Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
A Bouvron samedi sur la place centrale
A Bouvron samedi sur la place centrale
- Dépêche -
Manifestation à Bouvron (44) pour préserver le patrimoine architectural du centre-ville
A l'appel de plusieurs associations, les opposants à cette démolition, environ 200 personnes, ont manifesté ce samedi 18 février et tenté en vain de rencontrer les élus pour discuter de l'avenir de ce patrimoine.
La rédaction pour ABP le 20/02/23 12:51

Au centre du bourg de Bouvron en Loire-Atlantique, des bâtiments à l'abandon datant des 15è et 19è dont la demeure du secrétaire des ducs de Bretagne doivent être démolis au printemps prochain. Tout le monde n'est pas d'accord, en particulier la nouvelle association Koun Breizh qui veut préserver le patrimoine culturel et architectural breton et l'association locale Bouvron Patrimoine . A l'appel de ces associations , de l'Institut culturel de Bretagne et de l'association Bretagne Réunie, les opposants à cette démolition, environ 200 personnes, ont manifesté ce samedi 18 février et tenté en vain de rencontrer les élus pour discuter de l'avenir de ces vestiges. Une restauration et mise en valeur est proposée.

Voir aussi :
3  0  
Vos 5 commentaires
Rafig 44 Le Lundi 20 février 2023 13:02
Continuez car nous sommes attaqués sur tous les aspect de la Bretagne et bretonnité de Loire-atlantique
donc il faut se battre sur tous les fronts ... comme les ukrainiens.
(3) 

jakez Lhéritier de Sant Nazer Le Lundi 20 février 2023 20:53
Etre présent au prochain conseil municipal de Bouvron:la date?
Organiser une manif festiv à Bouvron.
Bravo à la bande de jeunes de Bouvron.
Etre présent au prochain conseil municipal de Sant Nazer en mars.Mêmes combats.Débretonnisation et destructions d'une ferme de 1762 autorisée.
Aller au Parc de Brière protester contre la destruction d'un cairn à St Lyphard.
Etre le 4 Avril au départ du tour PDL de vélo à St Nazer.
Aux actes les bretons !
(4) 

Jean-Louis Pressensé Le Mardi 21 février 2023 15:00
Faut-il trop parler de cette époque funeste pour la Bretagne ? Un duc au-dessous de tout, des chanceliers & trésoriers corrompus & prévaricateurs (Chauvin, Landais), c'est dans cet univers glauque qu'a évolué Jacques Roboceau (et non Pierre, s'il faut en croire - et je le crois ! - Jean Kerhervé), homme moins dévoué au service de la Bretagne qu'à celui de son maître le chancelier Chauvin. En 1480, "Raboceau était de longue date l'homme de Chauvin, en compagnie duquel il avait été compromis près de vingt auparavant dans un trafic de sauf-conduits en blanc" (Kerhervé, L'Etat breton, t. I, pp 138-139). Bien sûr, Raboceau accompagna Chauvin dans sa chute en 1481.
Alors, que reste-t-il de l'Hôtel Raboceau digne d'intérêt ? Une mémoire ? non. Est-ce l'affreuse bâtisse qui défigure la place ? Trois, quatre pierres ? Eh bien démontons-les pour les exposer au Musée Dobrée. Ou à Blanche-Couronne qui se cherche une destination !
N'est pas la Hélardière qui veut : si être attaché à la bretonnitude de la Loire-Armoricaine (44), c'est faire une génuflexion devant chaque pierre taillée avant le mariage d'Anne de Bretagne, je me pose des questions. Conserver, oui mais pas tout, et pas à n'importe quel prix.
(0) 

Anne Merrien Le Samedi 25 février 2023 12:32
Des bâtiments à l'abandon ne paient pas de mine, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien à en tirer. Trop facile de tout détruire sans discernement.
Quant à Raboceau, son histoire est finalement positive, puisqu'il est tombé en disgrâce, ce qui explique peut-être la ruine de son manoir.
(0) 

Le. Baler richard Le Lundi 6 mars 2023 12:10
Plus que jamais se mobiliser pour défendre notre patrimoine qui est le miroir de ce que nous sommes.Ces renégats après s'être attaqués a notre langue ,continuent avec nos monuments.Ils veulent tout gommer de ce qui représente la Bretagne.re zo re.stourm.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons