Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Pas moins de 5 sinagos sur cette photo.<i>“C'est celle-ci qui est la meilleure ! Mouvement sous voile  au largue. Ça bouge !”</i> (Le photographe).
Pas moins de 5 sinagos sur cette photo.“C'est celle-ci qui est la meilleure ! Mouvement sous voile au largue. Ça bouge !” (Le photographe).
<i>“Prise depuis la cale du Logeo  à Sarzeau. C'est celle qui représente le mieux selon moi ma région natale.”</i> (Le photographe). À gauche bordure bleue <i>Les Trois Frères </i> immatriculé à Vannes.
“Prise depuis la cale du Logeo à Sarzeau. C'est celle qui représente le mieux selon moi ma région natale.” (Le photographe). À gauche bordure bleue Les Trois Frères  immatriculé à Vannes.
Le <i>Béquerel</i> un Forban du Bono.
Le Béquerel un Forban du Bono.
Le <i>Mab Er Guip</i> sinago construit au Chantier du Guip de l’Île aux Moines.
Le Mab Er Guip sinago construit au Chantier du Guip de l’Île aux Moines.
<i>Mab Er Guip</i> approche du ponton d'amarrage.
Mab Er Guip approche du ponton d'amarrage.
À Sarzeau.
À Sarzeau.
À Sarzeau. À couple.
À Sarzeau. À couple.
À Sarzeau. À couple.
À Sarzeau. À couple.
À Sarzeau. À couple. “Joli cadrage du boute hors en premier plan”. (MYC)
À Sarzeau. À couple. “Joli cadrage du boute hors en premier plan”. (MYC)
<i>“A real Breton”</i>. (Le photographe).
“A real Breton”. (Le photographe).
Tous ensemble à bord : “Après l’effort...
Tous ensemble à bord : “Après l’effort...
Au premier plan un bateau non identifié probablement de Pornic en Pays de Retz dont il arbore le drapeau.
Au premier plan un bateau non identifié probablement de Pornic en Pays de Retz dont il arbore le drapeau.
Pavillon breton du Pays de Retz et celui de l’association <i>La Cale de l'Île 2</i> à Nantes par qui a été construit la réplique du <i>Saint-Michel II</i> de Jules Verne.
Pavillon breton du Pays de Retz et celui de l’association La Cale de l'Île 2 à Nantes par qui a été construit la réplique du Saint-Michel II de Jules Verne.
À Sarzeau le soir.
À Sarzeau le soir.
<i>“Port du Logeo en Sarzeau à 8 h 30 du matin. Je voulais voir le départ.”</i> (Le photographe).
“Port du Logeo en Sarzeau à 8 h 30 du matin. Je voulais voir le départ.” (Le photographe).
<i>“Port du Logeo en Sarzeau vers 9 h du matin. Je voulais voir le départ.”</i> (Le photographe).
“Port du Logeo en Sarzeau vers 9 h du matin. Je voulais voir le départ.” (Le photographe).
Le <i>Notre Dame de Rumengol.</i>
Le Notre Dame de Rumengol.
Le <i>Saint Michel II</i> suivi par ?
Le Saint Michel II suivi par ?
Le <i>Saint Michel II</i>. Une de ses premières navigations depuis son baptême à Nantes le 14 mai dernier.
Le Saint Michel II. Une de ses premières navigations depuis son baptême à Nantes le 14 mai dernier.
<i>La Recouvrance</i>.
La Recouvrance.
<i>La Recouvrance</i>.
La Recouvrance.
<i>La Recouvrance</i>.
La Recouvrance.
L'<i>Étoile de France</i>.
L'Étoile de France.
L'<i>Étoile du Roy.</i>
L'Étoile du Roy.
<i>Le Renard.</i>
Le Renard.
L’<i>Oosterschelde.</i>
L’Oosterschelde.
Le<i>Viola.</i>
LeViola.
Le<i>Viola.</i>
LeViola.
Le <i>Kastelot</i>.
Le Kastelot.
Le <i>Kastelot</i> à Saint-Nazaire le 19 juin 2011.
Le Kastelot à Saint-Nazaire le 19 juin 2011.
Le <i>Kastelot</i> à Saint-Nazaire le 19 juin 2011.
Le Kastelot à Saint-Nazaire le 19 juin 2011.
- Dépêche -
Retour sur «La Semaine du Golfe» du Morbihan. Les vieux gréements en photos
Un lecteur d'ABP, Gilbert Engelhardt, originaire des bords du Golfe du Morbihan, nous a envoyé de superbes photos de vieux gréements, anciens restaurés ou reconstruits à l'identique,
Maryvonne Cadiou pour ABP le 20/06/11 14:35


Un lecteur d'ABP, Gilbert Engelhardt, originaire des bords du Golfe du Morbihan, nous a envoyé de superbes photos de vieux gréements, anciens restaurés ou reconstruits à l'identique, parmi les 1.200 bateaux de tradition dont beaucoup participèrent à la Grande Parade du samedi 4 juin. La Semaine du Golfe fêtait son dixième anniversaire. (voir le site) de l'événement avec des vidéos de la Semaine 2009 sur YouTube : (voir le site) .


— D'abord des Sinagos, plein de sinagos, aux voiles “coq de roche”, les bateaux de pêche traditionnels du Golfe du Morbihan, dont le nom vient du port de Séné dans le Golfe. Il y a une incertitude : sinago ou sinagot ?

Une vraie flottille naviguait dans le Golfe, pendant cette semaine, tous à l'aise comme des poissons dans leurs eaux ! « Les associations qui ont repris ça sont composées de “real Bretons” » dit Gilbert, le photographe. Comme l'Association pour un sinagot îlois de l'Île aux Moines, et surtout Les Amis du sinagot de Vannes.

Coque toujours noire avec une bande de couleur généralement très haut située. Silhouette bien identifiable, même sans les voiles, toujours “coq de roche”. Arrière pointu, safran apparent. Deux mâts inclinés, le plus court très à l'avant. Gréés en voile au tiers, voiles à bordure libre sans bôme. On peut aussi prendre le Forban du Bono - un port du Golfe – pour un sinago, affaire de connaisseurs, c'est une histoire de la position du “ventre” de la coque et de forme de l'arrière. Le Forban a un arrière à tableau : photo 3, bande blanche, le Notre Dame de Béquerel. Ils ont la même voilure. Photo 2, à gauche, bordure bleue : Les Trois Frères, le seul sinago d'origine qui subsiste, construit en 1943, classé monument historique en 1983. (voir le site) des Amis du Sinagot. Pour en savoir plus sur les bateaux français classés aux Monuments historiques : (voir le site) de Wikipédia.

– Le Notre Dame de Rumengol, de l'Hôpital Camfrout au fond de la rade de Brest, est une gabare caboteur construite au chantier Keraudren de Camaret en 1945. Elle transportait à ses débuts du bois, du vin entre l'Algérie et Port-Vendres, des oignons en Angleterre, du sel de Noirmoutier, et se spécialisa par la suite dans la "pêche au sable". Fut achetée en 1981 et restaurée par l'association An Test (voir le site) officiel du Notre-Dame de Rumengol. Elle fut classée monument historique en 1991. Elle est “descendue” de la rade de Brest pour la semaine.

– Le Saint Michel II , de Nantes. “Après six années de chantier, et près de 15.000 heures de travail, le Saint-Michel II (navire) a été baptisé le 14 mai dernier à Nantes avec pour parrain Erik Orsenna. L'association La Cale 2 l'Île (voir le site) a entrepris la réalisation de ce bateau, à l'identique de celui de Jules Verne. Comme on peut le voir, il porte le drapeau de la Ville de Nantes” (le photographe). Voir ses projets de navigation connus à ce jour jusqu'à mi-septembre sur (voir le site)

La Recouvrance, goélette à hunier, dont la construction a débuté en 1990 au Chantier du Guip de Brest, est une réplique d'un aviso, la goélette Iris, bateau militaire de 1817. Elle porte le nom du plus célèbre quartier de la ville (voir le site) avec une vidéo de la navigation tournée à bord. Et (voir le site) de Marine marchande.

— L'Étoile de France, goélette à hunier de 1938, construite au Danemark, mais devenue française. Elle fut achetée en 2007 – après bien des changements de nom et de nationalité – par Bob Escoffier – patron d'Étoile Marine Croisières et récemment élu président de la SNBSM, (Société Nautique de la Baie de Saint-Malo) – (voir le site) de Étoile de France et (voir le site) de la semaine du Golfe sur le site d'Étoile Marine Croisières qui fit naviguer alors, avec des passagers, 6 grands voiliers de tradition de sa flotte.

— L'Étoile du Roy, une frégate corsaire 3 mâts carré, qui fut britannique sous le nom de Grand Turk construite en 1996 en Turquie pour un film. Elle a participé à de nombreuses séries télévisées comme Hornblower, du temps où elle était encore britannique (voir le site) . Elle est la réplique assez proche de celle construite en 1745 qui participa à la Bataille de Trafalgar . (voir le site) du voilier Grand Turk.

On se rend mieux compte de l'échelle quand on observe les marins dans la mâture : 47 mètres de long, le deuxième plus grand bateau français. Étoile Marine Croisières l'a acquis en 2010. Après avoir quitté Whitby, en Grande-Bretagne, en mai 2010, elle arriva dans son nouveau port d'attache, la cité corsaire de Saint-Malo.

Le Renard, cotre corsaire à huniers de Saint Malo – réplique à l'identique, lancée en 1991, du dernier bateau armé en 1812 par le corsaire malouin Robert Surcouf (1773-1827) – a été utilisé pour le film Pirates des Caraïbes (voir le site) . Son association en a confié la gestion, en avril dernier, à Étoile Marine Croisières pour 3 ans. Il fait partie du patrimoine de la ville de Saint-Malo.

Après les bateaux bretons ou de Bretagne, les navires étrangers, ou non bretons

— Le Viola, un plan Fife de 12,75 m, du nom de la famille d'architectes navals écossais Fife comme William Fife. Noter que le Pen Duick d'Éric Tabarly est un plan Fife de 1898. Son propriétaire est Yvon Rautureau, industriel vendéen de la chaussure.

— L'Oosterschelde, trois-mâts goélette néerlandais de 50 m construit en 1917. Il porte le nom néerlandais de l'Escaut oriental. On remarquera ses pavillons courtoisie tricolore et Gwenn ha Du. Oosterschelde (goélette) pour la page wikipedia. (voir le site) du bateau en néerlandais. Pages en anglais : (voir le site)

— Le Kastelot, réplique britannique d'un trois-mâts barque du XIXe siècle, fut construit au Danemark en 1948. En bois et avec double coque pour ravitailler le Groenland il était gréé en ketch. Acheté par Il navigue aujourd'hui sous pavillon britannique. Son nom signifie cachalot en danois. (voir le site) pour découvrir sa figure de proue.

Il a navigué sous d'autres noms et pavillons au cinéma : le Terra Nova du capitaine Scott au Groenland en 1984, le Fram de Nansen, en 1990, l'Hispaniola de L'Île au Trésor, énième version, ici un téléfilm américano-britannique, pour lequel il évolue au large de la Cornouailles et en Jamaïque – la musique composée par Paddy Moloney est interprétée par The Cheftains. En 1995 il apparaît dans le film français Beaumarchais, l'insolent, ainsi que précédemment dans Les trois mousquetaires, Revolution et David Copperfield. Il a prêté ses lignes pour illustrer les expéditions de Sir Ernest Shackelton (1874-1922) dans l'Antarctique, comme le téléfilm britannique Shackleton qui illustre en 2002 son Expédition Endurance (1914-1917), du nom du bateau. Il participa aux Armadas de Rouen et à Brest 2008. Il était ces jours-derniers à Saint-Nazaire pour participer au Record SNSM (Société Nationale des Sauveteurs en Mer (voir le site) ). Voir les deux dernières photos, d'un Nazairien.


Nota 1

Si des lecteurs peuvent nous aider à identifier des bateaux, ils seront les bienvenus. En particulier : photo 6, le sinago à bande verte, et photo 21, celui qui suit le Saint Michel II. Ou même d'autres comme celui supposé être de Pornic (photo 15). Bouton Écrire à l’auteur ci-dessous. Nous ajouterons l’info dans le texte, avec leur nom s'ils le souhaitent, les légendes des photos n'étant pas modifiables sauf à retirer toutes les photos et les remettre... Merci.


Nota 2

Le diaporama peut patiner un peu du fait de la taille des photos. Cliquer dessus pour les agrandir.


Maryvonne Cadiou avec l'aide de Gilbert Enghelhardt

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2676 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons