-- Justice et injustices --

L’Etat jacobin enlève les enfants de Jonathan Le Bris : jusqu’où iront-ils ?

Communiqué de presse de Comité des Bonnets Rouges des pays de Fougères et de Vitré (porte parole Jean-Loup LE CUFF) publié le 27/04/19 21:23

Jonathan et ses filles!
Jonathan et ses filles!

Il a été Bonnet Rouge actif, il est élu Parlementaire Breton au Dael Breizh depuis le début de son premier cycle, janvier 2017, et il est Street Médic en première ligne des Gilets Jaunes de Belfort, week-end après week-end…

Les forces jacobines ont fait intrusion chez lui avec violence au petit matin du 24 avril à 6h30 : coup de pied dans le bas ventre, canon d’arme à feu sur le front, et menotté nu à terre pendant plus d’une demi heure, devant sa femme et ses deux filles en bas âge choquées, de 2 et 4 ans…

Le motif de la garde à vue de Jonathan serait son appel à l’émeute et à la rébellion sur les réseaux sociaux, mais aucun acte de violence ne lui est reprochable : il est pacifique, et dans les manifestations de Gilets Jaunes, il soigne les blessés quels qu’ils soient… Ses mots provocateurs, sur les réseaux sociaux, sont sa façon de militer et de faire passer ses idées, et aujourd’hui ils sont les prétextes des représentants de l’Etat jacobin, pour vouloir casser le militant persévérant qui est en lui : depuis des années il est en effet en procédure contre l’Etat français pour pouvoir abandonner sa nationalité française au profit d’une nationalité Bretonne qui n’est pas reconnue par le Droit français jacobin.. Ceci expliquant peut-être cela…

Toujours est-il qu’après une perquisition qui met tout en désordre, des photos sont prises pour montrer l’état insalubre du logement. L’excrément du chien de la maison qui n’a pas été sorti, et pour cause, a même été photographié dans le couloir… Un frigidaire dont la lumière ne marche pas mais qui pourtant continue de faire du froid, est même déclaré comme dangereux pour l’hygiène alimentaire des enfants…

Profitant de la garde à vue de Jonathan le Bris, sa femme est à son tour convoquée pour audition policière, et une femme qui accompagne les policiers prend en charge les deux fillettes. La femme de Jonathan rentrera à son domicile sans ses enfants, qui ont été placés en famille d’accueil provisoire, sans plainte ni signalement, sans enquête des services sociaux, sans jugement, et sans notification écrite envoyée aux parents ! Jonathan Le Bris sera libéré le 25 avril dans l’après midi, avec interdiction de manifester ! …et interdiction de se déplacer en dehors du département et limitrophes, et donc de rentrer en Bretagne… Pour les enfants, l’affaire doit passer devant un juge, donc prendre du temps ! Deux ans et quatre ans, les fillettes !

Je lis sur la page Facebook de Jonathan, cette phrase sous la photo de profil où il joue avec ses deux filles dans le sable :

« Avec ma femme, mes filles sont les seules véritables raisons de me battre.

Peut m'importe l'argent , peut m'importe la renommée, mon seul honneur est d’être homme, mari et père, j'en ai fait mon combat et ma fierté.

C'est sans nul doute le plus dur de mes combat mais également le plus beau que je puisse mener a ce jour...

Quand bien même il me faudrait m'opposer un état, pour le bien de leur avenir et si peu que je puisse ,je le combattrai !!!

Résistance et sabotage, pour le bien de nos familles, pour le bien de leur avenir ! »

Et je me dis, est-ce pour ces mots de « Résistance et Sabotage » utilisés autrefois par les résistants français face aux occupants allemands, qu’on lui enlève ses deux filles ? Ou bien est-ce juste un prétexte.. car il faut casser Jonathan Le Bris, celui qui réclame sa nationalité Bretonne si il le faut devant l’Europe ou l’ONU !

Surtout qu’en début de texte Jonathan a écrit : « Avec ma femme, mes filles sont les seules véritables raisons de me battre ! » …Sidérante cette « coïncidence »!

Cerise sur le gâteau, les policiers ont saisi ses ordinateurs : le personnel comme le professionnel ! Jonathan a monté en auto-entrepreneur depuis trois ans, une petite entreprise de gestion d’espaces verts chez les particuliers. Avec cette saisie, disparaissent tous les contacts de ses clients, devis, factures, etc… Jonathan se voit donc dans l’incapacité de travailler et de subvenir aux besoins de la famille dans les semaines à venir ! Une raison supplémentaire pour que le juge en profite pour ajouter à l’insalubrité (organisée), la mise en dépôt de bilan (provoquée )? Et donc le placement prolongé des fillettes ?

L’enlèvement des fillettes d’un opposant politique Breton est-il démocratique, légal, digne, et humaniste ? Je ne crois pas, juste républicain jacobin.. Nous étions en train de nous endormir en Bretagne, et ils font cette erreur fondamentale de toucher aux enfants d’un démocrate Breton épris de justice et de liberté, sur deux seuls mots : « Résistance et sabotage ! »

Le sabotage, c’est selon les tempéraments et sous la responsabilité de chacun... Par contre; nous en Bretagne, la résistance nous connaissons ! Nous la pratiquons maintenant depuis des siècles pour deux idées simples : la démocratie et la liberté !

Comité BR, Vitré-Fougères.

Communiqué de Ambasad Vreizh :

Merci à nos amis Savoisiens :

Témoignage d’Alain Le Bris, père de Jonathan :

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 4258 lectures.
mailbox imprimer
le comité des bonnets rouges des pays de fougères et de vitré adhère à la charte officielle des bonnets rouges et soutient le collectif "vivre, décider, travailler en bretagne" sur les cinq départements bretons, conte les abus de l'etat jacobin hyper-centralisé...

Vos commentaires :

Kentin DANIEL
Dimanche 28 avril 2019

Un euzhvil eo deuet da vezañ Bro-C'hall. Ha gwelout ar boliserien o kemer perzh en seurt aferioù a laka ar gounnar da sevel ennon. Dalc'homp da vrezeliañ ouzh Pariz !

Sarah GALLAGHER
Dimanche 28 avril 2019

Choquant!...;-(((

Pierre Robes
Dimanche 28 avril 2019

Dans cette soit disant démocrassie

comme le disait le conseiller des princes Jacques Attali (Mitterand, Sarkozy, Macron) le meilleur moyen d'écarter les opposants "c'est l'assassinat" (Kanaks, algériens, corses ...etc)

ou comme le faisait le démocrate Michel Debré la déportation de milliers d'enfants réunionnais

va t'on déporté les enfants du résistant Jonathan Le Bris dans les colonies de nouvelle calédonie ou en Guyanne ?

Churie-le Goal Christine
Lundi 29 avril 2019

Il est vrai que ça fait penser aux heures les plus sombres de notre histoire !

Mauvais scénario !

Pitoyable !

De Primelin où je suis en vacances ...

Lydie Loubet
Lundi 29 avril 2019

Ce pays est en pleine déliquescence, le summum est atteint lorsqu'on s'en prend à la protection des enfants. Ce sont eux les plus exposés à la folie des hommes. Que font les employés sensés protéger les droits des plus vulnérables. Ils pensent uniquement à sécuriser leur carrière.

Muriel Fallour
Mardi 30 avril 2019

Soutien à Jonathan et sa famille !!! J'ai honte de cette France ......de cette oligarchie mafieuse qui nous gouverne.

Vive la résistance !!!!!!!

Jelvan Rabouille
Mardi 30 avril 2019

Soutien total à Jonathan contre cet état réactionnaire

Yann-Vac'h Furon
Mardi 30 avril 2019

Une cagnotte Leetchi vient d'être ouverte pour financer les frais d'avocat!

(voir le site)

Leire larrasa
Mercredi 1 mai 2019

J apporte mon total soutien pour jonathan et sa famille, ces pratiques sont intolérables dans un soi disant état démocratique... nous avons bien connu la répression chez.nous en tant que militants basques... et des pratiques étatiques inexcusables... des enfants ne doivent pas être pris en otage

Dominig YVON
Mercredi 1 mai 2019

Entier soutien à Jonathan et sa famille

Fier d'être breton et pas frañcais...

Fier de ne pas faire partie de cette état, qui vend ses couilles aux Allemands en 40, et aux grandes entreprises en 2019, via le Cice ....

Ils payent son militantisme , comme la famille GOARNIG...

Putain d'état qui s'attaque aux enfants pour faire taire les adultes.....

Vraiment , là je suis fier d'être breton , car comment justifier une telle ignominie....

BEVET BREIZH

Philippe Lamour
Vendredi 3 mai 2019

Il faut absolument que ces jeunes parents récupèrent leurs enfants. Même si c'était un peu le bordel chez eux avant la perquisition qui a tout mis par terre. Ces jeunes parents émigrés en france doivent trouver de l'aide pour surmonter cette mise à bas de leur domicile, pour repartir du bon pied, avec leurs enfants bien sûr. Je leur envoie toute ma sympathie du pays où je suis retenu par mon travail.

Colette Trublet
Jeudi 17 octobre 2019

La haine appelle la haine. La violence appelle la violence. Jonathan se bat en toute légalité. Il est pacifiste. Les enfants sont vont faire les frais de l'intolérance de l'état ... Tristesse d'abord. Sommes-nous si mal civilisés?

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.