Logo du Conseil général de Loire-Atlantique.
Logo du Conseil général de Loire-Atlantique.

Communiqué de presse, Nantes, 21 avril 2018, 22 h 34

Réaction de Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique : « La police a réussi à retrouver l’écrin du coeur d’Anne de Bretagne : c’est un immense soulagement pour ce patrimoine commun inestimable. Je tiens à remercier les enquêteurs pour leur efficacité ».

Voir aussi :

mailbox imprimer

Le Conseil général de Loire-Atlantique, département de toutes les solidarités.
Hôtel du Département
3 quai Ceineray
BP 94109
44041 Nantes Cedex 1
Tél. 02 40 99 10 00
Fax 02 40 99 11 48.

Vos commentaires :

Jonathan
Dimanche 22 avril 2018

Vous mentionner pas les noms des voleurs ?

Fañch Ar Vilin
Dimanche 22 avril 2018

Un grand merci à la PJ pour son travail.

Maintenant il est temps que les Bretons prennent en main la gestion de leur patrimoine.

Philippe Metchnikoff
Dimanche 22 avril 2018

Bravo aux enquêteurs.

Espérons que le conseil général de Loire-Atlantique par la voix de Mr Grosvalet en profitera pour pousser plus loin sa réflexion et demandera le rattachement de ce département au reste de la Bretagne.

Peri loussouarn
Dimanche 22 avril 2018

Philippe Metchnikoff : tout à fait d'accord avec votre espoir.

Mais rassurez-vous : "Rien n'arrête une idée dont le temps est venu."

Dans quelques années, il y aura ceux qui auront contribué à la réunification de la Bretagne,

et ceux qui seront passés à côté de l'histoire.....

Didier Lebars
Lundi 23 avril 2018

Cette crise fut riche d'information.

Ainsi une couche administrative appelé département, Loire Atlantique, possède des trésors sur l'histoire de la Bretagne. Dans le même temps, cette couche administrative prend grand soin de ne jamais prononcer le mot Bretagne, ce qui n'est pas toujours facile. Ainsi le terme Anne de Bretagne y est encore utilisé.

L'instance nationale qui gère la police, très efficace, il faut même les féliciter, rattrape l'incapabilité de la couche départementale.

Ce retour de Nantes en Bretagne est bien compliqué, par contre la récupération des objets liés à l'histoire de la Bretagne ou même bien immobiliers ne nécessiterait pas de vote législatif, et surtout aucun poste politique supprimé.

- L'écrin peut facilement venir au musée de Bretagne à Rennes.

- Le conseil de Bretagne pour proposer d'acquérir et gérer le Chateau des Ducs de Bretagne. Un simple acte notarié.

Les ligériens devraient logiquement ne s'occuper que de leur histoire à l'exclusion de celle de Bretagne.

Le Musée d'Obrée - Grand Patrimoine de Loire-Atlantique (c'est le titre)

(voir le site)

Il y aurait matière à faire une nouvelle exposition au musée D'Obrée.

- Une statue d'Olivier Guichard.

- Une fanfare a été crée, un hymne aussi.

- Pas mal d'articles Ouest France

etc ...

La sécurité en serait simplifiée, la capabilité retrouvée : le bonheur pour Le Conseil général de Loire-Atlantique, département de toutes les solidarités.

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 1 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.