Le procès Kerviel devient le procès de la Société Générale
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 16/06/10 20:15 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Outre le fait que la terre entière est persuadée que la Société Générale savait très bien comment opérait Jerôme Kerviel – pouvez-vous ignorer les techniques d'un employé qui vous rapporte 1,5 milliard ? – le brillant avocat de Jérôme Kerviel, Me Metzner, a découvert que l'ancien P.-d.g. de la Société Générale, Daniel Bouton, avait été poursuivi dans une autre affaire, dont il a pu consulter les pièces du dossier.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Il y a découvert cette note de service étonnante dans laquelle l'ancien P.-d.g. donne aux employés de la Société Générale des consignes pour se soustraire ou évacuer les questions embarrassantes pour la banque et même pour mentir ("ne pas reconnaître une quelconque déficience interne").

Me Metzner a ressorti "les éléments de langage” recommandés par la banque :

Dire : notre organisation est exemplaire ;

Ne pas dire : des vérifications plus poussées engendreraient des coûts insupportables.

Consigne générale : ne pas reconnaître une quelconque déficience interne, même sous vives pressions. Restituer les faits négatifs en les remettant dans leur contexte, en les noyant dans les éléments positifs et en utilisant la complexité technique.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1257 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.