Le point de vue de l'AFB-EKB.

Les pêcheurs de la Turballe s'insurgent contre la directive de Bruxelles qui préconise un arrêt de la pêche à l'Anchois afin de protéger la ressource. On mesure ainsi la fragilité d'un port dont l'activité repose depuis trop longtemps sur la monopêche.

Par ailleurs le découpage territorial créé par Pétain et consacré par Olivier Guichard et ses successeurs ne fait qu'affaiblir la réponse donnée à un problème économique majeur pour les pêcheurs de La Turballe.

Leur problème doit s'inscrire dans l'activité maritime globale de l'ensemble de la Bretagne.

L'exemple basque est là qui démontre que seule une représentation directe des bretons à Bruxelles permettra de nouer un dialogue constructif en continu avec les autorités européennes afin de trouver des compromis entre l'indispensable préservation de la ressource et les non moins légitimes intérêts du monde maritime breton.

Le secrétaire, Gwenael Kaodan

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1271 lectures.
mailbox imprimer
logo

Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.