Réaction de l'ADECA suite à la manif du 17 novembre à Notre-Dame des Landes
Communiqué de presse de ACIPA
Communiqué de presse de Anne-Marie Chabod

Publié le 19/11/12 18:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'ADECA, Association de Défense des Exploitants Concernés par le projet d'Aéroport, se félicite de la très forte mobilisation citoyenne ce samedi 17 novembre pour la manifestation de réoccupation.

Comme toujours, cette manifestation s'est déroulée dans le calme et avec efficacité pour commencer les constructions sur un terrain que son propriétaire refuse de vendre à l'amiable.

Les porteurs du projet sont d'autant plus virulents qu'ils sont inquiets devant l'intensité de la mobilisation et la multiplication des comités de soutien.

Mettre en marche une foule de 40 000 personnes n'est pas une mince affaire, et cela a retardé le démarrage du cortège de tracteurs et modifié le circuit.

En fait, la mobilisation agricole était énorme, aussi énorme que les 40 000 personnes, avec 400 tracteurs, mais elle n'a pas été mise en avant par la presse. Les chauffeurs sont venus dire non à la répression et non au gaspillage des terres agricoles.

Nous tenons à remercier chaleureusement nos collègues, souvent venus de loin, pour leur soutien et leur détermination.

Il est essentiel que l'opposition des agriculteurs à ce projet soit très importante et très visible si nous voulons obtenir une consommation minimale du foncier dans tous les domaines.

Contact : Sylvain Fresneau Président 06 11 60 90 50

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique) Sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières
Vos 1 commentaires
Lin von Kaenel-Dégland
2012-11-21 00:55:38
Je viendrai de Suisse s'il le faut!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.