Sénat : le décompte des voix sur les langues régionales dans la Constitution
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 19/06/08 12:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Groupes politiques ayant voté majoritairement pour la suppression de la référence aux langues « régionales » dans la Constitution :

— PCF : 22 sénateurs sur 23. Abstention : Gérard Le Cam ;

— UDF : 25 sénateurs sur 30. Deux se sont abstenus et deux autres n'ont pas pris part au vote. Seul Joseph Kergueris a voté contre la suppression de la référence ;

— RDS: 11 sénateurs sur 17. Deux abstentions, Maintien : 4 - MM. Nicolas Alfonsi, Jean-Michel Baylet, Yvon Collin, François Vendasi ;

— UMP : 149 sénateurs sur 159. Maintien : 8 - MM. Jean-Paul Alduy, Paul Blanc, Francis Grignon, Hubert Haenel, Mme Fabienne Keller, M. Philippe Richert, Mmes Esther Sittler, Catherine Troendle ;

Groupe politique ayant voté majoritairement contre la suppression de la référence aux langues « régionales » dans la Constitution :

— PS : 89 sénateurs sur 95. Pour la suppression : 6 - M. Robert Badinter, Mme Maryse Bergé-Lavigne, M. Pierre-Yves Collombat, Mme Josette Durrieu, MM. Jean-Luc Mélenchon, Jean-Claude Peyronnet

source : (voir le site)

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2054 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.