Bretagne Réunie remet un texte à l’Unesco : le Patrimoine Mondial Val de Loire bafoué

-- La réunification --

Discours de Bretagne Réunie
Porte-parole: Le Bihan Jean-François

Publié le 19/02/12 15:08 -- mis à jour le 00/00/00 00:00


Bretagne Réunie a profité de la soirée de lancement du 40e anniversaire du Patrimoine Mondial, le lundi 30 janvier, pour distribuer aux 500 invités de cette cérémonie organisée dans les locaux de l'Unesco à Paris le tract bilingue français-anglais joint (1) et ainsi informer chacun le plus largement possible des détournements en cours de son précieux label. (voir notre article)

24899_1.jpg

Voici le texte du tract

Depuis 2000, le Val de Loire (France) est classé au patrimoine mondial au titre des paysages culturels vivants Internet : (voir le site)

Le Val de Loire est une entité géographique, humaine et historique strictement définie. On y trouve 42 châteaux (les “Châteaux de la Loire”) appartenant au domaine royal, bâtis et remaniés à la Renaissance, quand le pouvoir royal français était situé sur les rives de la Loire et de ses affluents.

Le site inscrit est situé entre Chalonnes-sur-Loire, en aval d'Angers, et Sully-sur-Loire, en amont d'Orléans. Il traverse, sur 280 km, les départements du Loiret, du Loir-et-Cher, de l'Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire. Soit 800 km² qui font du Val de Loire le plus grand site français inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Depuis 2008, les deux régions administratives des Pays de la Loire et du Centre ont engagé un véritable détournement politique de l'inscription du Val de Loire au patrimoine mondial de l'Unesco en décidant de manière unilatérale de faire la promotion d'un territoire plus vaste que celui inscrit. C'est ainsi que des sites et monuments hors périmètre portent frauduleusement les labels Unesco et patrimoine mondial sur des plaquettes de présentation et sites internet.

Le 6 juin 2009, par courrier adressé à M. Francesco Bandarin, directeur de l'Unesco, l'Association citoyenne Bretagne Réunie et d'autres associations Bretonnes avaient signalé ces détournements en contradiction avec la Convention du Patrimoine Mondial.

Le 24 juillet 2009, l'Unesco, par courrier de Mechtild Rössler, chef de la Section Europe et Amérique du Nord, avait bien confirmé que le château des Ducs de Bretagne et le Vignoble nantais ne sont pas situés dans le périmètre Val de Loire. Pour rappel, le château des Ducs de Bretagne faisait partie du système de défense Breton qui protégeait la Bretagne de la France et de ses conquêtes militaires. Il n'était donc en aucun cas un château des Rois de France du Val de Loire.

En mars 2011, Bretagne Réunie a de nouveau alerté Mme Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco, sur l'extension unilatérale, orchestrée par les deux régions administratives récidivistes, du périmètre Val de Loire, avec l'annexion de la Loire-Atlantique, département breton qui n'appartient donc pas au dit Val de Loire.

Le 21 avril 2011, Petya Totchavora, chef de l'Unité Europe et Amérique du Nord du « Centre du Patrimoine Mondial », confirme qu'aucune demande d'extension du périmètre Val de Loire n'a été demandée, et reconnaît que le logo de l'Unesco est utilisé pour faire la promotion de châteaux non situés dans le périmètre Val de Loire. Elle demande donc à la délégation permanente de la France auprès de l'Unesco de remédier à cette situation.

Interrogé par le journal « La Gazette.fr » (La Gazette des Communes) datée du 20 mai 2011, un membre du cabinet du conseil régional des Pays de la Loire concède : « Il s'agit d'une maladresse de notre part et nous allons corriger le tir (...) nous sommes signataires d'une charte que nous devons respecter ».

Depuis ces déclarations encourageantes, les détournements n'ont malheureusement pas cessé : plaquettes et sites Internet sont toujours estampillés de manière frauduleuse des logos « Unesco » et « Patrimoine mondial ».

Les deux régions administratives des Pays de la Loire et du Centre, qui ne semblent vraiment pas inquiétées par la délégation permanente de la France auprès de l'Unesco et qui n'ont aucun égard pour sa Convention «Patrimoine Mondial» signée par la France, continuent leur contrefaçon et ce, de manière industrielle.

Ainsi, le 16 janvier 2012, le journal « La Gazette.fr » écrit : « l'État et les deux régions administratives des Pays de la Loire et du Centre ont signé lundi 16 janvier 2012 à Tours un protocole visant à créer et développer une marque “Val de Loire” afin d'attirer plus de touristes, notamment étrangers, vers cette région mondialement connue pour ses châteaux de la Loire ». Cette marque “Val de Loire” doit, pour eux, désigner un périmètre allant du Loiret à l'océan Atlantique !

Cette marque “Val de Loire” est une violation délibérée du périmètre de l'Unesco et sans aucun rapport avec la définition géographique, humaine et historique du Val de Loire car elle annexe de force et intentionnellement la Loire-Atlantique, qui est un département breton.

Seuls les régimes totalitaires sont à ce point capables de manipuler l'histoire et la géographie et de changer la définition même des mots (cf. 1984 de George Orwell) afin de remodeler de manière totalement arbitraire et artificielle les territoires et les identités culturelles de ses habitants.

Cette manipulation se fait en douceur : personne ne sera tué ou emprisonné. Mais c'est bien l'identité, la culture, les repères des populations et leur mémoire collective qu'on assassine à petit feu avec les moyens considérables de l'administration (éducation, justice, aménagement du territoire, organisation des collectivités locales...).

En ce 40e anniversaire de la création de la Convention du Patrimoine Mondial, consciente des difficultés financières de cette organisation mais aussi des valeurs qu'elle défend, Bretagne Réunie demande à l'Unesco de dénoncer et de faire cesser ces détournements sans précédent commis dans le but de remodeler des territoires et des identités séculaires, et qui portent gravement atteinte à la minorité nationale bretonne.

(1) Voir le PDF ci-dessous


Bretagne Réunie, Membre de l'Agence des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne (voir le site) Contact : contact [at] bretagne-reunie.org ou 06 82 67 19 46

Document PDF dossier_de_presse_unesco-marque_val_de_loire.pdf Dossier de presse de Bretagne Réunie. 17 janvier 2012. Unesco et Marque Val de Loire. 594 Ko.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1416 lectures.
mailbox imprimer