Opération Chariot : 1942-2012. Deux commémorations et nombreuses rencontres chaleureuses

-- Histoire de Bretagne --

Article
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 2/04/12 20:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
25367_1.jpg
Photo aérienne de la RAF. La Forme Joubert quelques mois après l’Opération Chariot. La poupe du Campbeltown repose encore dans la cale qui fut endiguée aux deux extrémités.

Les commémorations de ce chapitre décisif de l'histoire de la deuxième guerre mondiale et de son histoire en Bretagne seront contées sur Agence Bretagne Presse en plusieurs articles, tant la matière à exposer pour ce 70e anniversaire est abondante.

Cette double commémoration (1) pour les 70 ans du Raid de Saint-Nazaire (nom de code Opération Chariot) du 28 mars 1942 fut l’occasion pour plus de 150 Britanniques et Irlandais de faire le voyage – d'Angleterre, de Londres, Liverpool, du Devon, d'Écosse, de Cork en Irlande,... pour des raisons personnelles parfois différentes certes, mais chacun d'eux manifestant un esprit chaleureux envers le souvenir de la tragédie.

–- Cinquante à soixante personnes sont venues en “indépendants”, la plupart pour honorer la mémoire d'un membre de leur famille, ou ayant eu des attaches proches avec des Commandos de l'Opération ;

–- quarante-cinq sont venues, souvent pour les mêmes raisons, par un Tour organisé (2) ;

–- dix motocyclistes (“bikers”) de la branche motos de la Royal British Legion (3), qui étaient passés par Falmouth pour la commémoration du départ du Campbeltown le 26 mars 1942 en direction de Saint-Nazaire ;

–- sont venus aussi, comme les autres années, des membres de la Saint-Nazaire Society (4) : une association britannique dédiée à la mémoire de l'Opération Chariot qui a une branche en Bretagne ;

–- est venue aussi une partie du 24 Commando Engineers Regiment, basé à Chivenor, North Devon (de retour – à l'automne 2011 – de six mois en Afghanistan), le lieutenant-colonel Leigh Tingey est leur commandant. Ils étaient vingt-six militaires ;

–- et l'association Royal Engineers Commando Association (RECA) avait affrété un car pour quinze à vingt personnes.

Pour mieux comprendre ce qui a amené l'Opération Chariot, que les Britanniques nomment (voir le site) de wiki en anglais et (voir le site) qui donne un récit, en français et signale des livres en français.

(voir notre article) pour la traduction-adaptation en anglais.

Voir les vidéos ajoutées sur YouTube le 16 juin 2009 :

Avec des photos et séquences filmées de l'époque.

Le plus grand raid de tous ceux de la 2e guerre mondiale (The Greatest Raid of All World War II ).

- (voir le site) 1/6. Cette vidéo n'est pas disponible dans votre pays. En savoir plus : (voir le site) Opération impossible.

- (voir le site) 2/6 ;

- (voir le site) 3/6 ;

- (voir le site) 4/6 ;

- (voir le site) 5/6 ;

- (voir le site) 6/6.

Voir les vidéos ajoutées sur YouTube le 21 août 2009 :

Avec des photos et séquences filmées de l'époque.

Missions dangereuses à Saint-Nazaire (Dangerous Missions St Nazaire)

- (voir le site) 1/5 ;

- (voir le site) 2/5 ;

- (voir le site) 3/5 ;

- (voir le site) 4/5 ;

- (voir le site) 5/5.

Autres sites à connaître, en français ou anglais

–- (voir le site) de James Dorrian listant les liens importants, livres, documentaires télévision, films...

–- (voir le site) : blog de James Dorrian, destiné à raviver la mémoire des opérations combinées de l'attaque de mars 1942 sur le port français de l'Atlantique de Saint-Nazaire, dont le but était d’empêcher le Tirpitz d'utiliser le bassin de radoub géant, le Normandie Dock, ou Forme Joubert. Il est grand connaisseur de l'épopée Chariot, auteur de deux livres sur le sujet (5) et co-organisateur cette année des déplacements des Britanniques. Il raconte ce dimanche 1er avril la commémoration du 28 mars ;

–- (voir le site) du Credib Sant-Nazer, en français, 2009 ;

–- (voir le site) de 2e guerre mondiale ;

–- (voir le site) de Combined operations, page Chariot ;

–- (voir le site) de la BBC Cornwall octobre 2009 : Une parade s’'est tenue à Falmouth pour honorer les vétérans de la seconde guerre mondiale qui avaient pris part au très risqué Raid de Saint-Nazaire, parade à laquelle assista le maire de Saint-Nazaire ;

–- (voir le site) de Mer et Marine qui relate la commémoration du 28 mars 2012.

Notes

(1) Deux commémorations : (voir notre article) pour celle de 10 h par le Credib et l'Institut culturel de Bretagne au “Vieux Môle” racontée sur (voir notre article). Puis la cérémonie officielle à 11 h 30 sur le Front de mer auprès du monument.

(2) Un Tour organisé : (voir le site) conduit par Peter Lush de la St. Nazaire Society. info [at] battlefieldtours.co.uk

(3) Les Royal British Legion Bikers sont une association britannique d'anciens marins ou soldats, ou de non-militaires, tous aimant faire de la moto et désireux de perpétuer la mémoire des soldats britanniques disparus au combat (voir le site) Le groupe de 8 motards plus deux femmes est venu par le ferry de Plymouth puis assista à la cérémonie à Falmouth et débarqua à Roscoff pour traverser la Bretagne jusqu'à Saint-Nazaire : « Nous avons aussi pris des petites routes, grâce au GPS, sans nous perdre ».

(4) La St Nazaire Society : (voir le site) en anglais.

(5) James Dorrian, auteur de deux livres sur le sujet :

– - Storming St Nazaire - The Dock Busting Raid, 1998.

– - Saint-Nazaire. Operation Chariot - 1942, 2006, Pen and Sword.

Depuis 2 ou 3 ans James Dorrian prépare avec Andrew Scott un film de fiction sur le Raid : (voir le site) dédié sur facebook.

Maryvonne Cadiou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1571 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

Anna COANTIC
Mardi 10 avril 2012

Je pense que l\'opération Chariot (ou Raid sur St Nazaire, comme elle est désignée par les Britanniques), est certainement l\'opération militaire de la seconde guerre mondiale, la plus téméraire qui fût. Elle est insuffisamment commémorée, ici, chez nous, et nous manquons de reconnaissance envers les petits boys anglais qui se sont fait tuer pour nous libérer du joug des nazis , et ce manque de célébration est bien triste.

Lorientaise, je suis née en 1947, à Larmor-Plage, près de la base sous-marine de Keroman , comparable à celle de St Nazaire, et je pense tous les jours que sans les forces de la Royal Navy, je ne serai pas sur terre aujourd\'hui. Corran Purdon, le vétéran irlandais, tant médaillé, qui était à St Nazaire cette année, est pour moi un héros. J\'ai eu le bonheur de lui serrer la main et lui exprimer mon immense gratitude, à laquelle j\'ai associée celle de tous les Bretons et tous les Français ! Ça restera pour moi un souvenir impérissable et je ne pensais pas que cela m\'arriverait un jour ! GOD SAVE THE QUEEN , dont c\'est le jubilee en juin. Je pars à London !

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.