Journées du 80e anniversaire de l’Opération Chariot 26, 27 et 28 mars 2022 Sant-Nazer / Saint-Nazaire

-- Histoire de Bretagne --

Communiqué de presse de Hubert Chémereau

Publié le 18/03/22 10:59 -- mis à jour le 21/03/22 10:01

Organisation : Institut culturel de Bretagne (ICB) et Centre de Recherche & Diffusion de l’Identité Bretonne (CREDIB)

Le 26 mars 1942, le convoi quitte Falmouth en Cornouaille pour la Bretagne. Il est composé de deux destroyers, dix-sept vedettes et du Campbeltown. Au total ce sont 345 marins et 264 commandos qui sont engagés dans l'opération. Pour ce raid de nuit dans un estuaire de la Loire truffé de mines, encombré de bancs de sable et d'épaves.

Saint-Nazaire, 1h 27 au matin du 28 mars, le Campbeltown amène le pavillon de la Kriegsmarine et arbore la Saint-George’s Cross. Chez les Allemands, la confusion est totale. Le feu ennemi devient intense. A plus de 20 nœuds le Campbeltown parvient à enfoncer la porte de la forme Joubert. Il est 1h34, la bataille de Saint-Nazaire commence. Les commandos provoquent de grandes destructions parmi les infrastructures portuaires. La déficience des plans de repli se faire néanmoins cruellement sentir. Seules cinq vedettes parviennent à quitter Saint-Nazaire avec 222 marins et commandos à bord.

26 mars 2022: 10h00-13h00

Conférence-débat – «La mémoire Nazairienne». (complet)

Restaurant «La Taverne», 45 Avenue Albert de Mun

27 mars 2022: 10h00-13h00

Parcours-énigme. Découverte des lieux du Raid sur Saint-Nazaire

(Opération Chariot - 28 mars 1942).

Quartier du «Vieux St.Nazaire / Petit Maroc» - café de l’Atlantique, 7 place de la Rampe

28 mars 2022: 10h00

Cérémonie interceltique au Vieux Môle

Quartier du port, Quai de la Gournerie

Depuis 2012, l’ICB/Skol Uhel Ar Vro (Institut culturel de Bretagne) et le CREDIB Sant-Nazer (Centre de Recherche & Diffusion de l’identité Bretonne) organisent une cérémonie interceltique au Vieux Môle. A côté de la cérémonie officielle, nous tenons à mettre en valeur aux cotés des commandos et marins anglais et du Commonwealth, la contribution des braves issus des pays celtiques qui furent nombreux. Nous n'oublions pas les Bretons qui aidèrent à la réussite du raid en transmettant des renseignements à Londres et ceux qui portèrent assistance aux commandos dans les jours qui suivirent le Raid. Chaque année, nous nous recueillerons devant la jetée du Vieux Môle qui symbolise le sacrifice des Britanniques et de leurs alliés. C'est en voulant prendre pied en terre bretonne à cet endroit du port de Saint-Nazaire qu’il eut le plus de pertes humaines.


0  0  
mailbox
imprimer
Hubert Chémereau est correspondant de l'ABP à Saint-Nazaire. Il est historien et auteur d'articles dans ArMen, Chasse Marée, Place Publique (édition de Nantes).
Vos 1 commentaires
Pierre Robes
2022-03-19 12:47:19
Ils ont libéré St nazaire mais depuis lors, la Bretagne libérée des nazis à retrouvé le joug de l'occupant colonial francais et le gouvernement Parisien.
La Bretagne est toujours une colonie française, comme l'affirmais Jules Michèle en 1831, (la Bretagne est une colonie française comme l'Alsace et les Basques, plus que la Guadeloupe)
(2) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.