Le bus électrique breton atteint une autonomie de près de 400km
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 8/12/22 11:11 -- mis à jour le 08/12/22 14:04

Construit à Ergué-Gaberic près de Quimper par la société Blue Solutions, le Blue bus de 12 mètres voit son autonomie atteindre 387 km alors qu'initialement les batteries LMP construites à Ergué-Gabéric (et aussi au Canada) ne lui donnaient une autonomie que de 320 km.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Les batteries lithium métal polymère (LMP) sont une alternative à la technologie Lithium ion, au coeur du marché actuel dominé par la Chine. Les recherches sur ce type de batterie continuent avec l'ouverture d'un laboratoire Blue Solutions à Grenoble. Blue Solutions envisage de produire aussi bientôt des batteries pour les voitures pour gagner en volume et ainsi baisser les coûts de production. Des contrats ont été passés avec des constructeurs de voitures dont les noms sont confidentiels pour le moment.

Voir aussi :

3  0  
mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
  Rafig e 44
  le Jeudi 8 décembre 2022 12:54
Super !
comme cela l'on pourra aller dans toute la Bretagne (historique) de Quimper à Clisson !
à quand une compagnie de transport bretonne qui exerce sur l'ensemble de la Bretagne (B5)
Nantes - Châteaubriant - Rennes 10 fois par jour
Vannes - Nantes- Clisson
c'est cela aussi la reconstruction de notre nation.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.