Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
En septembre dernier le groupe de travail remettait son rapport sur l'autonomie au Président de la région Bretagne (photo NHU)
En septembre dernier le groupe de travail remettait son rapport sur l'autonomie au Président de la région Bretagne (photo NHU)
- Reportage -
Christian Guyonvarc'h : Sur 100 euros dépensés en région Bretagne seulement 4 viennent de la Région
Parlant de "Peuple breton" il a rappelé le travail fait, et la convergence du groupe chargé d'élaborer le projet d'autonomie.
La rédaction pour ABP le 12/10/23 10:31
L'autonomie n'est pas un gros mot :
Réalisation : Région Bretagne
(383 vues)

Hier, au Conseil régional de Bretagne à Rennes, Christian Guyonmarc'h, membre du groupe Breizh ha Gleizh dont fait partie l'UDB, a profité de son temps de parole pour enfoncer le clou sur la nécessité d'une Bretagne intégrale autonome. Parlant de "Peuple breton", il a rappelé le travail fait, et la convergence du groupe chargé d'élaborer le projet d'autonomie.

Voir aussi :
7  0  
Vos 5 commentaires :
Anne Merrien Le Jeudi 12 octobre 2023 11:50
Ce que je retiens de l'action de l'UDB ces dernières années, c'est son alignement sur le référendum fantaisiste de Grosvalet, plus sûr moyen d'empêcher le vote consultatif des électeurs de la Loire-Atlantique par le CD 44 (auquel on assure une paix royale ou républicaine). C'est après un tel vote que la balle aurait été dans le camp de l'Etat, pas avant. Au CD 44 l'aspect consultatif, au Parlement l'aspect décisionnaire.
(3) 

Kristof Bach-Bourdelier Le Jeudi 12 octobre 2023 13:38
Bonjour Anne Merrien :) Merci a vous pour votre reponse - Comme le dit Kristian Guyonvarc'h, vous parlez -et vous avez raison- de realites 'historiques' aka. du passe - Connaitre les faiblesses et failles &c. des acteurs et actrices du combat pour la Reunification de la Bretagne, c'est bien - Mais il convient aussi de voir les forces et les atouts &c. de ces memes acteurs et actrices ... et les joindre dans ce combat - Ces acteurs et actrices ont besoin de soutien - Car comment combattre -de maniere non-violente et pacifique, ce qui n'exclut par le rapport de force indispensable- un ennemi commun si nous n'arrivons pas a nous entendre ? :)
(1) 

Yann L Le Samedi 14 octobre 2023 15:31
Très bon discours. Mais, j'aimerais bien comprendre pourquoi "on ne doit jamais fonder une revendication sur l'histoire". 12 siècles de Bretagne, ce n'est rien?
(4) 

Yann Menez Are Le Lundi 16 octobre 2023 19:40
ce travail sérieux et fourni crédibilise l’autonomie en Bretagne au moment ou celle-ci arrive en débat. Bravo aux personnes qui s’y sont collées.
Et le discours de Guyonvarc’h contribue également à cette crédibilité !
(0) 

Burban xavier Le Vendredi 8 décembre 2023 19:19
L'idée de l'autonomie est crédible mais quant on regarde la politique linguistique actuelle , je m'interroge sur la sincérité du président actuel de la région , les moyens dévolus à l'enseignement du breton (en 2023) sont dérisoires pour sauver cette langue "classée en grave danger par L'Unesco " .
Il est tellement urgent de ne quasiment rien faire sur le sujet ou si peu , c'est un peu dire que "la bibliothèque du village brûle" mais qu'aucun pompier n'est disponible pour éteindre l'incendie alors qu'il y a à faire .
L'ethnocide culturel est proche car sans une politique volontaire forte sur le métier , aucun résultat , ni objectif atteint , sauf à l'extinction d'une langue parmi les 7000 qui vont disparaître dans le monde.
Sans sa langue le breton : le peuple breton n'existera plus ! C'est notre patrimoine essentiel à préserver !
La réunification de la Bretagne s'appuie sur un droit historique connu , avéré depuis + de 1000 ans , droit historique du peuple breton à faire valoir , sans concession au catéchisme de l'état central et jacobin qui ne cesse de nous culpabiliser sur nos demandes populaires , légitimes depuis des décennies .C'est l'histoire qui a générée notre territoire reconnu comme tel . De nos jours qui est amputé du pays Nantais par l'histoire( Vichy Décret n°2727 du 30 juin 1941 ) et les contraintes législatives ( 2014 réforme territoriale du PS ) et administratives , donc un fait politique maintenu en dépit de la contestation de cette situation imposée.
Nous ne demandons l'aumône mais le respect du droit international à exister comme peuple .
L'émancipation c'est refuser les chemins déjà que trop parcourus , adopter une voie authentique politiquement et affirmée à nos besoins de reconnaissance et d'altérité jusque lors réprimés .
La Bretagne existe donc faisons la ,en attendant : "la Bretagne = colonie "(slogan UDB des années 1970/ 1980) affichée sur les murs à l'époque et rien n'a changé .
D'autres peuples comme ceux de Corse , pays Basque , Tahiti , Nlle Calédonie ont obtenus ou arrachés des avancées significatives pour leur reconnaissance . Pourquoi pas nous ? Nous sommes bien timorés , la question est: sommes -nous libres de nous défaire de nos craintes ? J'ai l'impression d'une tutelle psychologique d'un élève surveillé par un maître et vécue comme un fardeau .
Peut-on réformer un pays qui se pense parfait ? Du moins ses institutions ? J'en doute fortement .
Hep brezhoneg Breizh ebet , hep Naoned Breizh mar ebet ! Neketwir !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons