Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
Coup de poignard pour le mouvement breton : la Loire-Atlantique est en Pays de la Loire selon François de Rugy
Nouveau coup de poignard pour le mouvement breton. François de Rugy, ex militant écologiste, ex député nantais, ex soutien dans les manifestations à Nantes, dont la monstrueuse de septembre 2014, ex président de l’Assemblée nationale où l’on croyait encore en sa possible action pour la Réunification, nous lâche.
Didier Lefebvre pour ABP le 28/07/20 10:02

Nouveau coup de poignard pour le mouvement breton.

François de Rugy, ex militant écologiste, ex député nantais, ex soutien dans les manifestations à Nantes, dont la monstrueuse de septembre 2014, ex président de l’Assemblée nationale où l’on croyait encore en sa possible action pour la Réunification, nous lâche.

À l’occasion de la nomination de Sarah El Haïry, députée de Loire-Atlantique comme secrétaire d’État – nous la saluons et félicitons d’ailleurs –, notre ancien ami François de Rugy a lâché ce tweet assassin «  Heureux de voir que #Nantes la #LoireAtlantique et la région #PaysdelaLoire sont représentés au gouvernement de la France par la députée @sarahelhaïry ! [...] ».

Mais que s’est-il donc passé chez Rugy, pour qu’il change ainsi de cap ? Après avoir défilé pour une Loire-Atlantique en Bretagne, il enfonce le clou du statu quo ? Que lui a-t-on donc promis quand il fut ministre de l’Écologie, ou plutôt quand il ne le fut plus ?

Ne lui aurait-on pas promis une tête de liste LreM aux futures élections régionales en Pays de la Loire ?

Monsieur François de Rugy, afin de clarifier votre position, et être sûr qu’elle soit bien comprise de toutes et tous, nous vous prions de répondre à cette question :

Soutenez-vous toujours, Monsieur de Rugy, le combat d’une Bretagne à cinq départements, 22, 29, 35, 44, 56 ?

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2042 lectures.
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.
Voir tous les articles de de Didier Lefebvre
Vos 30 commentaires
Killian Le Tréguer Le Mardi 28 juillet 2020 10:17
Pour moi ce n'est absolument pas une surprise. Cela se sentait à des kilomètres à la ronde depuis des années, depuis au moins 6 ans.
Bretagne Réunie s'est pas mal discrédité avec ce Monsieur...il va falloir rectifier le tire et communiquer lors des prochaines régionales Pays-de-la-Loire.
Il me semble que la Présidente actuelle des Pays de la Loire mérite plus de respect que ce M. De Rugy.
(0) 

Jacques Le Mardi 28 juillet 2020 10:43
Quand on a des convictions, ce n'est pas l'attitude ou pas d'une association qui vous fait changer....
On toute au fond des valeurs des progressistes... Toujours sur les ''combats'' mais toujours prêt à retourner leur veste pour le sonnant et trébuchant ou en fonction du vent de la bienpensance...
Il faut être respectueux avec tout le monde, mais il faut aussi dire que les convictions ne pèsent plus de nos jours (sauf pour se faire traiter de fachos...)..
Si c'était le cas, le mouvement breton aurait trouvé depuis déjà longtemps le moyen de proposer un message clair sur des valeurs communes tout en respectant la légitimité de la diversité de penser sur d'autres sujets... (soit ce que font les Catalans que pourtant nous admirons tant...)
Pratiquement toutes mes relations dans le mouvement breton ont voté Macron.... étrangement tous le détestent aujourd'hui...
La raison : ils n'ont pas voté pour lui en réflexion mais en suivant la direction du vent...
Malgré leurs critiques, très sévères, ils revoteront pour lui....
C'est pareil pour de Rugy, ses convictions bretonnes et écologistes n'allaient pas plus loin que les dorures de la République.... Une République de bourgeois (pour qui a regardé un minimum l'histoire) et qui a réussi à convaincre tout un chacun du bien de devenir bourgeois à son tour.
Rappelons que ce sont des instituteurs bretons brittophones fils de paysans généralement socialistes qui ont massacré la langue et fait subir des sévices à toute une génération d'enfants au titre de leur petit statut de bourgeois local...
Quand on a compris cela, on comprend mieux la suite...
Or ce n'est pas un statut de petit bourgeois local que la République a offert à de Rugy...
Et après, on va nous prétendre que certains veulent sauver la planète la larme à l’œil... plus c'est gros, mieux ça fonctionne comme on dit...
N'est pas Kadoudal qui veut!
(pour mémoire : en réponse à Napoléon, il avait préféré la guillotine à un poste de Général dans l'armée française...)
Retrouvons nos convictions... le reste viendra avec...!
Mais il s'agit d'une œuvre collective à redynamiser...
Mais qu'est-ce qu'une nation, si ce n'est pas une œuvre collective...?
(0) 

Killian ar Tréguer Le Mardi 28 juillet 2020 11:07
@ Jacques, je partage souvent vos remarques mais là vous n'avez pas pas pu vous empêcher de vous fourvoyer avec vos références aux Instituteurs, aux socialistes, ou en faisant de Cadoudal la référence absolue...
Or qui est De Rugy ? A l'évidence un notable de droite très classique en fait. Il a même un nom aristo. pour surligner cette réalité.
Bretagne Réunie s'est pas mal discréditée en mettant beaucoup en avant ce type de personnage qui ne me parait pas fiable depuis fort longtemps (et sa carrière en atteste) tout en tapant sur les méchants gauchistes (fin des manifs etc) particulièrement depuis 2017 et l'élection de Macron.
"Quand on a des convictions, ce n'est pas l'attitude ou pas d'une association qui vous fait changer...."
Les électeurs notamment ceux du 44 ne sont pas forcément assidus de la cause bretonne. Ils ne lisent que quelques articles sur la question, tous les ans.
Ceux qui ont de la sympathie pour la Bretagne risque d'être trompé par l'association réunification-De Rugy - largement promue par l'association Bretagne Réunie - lors des prochaines élections. Il faudra faire quelque chose, et pas quelque chose de tiède en terme de communication ou qui laisse dans l'incertitude que peut-être De Rugy a la tête des PdlL etc ce type de double-discours fait un mal fou à ce type de cause en Bretagne et explique l'absence totale de changements.
C'est un vrai problème. Et un problème extrêmement récurrent, qui ne concerne pas que De Rugy.
(0) 

Kristof Bourdelier Le Mardi 28 juillet 2020 11:32
He oui ... Dire que j'ai serre la main de cette personne au 90 de la rue Paul Bellamy en Naoned / Nauntt / Nantes (lieu de son ancienne permanence) suite a une discussion sur le sujet mais effectivement ca fait un bout de temps que je n'attends plus rien de ce cote (ah moins qu'il ne s'agisse d'une ruse ... mais j'en doute) - il semblerait que, pour un certain nombre de politiques (et de citoyens) agir pour la Bretagne signifie agir contre la France ... reste a esperer que les choses evoluent dans le bon sens dans les mois a venir ... "44" = BZH / BGN / BNE ! :')
(0) 

Jacques Le Mardi 28 juillet 2020 15:40
@Killian ar Tréguer
Un écologiste politique serait de droite...?!
Non, faut pas dire n'importe quoi, l'écologie politique est de gauche (voir d’extrême gauche) et elle nous casse les pieds avec cela depuis des années.... C'est d'ailleurs une hypocrisie car l'écologie n'a rien à voir avec de telles notions...
Le problème c'est que le mouvement breton s'est vautré dans la pensé autorisée depuis une quarantaine d'année plutôt que de construire une force politique représentative du peuple.
Il y a d'abord eu le socialisme qui par son ouverture allait libérer les peuples... puis maintenant l'écologie... A chaque fois, l'échec est total...
Et oui, car le progressisme c'est avant tout une lutte des classes menée par la haute bourgeoisie pour canaliser comme il convient les masses populaires... Et elle le fait très bien en tenant un discours populiste de défense des plus pauvres et des opprimés...
Et c'est en cela que l'exemple des instituteurs est criant, car ils ont trahis les leurs pour une miette de statut de bourgeois (petit notable, malgré un très petit salaire) sous camouflage de progrès social...
De Rugy est un Républicain, ces derniers idéaux (si jamais il en a eu) Macron les a largement acheté... et les citoyens bretons (notamment ceux qui se disent de gauche) ont largement voté pour Macron... la boucle est bouclée...
On se fait avoir mais à chaque fois on remette le couvert... on cherche l'homme, la femme, l'idéologie providentielle....
Et c'est ainsi qu'on veut faire évoluer la Bretagne, voir même sauver la planète... Plus c'est gros, mieux ça passe...!
L'exemple de Cadoudal n'est pas mauvais au sens où il a refusé de se faire acheter...
Et ça, dans toutes les cultures, c'est un exemple qui à un sens...!
Je ne connais pas le détail entre Bretagne Réunie et de Rugy, mais ce que je sais c'est que la Bretagne faute d'avoir pu depuis 40 ans constituer une force politique nous sommes obligé de négocier avec ceux qui ont une priorité centré sur leur intérêt personnel et direct... Et que nous tombons en béatitude au premier mot prononcé dans notre sens... (la recette est largement connue...)
Il faut respecter tout le monde, mais croire que ce sont des de Rugy, le Drian, le Fur, Rolland qui vont changer la donne, c'est simplement avouer notre faiblesse...
Il est donc temps que le mouvement breton pose clairement les bases du projet collectif et respecte le droit à la différence sur les autres sujets...
Quand vous dites que les électeurs du 44 ne sont pas ''forcément assidus de la cause bretonne''...
Je pense qu'il y a là une grave erreur... c'est l'ensemble des citoyens bretons qui ne sont absolument pas assidus à la cause bretonne... Il est temps qu'on s'en rende compte!
D'ailleurs, le 44 est toujours plus favorable que le reste des département à la réunification...
La réalité, c'est que plus de 80% des Bretons sont des vrais ignorants de la ''cause bretonne''...
Je donnerai qu'un seul exemple en manière de démocratie (pouvoir du peuple).
Il n'y a pas 5% des Bretons à savoir que jusqu'à 1789, les lois en Bretagne étaient uniquement issues de Bretagne... Alors qu'aujourd'hui elles sont intégralement issues de France (Paris).
Au niveau de la Souveraineté du peuple, nous avons eu une énorme régression...
Mais c'est au nom de l'idéologie ''de gauche'' que dans le mouvement breton, il est quasiment interdit d'évoquer cette régression sous peine de se faire accuser de ''défenseur de l'ancien régime...''... (heureusement, cela fonctionne de moins en moins... )
En clair : au nom de la défense du peuple, on interdit au peuple de se souvenir qu'il a eu un pouvoir bien plus important il n'y a de cela que 200 ans...
Une démarche exactement similaire à celle des instituteurs socialistes bretons quand ils ont détruit la langue au nom de ''beaux idéaux''...
Donc aujourd'hui, le mouvement breton n'a aucun pouvoir politique, les citoyens bretons sont faiblement assidus à la cause bretonne et l'on doit négocier avec des gens qui mettent leur intérêt personnel au premier plan... et comme c'est dur et que le retour sur investissement est faible... on se lance des reprochent entre nous!
J'espère seulement qu'un jour on laissera l'idéologie de coté, pour enfin construire à nouveau la Bretagne...
Je n'ai jamais voté écologiste... mais je n'ai aucun doute que j'ai plus de conviction sur ce plan que de Rugy... comme je n'ai jamais voté socialiste et que je n'ai aucun doute que j'ai plus de conviction sociale qu'une majorité de personne qui se disent ''progressistes''...
En résumé : même s'il faut pour l'instant travailler avec, arrêtons de courir après les jacobins et les idéologies périssables, construisons plutôt notre force politique avec les citoyens bretons...!
(0) 

Anne Merrien Le Mardi 28 juillet 2020 16:13
Déclarer sa flamme aux PdlL, dix jours après la destruction du vitrail d'Anne de Bretagne, ce n'est pas des plus glorieux...
(0) 

penn kaled Le Mardi 28 juillet 2020 16:30
Excellente idée d'avoir pris Georges Cadoudal à tort et à raison comme exemple .Son parcours reflète tout à fait cette période complexe .La révolution a débutée en Bretagne en 1788 et c'est là qu'elle aurait du se dérouler ,le drame c'est qu'elle a migré à Versailles puis Paris .Cependant on a souvent que la lecture aristocratique de l'histoire de Bretagne ....
bonne lecture
https://fr.wikisource.org/wiki/Georges_Cadoudal/01
(0) 

valy daniel Le Mardi 28 juillet 2020 18:02
@jacques
je vous rejoint sur plusieurs point .
les bretons ont toujours voté massivement a gauche .
mais c'est bel et bien la gauche qui a détruit massivement la bretagne sur le plan
idéologique; linguistique; économique : historique et de la réunification
(0) 

burban xavier Le Mardi 28 juillet 2020 18:34
Monsieur François de Rugy n'est pas l'association Bretagne Réunie et heureusement pour nous tous .
En tous les cas , il n'a jamais membre à ma connaissance de BR .
Cette association décriée a fait et fait son travail avec ses moyens , si elle n'avait pas existé , la traversée du désert aurait été terrible pour l'Emsav , du moins pour ceux qui défendent la réunification de la Bretagne depuis des décennies .
Des gens font des choix différents c'est leur droit élémentaire et la diversité d'action est bonne , il n'y a pas de standards pour parvenir à la réunification de la Bretagne !
Mr François de Rugy fait de la politique et chacun sait que les ténors ont besoin d'un os à ronger encore faut-il d'ailleurs qu'il soit candidat et élu aux élections régionales , rien n'est certain à ce sujet.
Les statuts de l'association Bretagne réunie ne mentionnent que l'objectif à atteindre " la réunification de la Bretagne " , ce n'est pas un mouvement politique , cependant il y a des élue)s de toutes tendances , il faut bien échanger avec eux sur le sujet .
L'agitation propagande exige cette attitude pour que la population soit informée sur ce débat démocratique , Bretagne réunie a obtenu des résultats le + important c'est de rendre populaire et audible cette revendication de la Bretagne à 5 . C'est à dire toucher le + grand nombre en somme !
Oui , Bretagne réunie fait du bon travail sur cette question !
Re aes da bismigan ar re all war ar rouedad hogen ret eo da ober al labour war an dachenn dreistoll !
(0) 

Didier Lefebvre Le Mardi 28 juillet 2020 19:09
@Penn Kaled
C'est une information, publique sur son compte twitter, je relaye, et pose une question dont bien sûr, je ne m'attends pas à une réponse publique.
Mais FdR sait maintenant notre vigilance.
(0) 

Jiler Le Mardi 28 juillet 2020 19:29
C'est en effet un coup de poignard, mais le poignard est en bois ! ça fait mal mais ça ne tue pas !
Continuez, à Bretagne Réunie, à nous enchanter avec vos trouvailles géniales.
Un grand salut à vous tous!
(0) 

Jean-Paul Touzalin Le Mardi 28 juillet 2020 21:06
Tout à fait d'accord avec Xavier Burban... Sans Bretagne Réunie, la situation de la Bretagne à 5 départements aurait été bien pire que celle que nous connaissons ... et ce n'est pas peu de le dire.
Amalgamer de Rugy et Bretagne Réunie confine à la méconnaissance politique du problème sans parler d'une certaine "mauvaise foi"... Gast!
(0) 

sparfell Le Mardi 28 juillet 2020 23:20
Il y en a qui s'étonne de voir ce monsieur changer ainsi de veste? Sincèrement? Je n'ai jamais eu confiance dans ce toquard de la politique, qui endosse les courants à la mode aussi vite qu'il déguste ses homards ou écluse ses vins fins. Cet ex-écolo ne mérite vraiment pas que l'on dépense de l'énergie à parler de ses manoeuvres de petit bobo à girouette. Un espoir : que ce monsieur, s'il se présente à à une quelconque mandature - régionales en 2021, législatives, municipales - ne recueille aucune voix sur son nom. Et qu'il finisse là où il aurait du rester : chez les tricheurs et les menteurs. Il y rencontrera sans doute beaucoup d'ami(e)s.
(0) 

Killian Le Tréguer Le Mercredi 29 juillet 2020 00:24
"Monsieur François de Rugy n'est pas l'association Bretagne Réunie et heureusement pour nous tous"
C'est commode à dire aujourd'hui.
Que De Rugy ne sont pas membre de BR, je n'en sais rien, juste que l'asso lui a offert une belle Tribune, sans contestation, et qu'il y a une complaisance envers ce genre de notable.
Quant à savoir qui fait le plus "avancer la cause", ce n'est vraiment pas une préoccupation pour ma part, mais vous cela vous passionne semble t-il.
Un De Rugy ne fait rien avancer du tout en tous les cas. Il serait bon de faire ce genre de constats au lieu de s'en prendre parfois à des gens qui visent la même chose que vous. On est en 2020, la Région Bretagne compte toujours 4 départements c'est le seul constat à faire. La pérennité historique de BR, ce n'est pas un bon signe soit dit en passant.
(0) 

Anne Merrien Le Mercredi 29 juillet 2020 11:26
Le problème, ce n'est pas que de Rugy ait défilé pour la réunification.
Le problème, c'est qu'il ait été le seul député du 44 à le faire (sauf erreur de ma part).
(0) 

jakez Lheritier-St Nazer Le Mercredi 29 juillet 2020 12:36
Nous l'avions dit ,lorsque des "responsables" bretons disaient que ce triste sire,déclencherait la réunification avec son ralliement à Mr Macron et qu'il ne faisait rien ,surtout après avoir été ministre puis PDL du parlement Français,où là il aurait pu faire un clash,avec du courage.
Comme JM Ayrault Naoned,Evin St Nazer, élus grâce aux soutiens de la gauche bretonne et qui nous ont trahi aussi.
Mais non,après son épisode de festins royaux dignes de Versailles ,il veut réapparaitre en se croyant "lavé" de toute trahison.
A un autre niveau cela me rappelle le revirement de Mr Gallerneau (décédée) Modem sur Pornichet 'membre de BR ,abandonnant ses colistiers en 2014,(avec des bretons engagés)au lendemain du 1er tour avec un score honorable ,qui s'est fait élire ensuite députée PDL en Vendée sans rien faire non plus.
A ce niveau là un tableau des "personnalités" qui auraient manifesté,signé des pétitions pro réunification depuis les années 1960,devrait être dressé.
On aurait d'autres surprises.
Aux organisations politiques bretonnes de réagir et à nous, dans nos réseaux.
Certains pro réunification sont dans les instances des partis jacobins
(0) 

burban xavier Le Mercredi 29 juillet 2020 15:27
Le CUAB qui a précédé l'association Bretagne réunie qui a en fait changé de dénomination en 2001) fondé par Patrick Maréchal en 1977 président du Conseil départemental de la Loire-Atlantique que je salue au passage car il a apporté beaucoup de choses pour la population bretonne dans le département concernant la réunification de la Bretagne , cette cause a été portée de manière pacifique et surtout durable dans le débat politique sans injures , sans affirmations péremptoires , un travail patient , constant des militant(e)s sur le terrain(stands , manifs , distribution de tracts, constitution de dossiers ) , représentant tout le panel sociologique des Breton(ne)s habitants et habitantes de la Bretagne oeuvrant sur leur temps , leurs moyens financiers , leurs facultés dans la simplicité des gens du peuple , les membres du Conseil d'Administration appelée Commission Permanente se déplaçant le soir en réunion du 29 , du 56 , du 22 du 35 et naturellement du 44 voir de Paris consacrant leur énergie , leur dévouement à la Bretagne . Laissant de côté le fait d'être de Gauche , du centre et de Droite ou nul part pour réussir la réunification de la Bretagne .
C'est tellement aisé de dire : "c'est la faute de l'autre" c'est d'ailleurs toujours la faute des autres ceux qui ne nous ressemblent pas ....
Ce que je retiens c'est que l'audience de l'association Bretagne réunie" s'accroit , la cause aussi . C'est devenu un problème politique en pays Nantais et dans toutes la Bretagne .Le Conseil Régional de Bretagne administrative l'entend à présent et s'engagera . Les élu(e)s de la Loire6atlantique doivent se remettre en question sur ce sujet majeure soutenu par les Breton(ne)s de la Loire-Atlantique !
Pour finir , je remercie les obscurs , an tud munut (les petites gens ), j'en fais partie qui soutiennent Bretagne réunie avec leur coeur !
A galon Xavier , Ouvrier Cheminot et militant depuis 1979 .
(0) 

Fabien Renaud Le Mercredi 29 juillet 2020 18:32
Ils font tous le coup. Jouer les B5 leur permet de gagner les pourcentages de votes qui leur manque dans les urnes. Mais c'est touché coulé à chaque coup ! Cela fait un moment que ses positions puaient la girouette mazoutée.
(0) 

jo charruau Le Mercredi 29 juillet 2020 20:37
Nous les nantais, il va falloir encore voter dans le cadre de la pédélie. A tout prendre, je préfère que la présidence pdl soit dévolue à de Rugy plutôt qu'aux autres partis qui ont possédé le pouvoir ces dernières décennies et qui ont passé majoritairement leur temps à saper le Mouvement Breton. Nous allons voter par listes départementales aux prochaines régionales. Bien sûr toutes ces listes du pays nantais vont nous narrer, pour donner un exemple, la réparation à l'identique de la verrière Anne de Bretagne détruite dernièrement par un incendie à la cathédrale de Nantes. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour attirer les voix des électeurs du 44 ?
Ceci dit, il est certain que le thème de la réunification de la Bretagne s'accroît en Loire-Atlantique.
(0) 

Caroline Le Douarin Le Mercredi 29 juillet 2020 21:44
Il n'a digéré ni le coup des homards, ni les homards eux-mêmes...
(0) 

Didier Lefebvre Le Mercredi 29 juillet 2020 21:52
@Caroline Le Douarin
C'est une analyse...
(0) 

Killian Le Tréguer Le Jeudi 30 juillet 2020 16:46
"A tout prendre, je préfère que la présidence pdl soit dévolue à de Rugy plutôt qu'aux autres partis qui ont possédé le pouvoir ces dernières décennies et qui ont passé majoritairement leur temps à saper le Mouvement Breton."
De Rugy n'est-il pas l'archétype de ces Partis traditionnels (en pire) ?? Entre le PS et la droite "républicaine", un coup aux Primaires de la Gauche, et dans le Groupe de Macron quelques mois plus tard ?
Et lui, en plus, est vraiment l'incarnation de l'arrivisme, prêt à tout et n'importe quoi pour un strapontin. Là il en est à Présidence Assemblée Nationale, Ministre, Candidat aux Pays de la Loire, Président du groupe Macronien à l'Assemblée il cumule les repas à champagne et homards, presse le citron à plus soif, qu'est-ce qu'il y a encore à gratter ?...il y a 6 ans il passait son temps à faire des courbettes à Pierre, Paul, Jacques et Jean pour obtenir un Ministère. Une caricature ambulante !
Je n'ai plus aucune appétence pour les élections, mais je crois que pour lui, je serais prêt à voter n'importe quoi en face. Là à la Région Pays de la Loire, il n'y a quand même plus un Fillon ou un Auxiette qui allait de provocs anti-bretonnes en provocs anti-bretonnes.
De Rugu discrédite la parole publique puissance 10. Il faudra pas se plaindre de l'arrivée d'un pouvoir autoritaire faisant suite à ce style de personnage.
(0) 

Alan-Erwan Coraud Le Samedi 1 août 2020 17:08
Triste de ne pas comprendre la cabale politico-crapuleuse qu'il a subie. Cette histoire de homard est une opération barbouze. Il est le seul élu qui, alors qu'il occupait la troisième place au niveau des personnages de l'État, a maintenu sa position pour la réunification, voir Breton Magazine de l'époque. Rappelez vous les réponses assassines de nombreux politiciens et pas que de la présidente LR des pdl. Il signait là son arrêt de mort politique. Sa prise de position pdl est le prix a payer s'il veut avoir l'investiture pour la présidence des pdl. En clair, dans leur république liberticide tu te soumets ou tu es éliminé. Son ambition l'a amenée à abandonner l'aéroport de NDDL, son ambition l'amène à abandonner la réunification. Dans un tel système, ils sont peu nombreux ceux qui restent fidèles à la Bretagne.
(0) 

Anne Merrien Le Dimanche 2 août 2020 11:56
A ce qu'il me semble, de Rugy est redevenu député de Nantes après avoir perdu son ministère.
(0) 

Killian Le Tréguer Le Dimanche 2 août 2020 12:43
"Cette histoire de homard est une opération barbouze"
Venant de Médiapart et son Edwy Plenel qui ne manque pas de rappeler son attachement à la réunification de la Bretagne ?
"Son ambition l'a amenée à abandonner l'aéroport de NDDL"
Il était contre en tant qu'écologiste, pour en tant que postulant à un Ministère, Contre en tant que Ministre...demain pour en tant que candidat que vice-président du Conseil Régional des Pays de la Loire ?
(0) 

Yann D Le Dimanche 2 août 2020 13:04
Dans le cadre de la pétition des 100 000 de Bretagne Réunie j'ai reçu la signature de son père et de sa mère place du maréchal Foch à Nantes : difficile de croire qu'il a complètement largué les amarrres. Même si son ambition est évidente.
(0) 

Muichka Le Dimanche 2 août 2020 13:13
marié à une parionno-parisianniste, qui lui a dit, "c'est moi et les dorures de la République" ou "c'est tes ploucs", il n'a pas hésité. L'étape d' "initiatiion", c'était d'être ministre de premier plan. Et là, oui, il a craqué. Il a laissé tomber la Bretagne. Mais pas assez. Alors le système l'a vidé (la vraie-fausse affaire des homards). Jusqu'à ce qu'il fasse allégeance au nationalisme français et à son suppôt local, les PDL
Il est bouffé par Paris !
Ballo, Président de l'Assemblée, puis maire de Nantes, il avait une autre voie.
Au revoir, Monsieur de Rugy, au revoir François, kenavo Fañch
(0) 

Lucien Le Mahre Le Dimanche 9 août 2020 18:18
Voici pour l'été, mais sous la plume de Bonaparte quand même, une preuve impériale de l'appartenance historique de Nantes à la Bretagne ( prélevée dans LE POINT ).
LA PREMIÈRE NUIT D'AMOUR DE BONAPARTE AVEC UNE PROSTITUÉE
Par François Malye
Modifié le 28/07/2020 à 16:52 - Publié le 27/07/2020 à 08:00 | Le Point.fr
Des aigles s'accouplent. © Frédéric Larrey & Thomas Roger / Biosphoto / Biosphoto via AF
"Comment aborder une prostituée quand on a 18 ans et qu'on ne connaît rien à l'amour ? Napoléon se lance en évoquant la météo, rapportant alors ce dialogue de comédie :

« Vous aurez bien froid, lui dis-je, comment pouvez-vous résoudre à passer dans les allées ?
- Ah, Monsieur ! L'espoir m'anime. Il faut terminer ma soirée.
L'indifférence avec laquelle elle prononça ces mots, le flegmatique de cette réponse me gagna et je passai avec elle.
- Vous avez l'air d'une constitution bien faible. Je suis étonné que vous ne soyez pas fatiguée du métier.
- Ah ! dame ! Monsieur, il faut bien faire quelque chose.
- Cela peut-être, mais n'y a-t-il pas de métier plus propre à votre santé ?
- Non Monsieur, il faut vivre ! »
Première victoire, la belle lui répond, ce qui jusque-là, n'avait pas été le cas quand il avait tenté d'aborder certaines de ses consœurs. « Je fus enchanté, je vis qu'elle me répondait au moins, succès qui n'avait pas couronné toutes les tentatives que j'avais faites. » Le jeune officier s'enhardit et comme il le fera toujours, la presse de questions. « Pourquoi ? Comment ? disait-il, sont des questions si utiles qu'on ne saurait trop les faire. »
« Il faut que vous soyez de quelque pays septentrional car vous bravez le froid.
- JE SUIS DE NANTES, EN BRETAGNE.
- Je connais ce pays-là… "
Le Point | Culture
(0) 

Lesur Le Jeudi 24 septembre 2020 22:53
Bien joué, Macron
d'un côté, Chesnais-girard qui veut s'associer avec Lrem (et l'UDB avec les verts), de l'autre sz Rugy qui représenterait Lrem en PDL.
Ils arrivent à bousiller la Bretagne en explosant le Mouvement.
Réagissons !
Si il le faut, l'Union des forces de Bretagne, faisons-la seuls, mais ne nous laissons pas bouffer !
(0) 

Muichka Le Vendredi 25 septembre 2020 21:48
Bien vu, Lesur !
Donc convergence des attaques : au niveau politique, on ruine l'Emsav, avec des alliances en B4 Chesnais-Girard-LRem, en PDL, un ancien compagnon de route qui devient LReM, en B4, l'UDB qui pactise avec EELV, vouée à baisser, voire disparaître, et le Mouvement associatif qui se débat contre la noyautage.
Belle action coordonnée par le nationalisme parisien !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons