Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Reportage -
Anouk Aimée, Mathieu Demy et le nouveau bac de Loire Lola, entre Couëron et Le Pellerin (3 vidéos)
L'inauguration se passait au Pellerin, comme annoncé, oui, mais ceux qui ont eu la bonne idée et la possibilité de venir à l'embarcadère de Couëron ont eu la chance, et de voir les invités d'honneur embarquer sur le bac et de monter à bord pour sa première traversée de la Loire ! Après son baptême
Maryvonne Cadiou pour ABP le 16/04/12 22:13
:
Réalisation :
25539_1.jpg
Que serait un navire sans sa cloche... ?


L'inauguration se passait au Pellerin, comme annoncé, oui : ( voir l'article ), mais ceux qui ont eu la bonne idée et la possibilité de venir à l'embarcadère de Couëron ont eu la chance, et de voir les invités d'honneur embarquer sur le bac et de monter à bord pour sa première traversée de la Loire !

Après son baptême, par la coupure du ruban qui rituellement libéra la bouteille de champagne par Anouk Aimée, sa marraine, actrice du film Lola du Breton Jacques Demy, et le dévoilement de la plaque ensuite, rappelant l'origine du nom du bac, par Mathieu Demy, le fils de Jacques Demy et d’Agnès Varda. Reportage en photos.

Une idée de Patrick Mareschal

En attendant l'arrivée des invités à bord, Philippe Grosvalet (1), en présence de Daniel Morrisson (2), Jean-Pierre Fougerat (3), Patrick Mareschal (4) et Valérie Demangeau (5), nous informe que les idées, et du nom de ce nouveau bac de Loire, et d'inviter Anouk Aimée à son inauguration viennent de Patrick Mareschal. Pour lui « Lola, ça me parle, c'est local, nous avons aussi les chanteurs nantais Hélène et Jean-François, qui ont chanté “La chanson de Lola”. La parenté de sonorité avec “Lila” [le nom du réseau de cars départementaux] tombait bien aussi ».

Valérie Demangeau précise que « la décision de gratuité a entraîné une augmentation importante de la fréquentation des bacs » (1er septembre 2005). On peut ajouter que la Compagnie des bacs de Loire est le premier transporteur maritime de passagers en France, devant la SNCM (Corse-continent) et Brittany Ferries (transmanche) avec en 2008 près d'un million de véhicules et près de deux millions de passagers (voir le site) de Presse Océan, article de 2008.

Passerelle, personnel et visite machine

La visite de la passerelle : l'équipage est de trois personnes. C'est Philippe Roussel qui est commandant pour les premières traversées. Le chef mécanicien est Jean-Luc Fauré. Son double, Louis Loussouarn, est de la traversée mais pas en service. Pascal Brégère est matelot sur le pont. Ils ont le statut Marine marchande, et sont de la Compagnie des bacs de Loire (CBL), privée, filiale de Veolia Transport (voir le site)

Le capitaine fait depuis huit ans la traversée de la Loire. Il trouve le bac « magnifique, bien construit, véloce, confortable et puissant ». Le bac était dans les environs depuis quelques jours, amarré « aux Coteaux, la 201, au ponton ». La visite proposée de la salle des machines laisse pantois. Elle est claire, spacieuse, un vrai bonheur pour le personnel, « pour moi, qui ai connu les cargos Delmas dans les années 60 », dit un visiteur, « c'est le jour et la nuit ! » ; évidemment elle est propre comme un sou neuf ; au ralenti avant le départ la machine est peu bruyante.

Un deuxième bac pour la traversée entre Indre et La Montagne

Comme Lola a remplacé le Saint-Hermeland – ce bac, construit en 1970, a fait ses adieux au public massé au Pellerin avant l'arrivée de Lola – l'autre nouveau bac, construit de même aux chantiers Merré de Nort-sur Erdre dès cette année et prévu être livré fin 2013, remplacera les François II, le plus ancien, de 1962, et Anne de Bretagne (construit en 1977) encore en service. Yves Daniel, vice-président du Conseil général délégué aux transports, souligne qu'« il est un peu moins cher » que celui-ci, et coûtera 7,5 millions d'euros au lieu de 8,2 millions d'euros.

Son nom ? Philippe Grosvalet se demande s'il aura « autant d'imagination afin de trouver un nom de baptême aussi joli et parlant que Lola ».

Discours de Philippe Grosvalet

Il remercie les invités, précise que ce bac « est une réussite économique et cela participe au patrimoine industriel de notre territoire ». En tout, il a demandé près de 100.000 heures de travail pour sa construction entièrement réalisée en Loire-Atlantique. « Aujourd'hui, sa capacité et sa performance technique formeront l'un des symboles de Loire-Atlantique ». Il donne les caractéristiques de ce nouveau bac : 46 m de longueur de coque, longueur totale de 66 m, sa plus grande largeur (ou largeur hors membres) : 12,50 m, le creux (du pont principal à la ligne de quille) : 3,25 m, quatre voies pour les voitures longues de 46 m soit de la place pour environ 40 véhicules légers (au lieu de 27, 18 et 12 pour les autres). À la vitesse de 8 noeuds il passe en face toutes les dix minutes.

Discours de Anouk Aimée et de Mathieu Demy

Voir vidéos.

la première video est un passage de la bande-son du film qui nous fut offert en premier, avec dialogues entre Anouk Aimée et son premier amour. Écouté avec recueillement et attendrissement sur les envolées de L'Invitation à la valse de Carl Maria von Weber et sur fond de danses de la David Rolland chorégraphies (6).

Anouk Aimée, malgré un mauvais virus, a tenu à être présente : « Une partie de moi-même est toujours à Nantes ».

Mathieu Demy, touchant avec sa petite fille dans les bras, a annoncé que le film Lola est en cours de restauration et sera à nouveau visible en salles dès juillet prochain. « Cet hommage vient à point nommé, car en juillet sort le film “Lola” restauré, c'est une double émotion ».

Sur le bac et à la sortie, le quatuor de saxophones

Le groupe Saxez l’Air (7) a joué Tea for Two et du ragtime. Ce jazz est pour eux une parfaite illustration musicale pour le film, parce que « cette musique est la première musique de jazz américain arrivée en Europe. Importée par les officiers et les soldats noirs de l’armée américaine pendant la première guerre mondiale, elle fut entendue pour la première fois à Nantes ! Alors, puisque dans le film, Lola rencontre un soldat américain, nous avons trouvé que le ragtime était approprié à cette inauguration, en présence de “Lola” » confie Morgan Thèze à Agence Bretagne Presse.

À La Vinaigrerie, la suite de la fête

Après les discours d'inauguration, les invités et le public furent conviés à deux pas, à La Vinaigrerie pour un verre de muscadet de l'amitié (pour ceux qui ont pu entrer...). Une carte postale souvenir était aussi offerte par le Département avec possibilité d'affranchissement gratuit et d'expédition si elle était déposée avec l'adresse dans un grand bocal !

La Vinaigrerie, lieu historique du Pellerin (8) propose des expositions et des événements culturels. C'est aussi une association (voir le site) qui accueille des cours de dessin et de peinture.

– Le groupe Raymon Lazer Trio (9), de Nantes, anima le verre de l'amitié sur des images “remixées” du film Lola. Raymon est à l'origine de cette idée d'hommage au cinéma en musique et choisit des scènes de danses et musiques de nombreux films, dont les films américains des années 30 à 50, mais aussi des Godard ou ce Demy qu'il a travaillé spécialement pour l'occasion..., et propose ses oeuvres originales pour animer des soirées avec ses musiciens. Le trio, parfois élargi à 4 ou 5 musiciens, se produit aussi dans des festivals, comme aux Journées de l'Erdre à Nantes, toujours sur fond de vidéos remixées. (voir le site) sur Myspace, (voir le site) : leur page sur le site du Conseil général de Loire-Atlantique.

Deux expositions se tenaient pour la journée : quelques grandes photos en noir et blanc du film Lola plus celle de Jacques Demy posant dans le passage Pommeraye, et l’exposition réalisée par le Conseil général sur Les bacs de Loire au fil de l’Histoire. Nantes Saint-Nazaire tirée du livre ci-dessous.

Voyages sur la Loire, au gré des traversées de Nantes à Saint-Nazaire :

Publié pour l’occasion de ce jour, en vente sur place à 25 euros, et plus tard à 29 euros dans les maisons de la presse du département, il demanda trois ans de recherches par une dizaine de personnes de l’association Autrefois Le Pellerin (10), dont le président est Gilles Clavier. Il doit sa riche documentation tant aux Archives départementales qu’à des particuliers qui ont proposé leurs photos “d’époque”. Cette exposition va aller d’abord en mairie du Pellerin puis circulera dans les écoles des environs.

Contact : associationautrefoislepellerin [at] gmail.com

Commentaires de personnes du Pellerin

Au café d’à côté pour se protéger du vent glacial et tenter de se réchauffer un peu, la conversation va bon train. Il apparaît qu’au Pellerin les habitants sont venus très nombreux, et sont heureux de cette animation « surtout les danses », précise Martine. La David Rolland chorégraphies (7), avant l’arrivée du bac, distribua un petit carnet rouge pour guider les spectateurs qui étaient conviés à reproduire les mouvements de leurs deux danseurs sur un podium sur bande sonore.

« Non, nous prenons rarement le bac, on quitte rarement le sud Loire... mais pour les personnes qui traversent pour leur travail, ce bac sera beaucoup mieux, plus rapide et avec plus de voitures ».

« Aviez-vous vu le film qui a donné son nom au bac ? »

Hésitation « Je n’en ai pas souvenir, c’était dans les années 60... »

« Vous savez qu’il va être restauré ? »

Catherine : « Oui je l’ai entendu. Ce sera bien si on peut le voir à la télévision, ou au cinéma... ».


Notes

(1) Philippe Grosvalet : président du Conseil général de Loire-Atlantique ;

(2) Daniel Morrisson : conseiller général du canton du Pellerin ;

(3) Jean-Pierre Fougerat : maire de Couëron et conseiller général vice-président délégué de Nantes Métropole ;

(4) Patrick Mareschal : précédent président du Conseil général de Loire-Atlantique ;

(5) Valérie Demangeau : maire du Pellerin ;

(6) La David Rolland chorégraphies : www.davidrolland.com et contact [at] davidrolland.com ;

(7) Le quatuor de saxophones Saxez l’Air ou Let Show Big Band 75 bd Robert Schuman, 44300 Nantes, 06 33 56 62 18 et morgan.theze [at] sfr.fr ;

(8) La Vinaigrerie : 19 quai du Docteur André Provost 44640 Le Pellerin 02 40 03 05 52. Contact Philippe Guérin la.vinaigrerie [at] yahoo.fr et 06 08 66 65 14 (voir le site) ;

(9) Le Raymon Lazer Trio. Contacts : Gérald Noël  06 33 74 61 74

92 bd des Belges, Nantes et raymonlazermuzak [at] gmail.com ; voir leur video "Lola" sur (voir le site)

(10) L’association Autrefois Le Pellerin À la recherche de l’histoire locale. Protection, conservation et mise en valeur du patrimoine. (voir le site) , 2 allée des Jonquilles - 44640 Le Pellerin. Elle est une antenne de la société d’Histoire des Historiens du Pays de Retz : (voir le site)


Maryvonne Cadiou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2855 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons