Les élections parlementaires bretonnes de second cycle du dimanche 15 décembre 2019

-- Politique --

Communiqué de presse de KAD
Porte-parole: Jean-Loup LE CUFF

Publié le 17/12/19 10:38 -- mis à jour le 18/12/19 06:51
49531_1.jpg
Le bulletin "nul" d'un électeur...

Le dimanche 15 décembre 2019, à Surzur dans le Morbihan, les 503 Bretonnes et Bretons actuellement inscrits comme électrices et électeurs du Parlement de Bretagne réveillé depuis 2016, aussi nommé Dael Breizh, étaient appelés à voter pour renouveler les parlementaires bretons siégeant, de façon mensuelle et nomade sur toute la Bretagne, pays Nantais inclus.

Le vote physique a eu lieu entre 14h et 18h, avec la possibilité pour tous les électeurs de voter par correspondance pendant la quinzaine de jours précédents, ainsi que par Internet jusqu’à 18h le dimanche, pour les retardataires ou les expatriés…

Le dépouillement physique a eu lieu après 18h devant une trentaine de personnes. Et voici le résultat, dans l’ordre décroissant des voix obtenues, des douze élus :

1/ Le Deuff Pêr (109 voix- 90,83%- Second mandat)

2/ Ex Aequo : Le Marre Danièle ( 108 voix- 90% )

3/ Le Goff Thierry ( 108 voix- 90% )

4/ Le Vaillant Françoise (107 voix- 89,16%- Second mandat)

5/ Furon Yann Varc’h (106 voix- 88,33%- Second mandat)

6/ Jacquet Daniel (105 voix- 87,5%)

7/ Ex Aequo : Romillat Philippe (104 voix- 86,66 %)

8/ Erkelens Tepod (104 voix- 86,66 %)

9/ Guillaume Mikael (100 voix- 83,33%- Second mandat)

10/ Kervella Mark (94 voix- 78,33 %)

11/ De Gaudemont Eric (93 voix- 77,5%- Second mandat)

12/ Ar Floc’h-Bach Visan (75 voix- 62,5%)

Ils sont élus pour un nouveau cycle de trois ans, jusqu’en décembre 2022. En cas d’éventuelles démissions, des élections complémentaires peuvent être organisées à mi-mandat, selon notre code électoral actuellement en vigueur.

Cette année, ces élections de second cycle ont été sujettes à une forte abstention, car seulement 120 électeurs ont voté. Les raisons de cette démobilisation se trouvent sans doute dans quelques erreurs de communication et d’organisation du premier cycle parlementaire, dues à un tâtonnement évident, inhérent à un redémarrage parlementaire breton, autodidacte en quelque sorte, après 230 ans de mise en sommeil. A notre nouveau et second cycle de renverser la vapeur, et de ressouder les troupes, en travaillant en harmonie avec l’ensemble des électeurs, dans un système participatif et non représentatif, et à travers un maillage actif des électeurs organisés en kevrennoù… Nous en reparlerons.

Notons que le seul bulletin nul de cette élection était constitué d’une feuille où était noté « Réveillez la Bretagne, aimez-la et restez toujours unis ! ». Gageons que voilà notre mot d’ordre pour tous les cycles parlementaires à venir. Nous pouvons même en faire notre devise, tellement elle sonne juste. Merci à cet électeur éclairé pour sa participation constructive, malgré son vote compté nul !

La première tenue parlementaire du second cycle fraîchement élu aura lieu en janvier 2020, avec une cérémonie d’intronisation le matin, et une première délibération parlementaire l’après-midi. La date et le lieu de cette première tenue 2020 de Dael Breizh seront bientôt donnés aux électeurs en interne, et son compte rendu fera l’objet d’un communiqué public ici.

Pour autre information, l’association KAD, Kelc’h an Dael, qui organise ces élections et est le pendant administratif et complémentaire du Dael Breizh, est membre de l’ONG internationale UNPO (Organisation des Nations et Peuples non représentés), depuis juillet 2015.

KAD, 16/12/2019.

Les sites :

UNPO:

KAD:

Dael Breizh:

Pour devenir électeur:

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
KAD, Kelc'h an Dael, (Cercle du Parlement), est une association bretonne ouverte à tous les patriotes et démocrates bretons de gauche(s) comme de droite(s), qui acceptent que toute divergence d'opinion interne soit réglée par le vote souverain, dans le but d’œ'oeuvrer ensemble, en toute fraternité et convivialité, pour la création ou le réveil d'un Parlement de Bretagne. KAD n'est pas un parti breton de plus, mais un lieu de rencontre et de coordination de tous les bretons et partis bretons désireux de faire l’UNION ! KAD ne prétend pas être le Parlement de Bretagne, mais l'association logistique qui va, avec l'aide de toutes les bonnes volontés, mettre en place les conditions électives et démocratiques pour créer ce Parlement de Bretagne. Site: (voir le site)

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.
--Publicité--
yoran embanner