Bretagne Prospective soutient le projet d'unité bretonne

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Prospective
Porte-parole: Michel Bouvier

Publié le 2/06/14 11:25 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bretagne Prospective soutient totalement le projet d'unité bretonne qui réunit les 5 départements et qui permet d'inscrire dans l'ouest de la France des régions fortes (Normandie, Val-de-Loire, Bretagne…) au PIB équilibré et ayant des masses démographiques comparables.

A l'origine du mouvement de décentralisation, la Bretagne n'acceptera pas d'être la seule région éventuellement faible face à onze régions fortes. Au-delà d'égoïsmes et d'intérêts strictement politiciens, l'Association Bretagne Prospective demande de façon solennelle que l'on crée enfin des régions citoyennes ayant des appellations claires et qui parlent tout simplement aux Français : Bretagne, Provence, Occitanie, Normandie… L'unité de la Bretagne est essentielle. Les Bretons n'accepteront pas d'être marginalisés.Ils veulent aujourd'hui des régions fortes pour une France forte.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Bretagne Prospective mène une activité de production d'idées nouvelles (Think Tank), d'études et d'élaboration de projets innovants pour la Bretagne. Dans une société fonctionnant de façon étanche, Bretagne Prospective met en relation les acteurs du monde politique, économique, de la société civile et de la recherche universitaire des 5 départements bretons afin de tisser des liens et de créer des plus-values de ce décloisonnement. Par ses réflexions et actions, Bretagne Prospective entend contribuer à faire de la Bretagne un lieu singulier où l'on peut développer des manières d'agir, des projets et des produits adaptés à la réalité et à l'originalité des territoires.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.