Jean-Luc Mélenchon n’a pas de projet européen

-- Politique --

Communiqué de presse de Breizh Europa
Porte-parole: Caroline Ollivro

Publié le 30/08/18 9:13 -- mis à jour le 30/08/18 09:13

Lors de chaque soirée électorale, les politiques, les journalistes et bon nombre d’entre nous regrettent l’excellent score du premier parti politique de France : l’abstentionnisme. On lui trouve moult origines. Parmi elles, le décalage incroyable entre les décisions politiques et les aspirations des citoyens, l’irrespect de certaines promesses de campagne « qui n’engagent -nous répète t-on avec cynisme-que ceux qui les croient », les « affaires » qui entachent la vie politique, le manque de confiance qui en découle entre les citoyens et les élus, etc.

Beaucoup s’érigent ensuite en donneurs de leçons face à un peuple qui deviendrait inconscient, voire fainéant, en tous cas déserteur des bureaux de vote. Pourtant nous nous intéressons tous à la politique si l’on en croit les enquêtes d’opinion mais ce sont les politiques qui n’intéressent plus, qui ne mobilisent plus. Trop de déceptions, parfois même de l’écoeurement. Il est urgent de « donner envie d’avoir l’envie ».

Car 2019 est l’année des élections européennes, l’élection la plus boudée dans l’Hexagone et dans de nombreux états européens. Pourtant, l’Europe est à l’origine de la plupart des décisions qui impactent notre quotidien. Peu le savent. La faute sans doute au mode de fonctionnement illisible de l’Union Européenne, à certains élus qui tapent sur l’Europe quand cela les arrange puis s’approprient ses succès, aux médias et au monde de l’Education qui privilégient davantage les enjeux nationaux au détriment des défis européens.

Alors, quand le leader de LFI, monsieur Mélenchon, à Marseille le week-end dernier, veut utiliser ces élections européennes comme un referendum « anti-Macron », il y a de quoi frémir. Mélanger les genres électoraux est dangereux pour le civisme et la démocratie. Entretenir la confusion détourne des urnes. En voulant transformer l’élection européenne en referendum « anti-Macron » monsieur Mélenchon montre également par là le peu de cas qu’il fait de l’Europe et de ces élections. Pourtant, il a pu subvenir à ses besoins en se faisant élire député européen lors de la précédente mandature, tout en siégeant rarement il est vrai. Surtout, il reste de cette période des soupçons d’emplois fictifs pour les assistants parlementaires LFI, soupçons qui vont mener à l’ouverture d’une enquête.

Ainsi, Jean-Luc Mélenchon est à lui seul un formidable repoussoir contre la démocratie : il détourne les objectifs des élections pour sa propre publicité et il a siégé, rarement, dans des institutions qu’il méprise. Au fond, ce qu’il veut, c’est pouvoir haranguer des foules, passer à la télévision, tout en étant continuellement payé par nos impôts. Et il ose parler de « dégagisme » alors qu’il est un ancien apparatchik du Parti Socialiste, alors qu’il sévit dans les hémicycles depuis plus de quarante ans… On croit rêver !

On pourra bien sûr sanctionner la politique désastreuse du Président Macron en ne votant pas pour LREM aux Européennes, mais il est possible également de mettre une « raclée » au bateleur inconstant qu’est monsieur Mélenchon en ne votant pas pour la France Insoumise. Il est important surtout de voter pour ceux qui auront un véritable projet pour l’Europe. Il en va de la démocratie.

Caroline Ollivro,

Porte-parole de Breizh Europa

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1021 lectures.
logo
Breizh Europa est un mouvement autonomiste breton et fédéraliste européen. Site internet : (voir le site) Compte Twitter : @BreizhEuropa Page Facebook : Breizh Europa
Vos 13 commentaires
François Piel
2018-08-30 10:52:30
Mauvaise foi crasse. Monsieur Mélenchon est de très loin celui qui a ramené le plus d'abstentionnistes dans les bureaux de vote (parfois contre lui d'ailleurs). De plus, le référendum anti-macron évoqué est totalement cohérent avec cette élection puisque il a présenté Sa Grâce Manu Ier comme le simple copiste de l'UE. Je vois que les arguments se perfectionnent au PS. Bon courage à vous!
(0) 
Paul Chérel
2018-08-30 11:50:45
Le rêve est dans la dernière phrase : «voter pour ceux qui auront un véritable projet pour l'Europe«. La Saint-Glin-Glin est toujours aussi lointaine. L'Europe, telle qu'elle es devenue aujourd'hui n'est plus qu'un "machin" adlministratif, Une France en plus grand. Aucun de ceux qui vont se présenter au concours n'a de projet bien défini pour une véirtable Europe fédérale des peuples qui la composent. Mais peut-être, c'est cela le rêve impossible. Paul Chérel
(0) 
jean-luc T
2018-08-30 17:05:37
"Il est important surtout de voter pour ceux qui auront un véritable projet pour l’Europe." Étrange fin d'article. éliminer 2 listes (et pas n'importe lesquelles) sans dire de qui on se sent le plus proche, c'est louche. Avec un titre non pas contre Macron qui nous pourri la vie mais contre Mélenchon qui est le seul avec la FI à faire des propositions concrètes pour sortir la France de l'ornière... Bizarre, bizarre. D'autant que si il existe bien un projet pour l'Europe (et pour la France) c'est bien celui de La France Insoumise. D'où parlez vous donc ? De chez les PS acrimonieux ou bien de chez les haineux ?
(0) 
Eric Simon
2018-08-30 19:23:58
Mélenchon veut peut-être sortir la France de l'ornière comme dit Jean-Luc T (personnellement je n'adhère pas) mais une chose est sure, avec lui c'est la France Une et Indivisible et pas d'avenir autre que folklorique pour la Bretagne et pas d'intégration européenne (la seule qui vaudrait à ses yeux serait celle consistant pour les autres pays à suivre le Phare du Pays des Lumières qui détient la Vérité - cette perspective étant fort heureusement irréaliste).
Bref je suis en phase avec Breizh Europa sur JLM et LFI. Ce n'est pas avec eux qu'on va construire une Europe harmonieuse respectueuse de ses peuples. Ce serait pourtant là la voie du salut, j'en suis convaincu. Peut-être un rêve impossible comme dit Paul Chérel ?...
(0) 
Anna Kerouan
2018-08-30 20:53:29
@françois piel et jean-luc, les insoumis de service ne regardent même pas d'où viennent les communiqués, ils foncent tête baissée pour défendre leur idole, le pétulant Mélenchon. Breizh Europa est un parti autonomiste breton, aussi éloigné des Insoumis que du PS.
(0) 
z'ours
2018-08-30 21:23:53
"Il en va de la démocratie" ....
si toi ps d'accord avec moi toi y en a fachiste, voici la conlusion de l'article si z'ours a tout compris
(0) 
Loïc.L
2018-08-30 23:37:05
Anna Kerouan dit vrai, Breizh Europa est très éloigné du PS.
Et Breizh E. a raison, la démocratie europeenne n'est pas synonyme d'élection française.
Les interventions de Breizh E. Sont très souvent justes et matures politiquement, ce qui est le cas ici aussi.
(0) 
Ker -ô-zen
2018-08-31 01:18:24
Jean-Luc Méchantcon est un bien drôle de démocrate à l'ego démesuré, un type pas très sain au final, le "Che" des bobos naïfs engoncés dans leur posture de rebelle à la petite semaine. Un sombre clown de plus dans ce lamentable paysage politique français - et sans cravate s'il vous plait !
(0) 
Fañch
2018-08-31 13:55:14
Dommage car Melenchon, petit fils de colons, veut dire le "beau miel" ou "beau soleil" dans l'ancienne langue celtique, ce qui ne va pas avec son égo tonitruant et vociférant envers les Bretons et leur patois barbare.
l'homme est adepte de l'indivisible chine (il n'aime pas le peuple du tibet) et France éternelle (il n'aime pas le peuple breton contre l'éco-taxe qu'il qualifie "d'esclave des patrons" et pas plus "la secte diwan" selon ces dire). Il semble être contre la diversité assurément,
Vive le temps des colonies !
Melen (ou Bélén en celtique) et shön (du germanique) les germains ayant essaimé l'Ibérie ou se trouve un village nommé Belinchón.
son grand-père Antonio Melenchón, colon d'algérie, était un Espagnol de la région de Murcie ... le nom viendrait de la petite ville de Belinchón, dans la province de Cuenca. Il s'est d'abord transformé en Belenchón, puis en Melenchón dans la province de Murcie.
(0) 
Brocélbreizh
2018-08-31 23:52:41
Certains Melenchonistes souhaitent oublier qu' ils sont le produit d un schisme au sein du parti socialiste.Ils sont insoumis envers le ps mais pas envers le système étatique centralisé.
De parfait agneaux.
Une petite piqure de rappel pour les rebelles républicains sans cravate et leur mentor socialiste adorateur du protocole républicain:
(voir le site)
Certes, le syrien n' avait encore gazé personne mais il était déjà reconnu comme un dictateur, ce qui en dit long sur leur gout pour la compromission.
Il a même voté avec Lepen contre les diversités linguistiques en Europe.
Bouffon du roi ou capitaine de pédalo, c' est idem.
Le dégagisme? De Mélenchon à Lepen.
(0) 
Vincent Fraval
2018-09-02 19:38:02
Caroline Ollivro nous dit que l'extrême gauche est aussi néfaste que l'extrême droite.
Concernant le projet européen, on verra bien qui en propose un au printemps prochain.
A l'instar des Catalans et des Ecossais, nous devrons le jour venu prendre appui sur l'édifice européen. Gilles Martin-Chauffier l'a tellement bien expliqué.
(0) 
Ewen
2018-09-04 13:42:11
"Mélenchon n'a pas de projet européen"
Déjà je m'interroge faut-il avoir un projet européen ?? Projet politique, économique, social, civilisationnel ? De quoi est-il question ?
Beaucoup de dictateurs et d'idéologies dans l'Histoire ont eu des projets européens. D'autre part, peut-être n'a t-il aucun projet au sein de l'Europe bruxelloise actuelle effectivement...je ne suis pas sûr que ce soit le principal défaut de JL Mélenchon en fait, loin de là.
(0) 
Ewen
2018-09-04 13:42:15
"Mélenchon n'a pas de projet européen"
Déjà je m'interroge faut-il avoir un projet européen ?? Projet politique, économique, social, civilisationnel ? De quoi est-il question ?
Beaucoup de dictateurs et d'idéologies dans l'Histoire ont eu des projets européens. D'autre part, peut-être n'a t-il aucun projet au sein de l'Europe bruxelloise actuelle effectivement...je ne suis pas sûr que ce soit le principal défaut de JL Mélenchon en fait, loin de là.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.