14 projets d’expérimentation sélectionnés
Communiqué de presse de Région Bretagne

Publié le 15/12/17 14:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au printemps dernier, la Région Bretagne lançait l’appel à projets “expérimentation d’innovations numériques”. Alors que le numérique se situe encore davantage que les autres secteurs au croisement des filières, l’idée était d’encourager les collaborations des PME bretonnes du numérique avec des testeurs de solutions. Le 5 décembre dernier, 14 projets ont été retenus. Destinés à favoriser le développement de solutions innovantes ou à pénétrer de nouveaux marchés, ils seront soutenus financièrement et bénéficieront de l'accompagnement de l’une des technopoles bretonnes, associées à la démarche.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Tester son prototype innovant auprès d’une entreprise, en conditions réelles, avant sa mise en commercialisation, expérimenter l’adaptation d’un produit ou service numérique existant sur un nouveau marché… : tels étaient les projets que la Région ambitionnait d’épauler en encourageant les PME bretonnes du numérique à s’associer à d’autres structures (entreprises, associations, collectivités…) pour faciliter l’émergence de leur innovation ou accélérer leur mise sur le marché.

Des projets expérimentés dans toute la Bretagne

Sur les 36 candidatures reçues entre avril et juin dernier, 14 ont été retenues. Elles sont portées par 14 entreprises du numérique bretonnes : 7 d’Ille-et-Vilaine, 3 du Finistère, 2 des Côtes d’Armor et 2 du Morbihan.

Les projets, d’une durée maximum de 24 mois, doivent être menés par un consortium composé, a minima, d’une PME implantée en Bretagne (porteur du projet) et d’un “expérimentateur”. Et il était possible d’associer des partenaires ou expérimentateurs non bretons. C’est le cas de 3 projets. Ainsi les 14 projets associent, au total, 17 structures diverses (entreprise, centre hospitalier, lycée…) situées en Bretagne et hors de la région : 7 en Ille-et-Vilaine, 3 dans le Finistère, 2 en Côtes d’Armor, 2 hors Bretagne et 3 hors France (Grande-Bretagne et Allemagne).

Un accompagnement financier et technique

Pour pré-sélectionner les dossiers, un comité d’expertise s’est appuyé sur plusieurs critères tels que l’impact pour le territoire, le caractère innovant, la pertinence du consortium, ou du positionnement sur le marché visé, la viabilité et le réalisme technique, les retombées économiques…

Au final, le soutien se porte à 784 000 €, décidé par la Région lors de sa Commission permanente du 4 décembre : 426 000 € d’avances remboursables (à taux nul) pour les 5 projets nécessitant un développement important ; 358 000 € de subventions pour les 9 autres projets

Dès le montage des dossiers de candidatures, les projets ont été accompagnés par l’une des 7 technopôles bretonnes, qui suivra son évolution.

Les 7 technopôles : Adit Technopole Anticipa (Lannion), Rennes Atalante, VIPE Vannes, Technopôle Brest Iroise, Zoopole Développement (Ploufragan), Audelor (Lorient), Technopole Quimper-Cornouaille.

Document PDF 43850-509_cp_resultats_ap_innovations_numeriques.pdf Les 14 projets. Source : la Région Bretagne
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
La région administrative Bretagne.
Administration régionale
Site Patton
283 avenue du général Patton, CS 21101,
35711 Rennes cedex 7
Tél. : 02 99 27 10 10 - Fax : 02 99 27 11 11 Service Presse de la Région Bretagne
T. 02 99 27 13 54, F. 02 99 27 13 34,
courriel : presse@region-bretagne.fr
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.