ou courrier ?

Pourquoi pas, ce n'est pas une mince affaire à mettre en place mais je doute d'un réel impact médiatique.

D'un autre côté, il y a l'initiative DIBAB.

D'accord, KAD c'est pour un parlement breton.

DIBAB, c'est la réunification.

Mais est-ce que les promoteurs de ces deux actions se sont concertés ?

Dans quelles mesures, l'une et l'autre peuvent entrer en synergie ?

Si ces deux opérations sont étanches l'une à l'autre, c'est encore malheureusement une preuve que le mouvement breton a du mal à s'accorder.

Il faut que les deux actions se rejoignent.

morvan schwank
Samedi 11 octobre 2014

K A D est en route depuis des mois,et je suis persuadé c'est la meilleure initiative depuis toujours pour remettre en route un Parlement ou Assemblée de la Nation de Bretagne depuis la fin du XVIIIème siècle,quand l'occupant nous a supprimé UNILATERALEMENT les Droits du Duché de Bretagne.

Tout autre consultation peut etre intéressante et valable,mais,pour moi, la SEULE que je considérerai comme légale, est l'élection de K A D .

BEVET BREIZH !

Yann LeBleiz
Samedi 11 octobre 2014

@ An Floc'h

DIBAB, c'est connu?

En tout cas, quand on cherche sur internet on tombe sur un cabinet d'aide développement.

Un cabinet suffisamment breton pour connaître un mot en Breton, mais suffisamment français pour afficher une carte B4... pas mal pour des gens qui veulent promouvoir le développement!

En tout cas, KAB existe depuis plusieurs années et n'est plus à présenter!

Job
Samedi 11 octobre 2014

Il y a eu le 27 septembre dernier un mouvement important de l'ensemble des Bretons à adhérer au mot d'ordre de BRETAGNE RÉUNIE.

Pourtant, il semblerait que BR n'ait pas été consulté pour rejoindre l'organisation de ces "votations" . . .

Que cherchent ces deux organismes que sont "Kad" et "Dibab"?? . ..

Sans rassemblement, il est INIMAGINABLE de penser à organiser un quelconque vote !! .. Du moins, tant qu'il n'y aura pas de rassemblement, pour ma part, je refuse d'adhérer à ces démarches !

Qu'on se le dise !!

J'ai écrit à "Dibab" pour leur évoquer le problème, . .. sans réponse depuis plus d'une semaine .. .

Yannick Leveo
Samedi 11 octobre 2014

shadow cabinet :

en breton,

Strollad teuz

ou

Strollad semeilh ?

Ed du
Samedi 11 octobre 2014

Il y aura d'ici-là plusieurs autres initiatives ou groupes qui vont sortir de terre selon leur situation géographique. Le principal étant qu'ils ne travaillent pas les uns contre les autres mais qu'ils convergent sur cette élection 2016. Nationale Bretonne! Eh!

An Floc'h
Dimanche 12 octobre 2014

@Yann LeBleiz

La visibilité de KAD sur google n'est pas brillante...

C'est connu ? Oui, chez les convaincus. Super.

Quand on google "KAD", on tombe sur Kad Merad...

L'association a deux sites avec des noms de domaines qui n'ont même pas KAD dans l'adresse.

Si on google "KAD Bretagne", on a le groupe facebook. Bien.

Mais en 2e proposition, on a l'article du blog d'Adsav.

Autant je suis plutôt content de voir qu'une association arrive à réunir de l'extrême-gauche à l'extrême-droite, autant ce référencement est malheureux. L'amalgame est vite fait.

Bref, peut mieux faire.

DIBAB est récent... Cela s'est lancé (je crois) après la dernière manif à Nantes.

(voir le site)

Quand KAD va faire des emails et courriers, DIBAB a pour but de faire des votations "réelles" dans des communes de Bretagne, en accord avec les élus.

Les deux initiatives ont leurs forces et faiblesses.

L'une réunie des acteurs de tout le spectre politique breton, c'est sans doute du jamais vu.

Mais cette votation "à la maison" ne risque pas d'intéresser les media. Et comme elle ne sera que symbolique, malgré tous les rêves et fantasmes qu'on veut bien y mettre, c'est dommage.

L'autre aura le bénéfice du happening mais est sans doute moins ouverte à droite (elle vient de 44=BZH). En tout cas, elle aura plus droit aux dépêches des journaux locaux que KAD.

Bref, les deux initiatives sont intéressantes. Mais il ne faudrait pas qu'elles se parasitent l'une et l'autre.

Et sachant que KAD existe depuis plus longtemps, dans quelle mesure DIBAB les a-t-ils ignorés ?

C'est vraiment la pitié s'il y a des ambitions ou des désaccords qui empêchent de simplifier la vision de l'enjeu démocratique...

Je pense que je prendrais part aux deux... Mais c'est vraiment pour la Bretagne, parce que ça ne me donne vraiment pas envie.

Ni KAD, qui prend 4 ans pour faire des votes par correspondances.

Ni DIBAB, nouvelle association de votation citoyenne alors qu'il y a déjà KAD et on aurait pu imaginer une antenne sur la question de la réunification.

@Job

Quel était le mot d'ordre de Bretagne Réunie ?

Ce que vous dîtes laissent penser qu'il y a encore des histoires de chapelles et on ne peut vraiment pas se permettre le luxe...

LE GOUSSE Arnaud
Dimanche 12 octobre 2014

Bonjour Messieurs, je suis bien content que la situation ait évoluée et qu on fasse montre d une volonté d émancipation. Il y a 20 and je proposait l assemblée fans les champs. On m opposait les élections françaises plus importantes à gagner. Je parlais de créer une chains de diffusion bretonne fans des salles obscures et municipales on m opposait une chaine publique. Elève de Yann Fouéré bien que de sympathie rouge je défends le petit pas constant face aux effets d annonces, l ombre à la lumière. Le vécu au projet. Donc, qu est ce qu il est prévu de faire pour intéresser la population? Le faire trop près des elections présidentielles françaises n est ce pas s exposer à un kiproco en pleines primaires des partis français? Les bretons sont ils condamner à tout penser en fonction de la France? Cela fit ça m intéresse. Il est probable que je me présente et on verra fans le débat des idées si on est sorti du régionnalisme et si on s achemine vets quelque chose de réel, et de démocratique, pas de républicain car créer une constitution basée Sur la dictature des nantis ne servirait à rien.

Ar Vran
Dimanche 12 octobre 2014

J'ai l'impression qu'il y une méprise. Vouloir comparer DIBAD à KAD est pour le moins suprenant.

KAD est une organisation nationaliste bretonne qui promeut une Bretagne émancipée (de la France si besoin).

DIBAD est plus "régionaliste" et ne réclame nullement la renaissance de la Bretagne en tant que Nation. Ceci n'est donc pas comparable.

Même si je trouve l'initiative de KAD louable, elle ne correspond pas encore à l'ère du temps. La majorité des Bretons sont encore trop soumis et trop ignares de leur culture et histoire pour se poser des questions d'indépendance. Cependant où là KAD est indispensable il faut qu'une structure de ce type existe pour montrer la voie....

Entretemps et surtout afin de ne pas effrayer ces Bretons lobotimisés, DIBAD leur propose de voter pour la réunification et la mise en place d'une structure régionale commune sur les 5 départements bretons.

Ces 2 initiatives ne sont donc pas en concurrence, elles se complètent.

An Floc'h
Dimanche 12 octobre 2014

@Ar Vran

"Ceci n'est donc pas comparable."

On peut appeler les deux initiatives "votations citoyennes", non ? Dans ce cas, elles sont comparables.

"Ces 2 initiatives ne sont donc pas en concurrence, elles se complètent."

Si c'est bien le cas, tant mieux. Je l'espère de tout coeur.

Je m'étonnais simplement du fait que les annonces se croisent dans le temps.

KAD est bien sûr lancé depuis plus longtemps. Et s'il faut du temps pour mettre cela en place, ils ont quand même encore 2 ans devant eux.

DIBAB semble plus jouer dans l'urgence, en cherchant à avoir des actions et des chiffres avant que le débat à l'AN sur les régions soit fermé.

Les 2 initiatives sont en effet intéressantes et démontrent, s'il le fallait, le dynamisme du projet breton.

Yann-Bêr
Lundi 13 octobre 2014

Bonjour,

En ce qui concerne DIBAB, ils m'ont très vite contacté après Nantes. Je leur posais la question de savoir quel état ce nouvel OBMI (Objet Breton Mal identifié)et leur faisant comprendre ma lassitude de voir encore un machin se mettre en place alors qu'il fallait au contraire réunir les forces et les éléments existants. Pas de réponse depuis plus de 8 jours, par contre envoi d'un nouveau tract !!!

De plus, ils vont mener une action spectaculaire avec leur première votation à St-Viaud (44) 2100 habitants, c'est super réprésentatif de la population bretonne !

Quand à KAD, le mouvement est connu depuis plus longtemps et j'ai souvent apprécié ses prises de position, comme cette élection nationale bretonne. Pat contre, une chose me gêne énormément dans le processus qui se met en place : le fait de s'acquitter d'un droit de 10 Euros par électeur. On ne parle plus de suffrage universel mais censitaire alors ? Et surtout, cela va rebuter bon nombre de Bretons qui n'auront pas les moyens de le faire.

Encore un mot, je rabâche, je radote : mais quand verra-t-on un mouvement unique se mettre en place ? Désolé Mr Ar Floc'h mais on n'est pas une situation de complémentarité mais de concurrence qui est en train de se mettre en place (une de plus malheureusement) .

Yann-Bêr

Paul Kerguelen
Lundi 13 octobre 2014

Yann-Bêr,

A 90 pour cent, je suis d'accord avec vous... surtout pour que le mouvement breton devienne unique!

Cependant, les 10% restant vont vers Ar Vran...

En effet, si j'ai bien compris, DIBAB veux la réunification... or, on peux très bien être pour la réunification sans pour autant vouloir que la Bretagne soit autonome ou indépendante, ce que propose KAD...même s'il me semble logique pour les autonomistes ou les indépendantistes souhaitent cette satané réunification!...

Mais les deux choses sont dissociées, du moins à mon avis... donc oui, pas concurrentes mais complémentaires...

Pour ma part, la question de la visibilité de l'une ou de l'autre initiative dans les médias me préoccupe plus... les médias étant le "quatrième pouvoir", il peuvent influencer des hésitants... et les faire basculer, d'un côté comme de l'autre... mais sans visibilité, sans relai médiatique...

En effet, je ne lis ou regarde peut-être pas les bons médias, mais hormis dans le "milieu breton" je n'ai lu ou entendu parler de ces initiatives.....

Ce sont la les seuls 10% pour lesquels je suis en désaccord..autrement je ne retirerai pas un mot de ce que vous avez écrit...

Yann LeBleiz
Lundi 13 octobre 2014

Oui, la visibilité de KAD est surement à travailler.

Par contre, c'est bien dommage que DIRAD ne s'est pas manifesté auprès de KAD.

En effet, il faut arrêter de mettre des initiatives en concurrences. La Bretagne est riche d'idées et c'est un plus, mais elle ne sait plus s'organiser!

Ce qui est important, c'est surtout de connaître le champ d'action de ces députés bretons. Car c'est de leur travail que viendra l'écoute des Bretons.

Si déjà, ces députés parviennent à mettre au jour une constitution bretonne, acceptée et reconnue par les partis et associations, puis progressivement par les citoyens (comme ce fut le cas avec le Gwenn ha Du et le Bro Gozh), ce sera déjà un grand succès!

Généralement, une constitution est écrite par quelques spécialistes inconnus, ici, si c'est l'objectif, les participants seront bien plus nombreux et issus d'une élection...!

(En Catalogne, sauf erreur, c'est un parti politique, les Républicains, qui ont écrit la constitution, et comme les autres partis ont su reconnaître la qualité du travail, elle a été adoptée...)

Pour le droit de 10¤, ce n'est pas une mauvaise idée.

Le mouvement breton manque de moyen financier. C'est le prix d'un ou deux paquets de cigarettes, ce n'est pas la ruine...!

Et il ne faut pas faire croire qu'une élection française ne coûte rien aux citoyens, à mon humble avis, cela coûte bien plus que ces 10¤!

Car franchement, cette constitution, on en parle depuis longtemps, mais personne ne s'est mis au travail!

Jakez Kroc'hen
Mardi 14 octobre 2014

L'initiative part d'un bon fond, mais il y a des problemes dans votre truc 1) chèque de 10 ¤ à l'ordre de KAD vous ne touchez personnes du peuple, et donc aucune possibilitée pour votre mouvement de se développerparmi la masse, barriere de l'argent,2) "entre droit du sang et droit du sol, " Blout und Boden de Oswald Sprengler, un peut Has been, quand vous écrivez des choses comme ca , faut un peut réfléchir au mots que l'on utilise et de 3) "devront fournir une copie de leur carte d'identité" carte d'identité de la "republik de Breizh" ??

Yann-Bêr
Mardi 14 octobre 2014

Pour le coup des 10 Euros, allez dire ça à une famille de l'agro-alimentaire ou autre secteur en déconfiture qui pourrait avoir 5 personnes en droit de voter. Vous voyez le budget que ça représente ?

D'accord, une telle organisation nécessite des fonds, j'en suis ben conscient. Mais encore une fois, si toutes les structures se réunissaient pour un tel projet, au lieu encore une fois de se tirer dans les pattes, ce serait certainement envisageable.

Pour Dibab, aller relire leurs tracts,c'est l'UDB qui est en train de tirer la couverture de son côté : (voir le site)

Yann-Bêr
Mercredi 15 octobre 2014

N'eo ket echu ar stourm. Dreist-holl goude ar pozhioù lâret gant M. Valls diwar-benn Bro-Elzas...

Le combat n'est pas fini. Surtout après les paroles tenues par M. Valls à propose de l'Alsace...

(voir le site)

(voir le site)

Yann-Bêr

PIERRE CAMARET
Samedi 18 octobre 2014

YANN-BER .

Alors, je suis parfaitement en phase sur tout .

Il nous manquera toujours quelque chose a nous Bretons ( Celtes ) la notion de l'Unite , aussi a tous les coups , on se fait etendre .

Si a Alesia , les 17 tribus gauloises ( Celtes ) s'etaient unies : c'en etait fait de Cesar et le monde d'aujourdhui eut ete different

Yann-Bêr
Samedi 18 octobre 2014

A PIERRE CAMARET

Merci de vote réponse qui me fait très chaud au coeur. Mais vue l'heure tardive, je vous recontacterai demain. A galon.

Yann-Bêr

Stef Ma Voutig
Dimanche 19 octobre 2014

10 euros pour voter ça semble cher à priori mais voilà...combien coûtent les nombreux scrutins français prélevés par les impôts en toute opacité, et que tu votes ou non ? alors donner 10E pour des éléctions bretonnes, une seule fois pour toute ta vie,c est honnête et transparant.

Yann-Bêr
Dimanche 19 octobre 2014

Stef Ma Voutig : Je refuse le principe d'un vote censitaire donc non démocratique* pour une élection qui n'aura rien d'officiel.

Si, un jour, un réel Parlement breton existe et qu'il affiche sur nos déclarations fiscales le coût de notre participation, d'accord.

*Cf post précédent à propos des gens qui sont en train de se faire virer de partout (dernier exemple en date avec Intermarché qui reprend 530 employés de chez GAD mais qui en laisse plus sur le carreau).

PIERRE CAMARET : On ne refera pas l'histoire, Pierre. Ce qui est impossible. Mais on pourrait se dire que les Bretons (ou Celtes) auraient pu prendre des leçons de leur(s) Histoire(s). Même pas, surtout pas les politiques, ni les mouvements culturels ou associatifs. Comment dans de telles conditions toucher vraiment le simple citoyen ?

Yann-Bêr

Colette Trublet
Lundi 20 octobre 2014

D'accord. Je m'inscris. Et n'oublions pas que les manifestations de rue ne correspondent pas entièrement à notre objectif. C'est juste une pression à l'égard des pouvoirs publics. Après il s'agit de construire et d'organiser notre pays en recréant les conditions d'une démocratie de proximité dans laquelle les différentes tendances pourront s'affronter à notre manière à nous, ouverte aux bretons de souche ET d'adoption ET aux Bretons du monde. Quand le c½ur, la raison et l'intelligence travaillent ensemble ça peut aller très vite et très loin. Occupons-nous de nous ... Et ne perdons pas de vue d'avoir à entretenir avec nos proches voisins, parfois des amis, parfois des parents, de bonnes relations; les français ne sont pas des ennemis ce sont leurs gouvernements successifs qui nous ont maltraités; comme ils sont en train de déconstruire le tissu social qui nous avait permis de les supporter, nous n'avons plus aucune raison de faire allégeance. Nous serons amenés à nous débrouiller entre nous et à instaurer avec eux des liens utiles pl

PIERRE CAMARET
Mercredi 22 octobre 2014

La commission speciale du SENAT en charge de la reforme territoriale a adopter l'amendement alsacien , de non fusion avec la Lorraine et Champagne Ardennes .

C'est deja une ( petite ) victoire pour eux .

Alors nos elus ( collaborateurs ) Bretons que faites vous ????

Pascal Geneste
Mercredi 22 octobre 2014

Excellente initiative. Premier pas je l'espère vers la construction d'un Etat national breton. Evidemment je m'inscris et je serai candidat à ses élections avec pour thème la Bretagne aux bretons, choses qui est loin d'être évidente au vu de la croissance exponentielle du nombre d'immigrés d'origine extra-européenne en Bretagne. A ce propos se tient ce samedi un rassemblent contre la construction d'un minaret à Kemper.

Jean-Loup LE CUFF
Vendredi 24 octobre 2014

Erratum: on vient de me signaler que nous ne répondions pas aux mails.. et pour cause: notre mail est bien kadbreizh [at] gmail.com et non kadbzh [at] gmail.com !!!

Autre chose, le droit d'entrée de 10 euros est fixé à vie pour chaque électeur! C'est donc une somme dérisoire par rapport à ce que coute les élections françaises aux contribuables, et donc aux bretons...

patrick lecat
Lundi 2 février 2015

N'em eus ket komprenet penaos en em enskrivañ ... sot on, sur a-walc'h.

René Lanco
Mardi 17 mars 2015

Demat.

Ca devient pénible de constater que dès qu'une initiative surgit le débat porte sur des arguments militanto-militants. Ce n'est même plus des chapelles, ça devient de sinistres bénitiers.

Que ce soit l'initiative de votation "nationale" de KAD ou de votation " "citoyenne" de DIBAB ces actions motivent de nouvelles énergies. Tant mieux. Qu'elles soient complémentaires ou concurrentes, tout le monde s'en fout, hors du petit cercle de militants convaincus de leur haute lucidité et d'avoir du temps pour compter les mouches.

Questionnez des gens "normaux" autour de vous: combien ont entendu parler de l'une ou l'autre de ces votations? et ceux qui en ont entendu parlé qu'en ont-ils retenu?

Le pb est que les militants n'acceptent surtout que les idées qu'ils partagent déjà. (C'est une vérité vérifiée pour l'ensemble des partis du monde).

Les fiascos répétés du mvt breton en sont une belle démonstration; manque d'écoute du peuple, stratégie sans définition précise; parfois même aucune notion de ce qu'est une stratégie qu'on remplace, l'air béa, par de la provocation idiote.

Le mvt breton souffre aussi d'une absence de leader et de la négation totale des méthodes de communication, sur le fond et sur la forme:

Sites pourris, discours langue de granit, postures outrancières, pauvreté des réponses, là où il est nécessaire d'avoir une visibilité moderne, une communication réactive, une écoute attentive.

Et subir les alatoyas façon commissaire politique tout droit sorti du fond des bois est particulièrement pénible et rédhibitoire.

Alors laissons ces 2 initiatives grandir, aidons-les si on peut, même sans illusion. ce qui comptera en définitif c'est ce qu'en pense le peuple.

Ca ne sert à rien d'exiger une seule voie en colonne par 2 quand on constate une absence totale de stratégie gagnante.

Bretagne Réunie soutien en principe tous les efforts bretons, même s'ils se disent contradictoires, à une condition: que ceux-ci ne tirent pas dans les pattes de notre association et adopte le princip du respect mutuel (ce qui serait déjà pas mal).

Bretagne Réunie a mis 30 000 personnes dans les rues de Nantes, les Bonnets Rouges ont mis 30 000 personnes dans les rues de carhaix; ces 2 inititives ont été conduites dans un soucis d'unions totales. je n'ai as vu d'autres organiateurs capable de faire mieux.

L'union ce n'est pas un discours, c'est se rapprocher des autres; pas exiger que les autres se rapprochent de soi.

bonne vie aux votations.

Jacques Herry
Mercredi 15 avril 2015

Vive la Bretagne décidant enfin de son destin. Je parle bien entendu, d'une Bretagne réunifiés, à 5 départements, et pour le moins autonome !

Jean-Luc Laquittant
Mardi 26 mai 2015

Belle synthèse de René Lanco

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.