Obsèques d'Yvan Colonna : des images de la procession funéraire à Cargèse

-- Disparitions --

Dépêche de La rédaction

Publié le 25/03/22 20:03 -- mis à jour le 27/03/22 13:28

Le village corse de Cargèse, le fief familial corse des Colonna, a inhumé ce vendredi 25 mars le militant indépendantiste Yvan Colonna, enfant du pays, mortellement agressé par un codétenu dans la prison où il purgeait une peine pour l’assassinat du préfet Claude Erignac, une action qu’il n’a jamais reconnue.

Des milliers de personnes ont accompagné silencieusement le militant et enfant du pays jusqu'à sa dernière demeure, dans la chapelle située à l'entrée du village. De nombreuses bannières, y compris quelques drapeaux bretons et basques, flottaient au-dessus du cortège.

La messe, dite et chantée en langue corse, a été retransmise dans le village via des écrans géants. Parmi la foule, des élus comme Jean-Guy Talamoni, le président du Conseil exécutif régional, des Cargésiens, et tous les représentants du mouvement nationaliste corse étaient présents. Le militant indépendantiste, a été lâchement assassiné dans la prison d’Arles où il purgeait sa peine par un co-détenu islamiste que les gardiens, irresponsables, ou complices selon certains, avaient laissé sans surveillance. Yvan Colonna est, depuis, devenu un héros national corse.


0  3  
mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 2 commentaires
Glen
2022-03-26 10:30:29
Ce n'est hélas pas en l'honneur du Gwen ha Du
(1) 
Fañch ar Vilin
2022-03-26 16:35:11
Le Gwenn-ha-Du et l'Ikkuriña était présents et nous représentaient.
Je préfère voir mon drapeau à cette occasion que dans les défilés de ceux qui ont massacrés des centaines et des centaines de milliers de personnes pour imposer leur impérialisme et qui ne reconnaissent toujours pas à leurs colonisés le droit d'exister en tant que peuple libre.
(6) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.