Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Transports maritimes et transition écologique : une affaire qui marche en Bretagne
L'UDB apprend avec satisfaction la commande d'un ferry écologique par la Brittany Ferries aux chantiers navals bretons de Saint-Nazaire. Une nouvelle qui montre que la Bretagne réunifiée a tout à gagner à la relocalisation des activités économiques et industrielles.
Nil Caouissin pour Union Démocratique Bretonne / Unvaniezh Demokratel Breizh le 15/01/14 2:14

Communiqué de l'Union Démocratique Bretonne du 14 janvier 2014

L'UDB apprend avec satisfaction la commande d'un ferry écologique par la Brittany Ferries aux chantiers navals bretons de Saint-Nazaire.

Cette décision est politique. En effet, la Région Bretagne est le principal actionnaire de la société d'économie mixte Sabemen qui met des navires à disposition de la Brittany Ferries et est aussi à l'initiative du Costo, le premier bateau d'encadrement nautique imaginé et construit en Bretagne à n'émettre aucun gaz à effet de serre : une bonne nouvelle pour la Bretagne, ainsi positionnée en tant que territoire et institution, comme pionnière en matière de navigation plus écologique.

Cette décision est marquée du sceau du développement soutenable et de la lutte contre le changement climatique car les moteurs du ferry abandonneront le fioul pour le gaz naturel liquéfié (GNL) qui réduira de 99 % les rejets d'oxydes de soufre, de 80 % ceux d'oxydes d'azote et de 20 % ceux de dioxyde de carbone : une excellente nouvelle pour l'environnement.

Cette décision est marquée du sceau du redressement économique régional car sa construction représentera 2,6 millions d'heures de travail, soit 500 emplois à temps plein pour les anciens chantiers de l'Atlantique et leurs sous-traitants pendant trois années : une bonne nouvelle pour l'emploi, pour les entreprises et pour l'avenir. Une nouvelle qui montre que la Bretagne réunifiée a tout à gagner à la relocalisation des activités économiques et industrielles.

Pour l'UDB, cette démarche doit se prolonger par l'intégration de la Bretagne dans la politique européenne de redirection du transport de fret vers les routes maritimes via le projet européen CargoXpress (voir le site) . Un pari qui ne peut se gagner que dans une Bretagne réunifiée dotée de pouvoirs réglementaires et d'un budget dans la moyenne de ceux des autres régions d'Europe. Un pari qui ne peut se gagner sans le statut particulier dont la Bretagne a besoin en tant que région maritime.

Pour l'UDB, la porte-parole Mona Bras

(voir le site) de l'UDB, page du communiqué.

Voir aussi le communiqué sur le blog de la fédération UDB de Loire-Atlantique, responsable fédéral Pierre-Emmanuel Marais : (voir le site)

En savoir plus :

(voir le site) ,34543.html de développement durable du gouvernement, page Navires du futur.

(voir le site) de acteurs tourisme Région Bretagne, page du Costo.

(voir le site) de futura-sciences, page cargoXpress.

(voir le site) de cargoXpress.

Voir aussi :
Vos 3 commentaires
PIERRE CAMARET Le Mercredi 15 janvier 2014 07:44
OUI , tres bien , mais le GNL est importe .L'hexagone ne produit aucun GNL , le produit est importe au prix du marche et stocke .
Il serait possible d'avoir une production Nationale de GNL a partir du gas de schiste..... mais l'exploitation est interdite ...... et TOTAL investit en GB pour developper et ameliorer les technologies existantes .En fait dans quelques temps Britanny Ferries pourra refaire son plein en GB , lors des escales .
(0) 

André Gilbert Le Mercredi 15 janvier 2014 11:43
à Pierre Camaret
lorsqu'on voit les dégâts faits par l'exploitation du gaz de schiste aux USA , il est quand même prudent d'attendre que des solutions beaucoup moins dévastatrices de l'environnement soient trouvées.
on peut toujours dire que l'on ne peut améliorer l'exploitation sans réelles activités.
cependant , il est préférable que les apprentis sorciers pratiquent ailleurs avant de massacrer notre sous sol
(0) 

PIERRE CAMARET Le Mercredi 15 janvier 2014 12:22
Je suis au courant aux USA et au CANADA ......... mais on aurait pu donner , comme il le demandait, a TOTAL , 2 sites experimentaux pour ameliorer ou trouver un autre procede que la fracturation . Il va le faire en GB via sa filiale anglaise , donc le procede ameliore ,je le souhaite , sera un procede anglais . Si plus tard nous l'acceptons dans l'hexagone , il faudra payer en plus , je dis en plus les droits d'utilisation a cette Societe TOTAL anglaise .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons