L'association Mor Glaz s'insurge contre les lobbies de la pêche industrielle

-- Mer --

Communiqué de presse de Mor Glaz
Porte-parole: Jean-Paul Hellequin

Publié le 28/03/20 18:54 -- mis à jour le 29/03/20 08:42

COMMUNIQUE ASSOCIATION MOR GLAZ

Landerneau le 28 mars 2020

L’association MOR GLAZ constate que près de 85% de la flotte artisanale de pêche en France se trouvent à quai pour des raisons évidentes de COVID-19. Ces armements et leurs personnels sédentaires et navigants vont souffrir, peut-être même sombrer pour les plus faibles. D’autres se gavent, pillent les fonds marins dans le Golfe de Gascogne et ailleurs ; aucun respect pour la mer nourricière et les océans, peu ou pas de lutte organisée contre ces armateurs qui font la loi dans le secteur où l’omerta est la règle !

Trop souvent, les armateurs de chalutiers industriels qui peuvent traiter jusqu’à 400 tonnes de poisson par jour sont également les présidents des commissions qui décident des quotas et autres dérogations ! Une injustice qui aggrave les inégalités entre chalutiers industriels et pêcheurs artisans, mais trop peu souvent dénoncée ou à mots couverts par ceux qui sont sensés défendre la profession ! Des chalutiers industriels qui peuvent traiter jusqu’à 400 tonnes de poisson par jour, contre 200 kg en moyenne pour un navire artisanal.

L’association MOR GLAZ constate ces prises dévastatrices dans le Golfe de Gascogne : le business continue dans ce milieu qui ne trouve plus de marins, l’association MOR GLAZ constate que le changement des us et coutumes dans ce milieu n’est pas à l’ordre du jour ! Alors que les pêcheurs artisans sont cloués à quai, des chalutiers géants, de plus de 100 mètres, continuent de prendre la mer et en profitent pour capturer tous les poissons.

Ce temps du confinement, une aubaine pour les sans scrupules : les océans continuent d’être pillés en toute impunité ! Comme d’autres, l’association MOR GLAZ s’insurge contre ce pillage scandaleux, nuisible. L’association MOR GLAZ demande que tous ces pilleurs soient photographiés et sévèrement punis, que les Etats des pavillons (Français et Néerlandais), sanctionnent ces pilleurs de ressources, dévastateurs de la mer nourricière ! Encore plus préoccupant, lorsque l’on sait qui se cache derrière le nom des 5 chalutiers actifs : des directeurs d’armements néerlandais et français, dont certains font également partie des Comités de direction des instances nationales et européennes de pêche ! Une collusion d’intérêts très ambiguë !

Parmi eux : l’Armement France Pélagique, dont le directeur général Antoine Dhellemmes et vice-président du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins. Hervé Jeantet autre dirigeant de l’armement France pélagique, qui est le Président du Conseil Spécialisé « Pêche et Aquaculture » de France AgriMER (très subventionné il suffit de regarder leur site Internet) et vice-président de la principale organisation de producteurs française, les Pêcheurs de Bretagne. Ces ambiguïtés leur offrent des passe-droits, des positions de lobbyistes auprès des parlements, commissions et autres instances décisionnaires !

Une fois l’ancre relevée, retrouvons-nous rapidement sur les quais afin de lutter contre toutes les dérives à l’encontre de la Mer nourricière –« La mer nourricière, Mor Glaz, puissante et fragile, est la beauté et l’avenir de notre planète bleue ! Les valeurs dont elle est porteuse (solidarité, humilité, opiniâtreté), renforcent l’ardente nécessité d’en vivre en la respectant…. Pour Mor Glaz ! Francis VALLAT

Pour l’association Mor Glaz

Le Président, Jean-Paul Hellequin

WWW.MORGLAZ.ORG

Voir aussi :
mailbox imprimer