Aéroport de Nantes : moins de bruit et des trajectoires améliorables, des vérités que la DGAC ne veut pas voir

-- Environnement --

Communiqué de presse de ACIPA
Porte-parole: Anne-Marie Chabod

Publié le 10/09/15 19:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
38315_1.jpg
Logo Atelier Citoyen pour l'optimisation de l’aéroport de Nantes-Atlantique.

Communiqué de presse de l'Atelier citoyen Nantes-Atlantique, Nantes, le 10 septembre 2015, par Ivan Fouquet et Franco Fedele, architectes.

L'Atelier citoyen publie deux nouveaux cahiers : Bruit et Trajectoires aériennes

Autour de nombreux aéroports dans le monde, le bruit des avions a diminué et va continuer à diminuer avec l'arrivée actuelle d'une nouvelle génération d'appareils, nettement moins bruyants. Par ailleurs, dans les aéroports régionaux français, en dépit d'un nombre de passagers plus important, il y a moins de vols en 2013 qu'en 2000 : les appareils sont plus gros et mieux remplis.

L'État français s'est appuyé sur ces réalités pour renoncer à son projet de transfert d'aéroport… à Toulouse !

À Nantes, en revanche, le même État français, a décidé de les contredire. Ainsi, la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) a-t-elle choisi des hypothèses fausses et non réalistes pour calculer un plan d'exposition au bruit prévisionnel pour 2030, de façon à faire croire à une aggravation des nuisances sonores : le progrès technique des nouveaux appareils est ignoré, le nombre futur de mouvements d'avion est estimé selon une loi qui s'avère fausse, des modifications du partage de la piste et des trajectoires sont décrétées sans justification… Des choix “à charge” qui, au final, triplent (sur le papier) les impacts de bruit.

Aujourd'hui même, le bruit aérien à Nantes n'a rien à voir avec le plan d'exposition au bruit en vigueur. Ce dernier est largement surestimé, comme l'a montré Adecs Airinfra sur la base des données réelles du trafic. La réalité du bruit aérien aujourd'hui à Nantes est cachée. La demande en mai dernier de l'Autorité de contrôle des nuisances aériennes (Acnusa) d'un nouveau Plan de gêne sonore reste sans réponse. Le plan de prévention du bruit de Nantes métropole adopté en juin dernier actualise toutes les cartes… sauf celles du bruit aérien !

Les nuisances sonores pourraient aussi être rapidement réduites par une nouvelle trajectoire d'approche, avec un plan de descente plus fort par le nord (plan d'approche débuté de plus loin à 4° au lieu des 3,13° actuels), et surtout par la mise en place d'un ILS Offset de catégorie 1 dont l'axe d'approche finale peut être décalé de 5° pour limiter le survol de l'hypercentre de la ville.

Un certain nombre d'autres équipements de navigation amélioreraient de beaucoup la circulation aérienne nantaise en fluidité et sécurité : radar d'approche, rampe lumineuse, système amélioré de surveillance des avions au sol… Le coût de ces investissements a été chiffré (3,3 M euros au total), il est intégré dans le coût total d'optimisation de la plate-forme (cf cahier Finances : (voir le site) de l'Acipa.

Cerise sur le gâteau : un bon nombre de ces équipements techniques sont immédiatement disponibles : ils sont stockés par l'Aviation civile ou en cours de désinstallation sur des aéroports ou aérodromes où leur utilité n'est plus avérée.

En savoir plus, notamment consulter les cahiers

Sur (voir le site) de l'Acipa.

Les autres cahiers

Le cahier Économie et emplois de l'atelier est sorti en juin 2015, le cahier Finances en août 2015.

Les autres cahiers seront rendus publics prochainement : aérogare, la piste, les transports en commun.

Contact presse :

Jean-Marie Ravier : 06 86 48 38 34

Franco Fedele : 06 64 74 12 62

Site web : (voir le site) de l'Atelier citoyen ;

Contact : at.citoyen [at] gmail.com ;

Twitter : @At_Citoyen ;

Facebook : (voir le site)

L'Atelier Citoyen pour l'optimisation de l'aéroport de Nantes-Atlantique en bref :

Lancé en décembre 2014 et ouvert à tous, l'atelier citoyen travaille sur le réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique. Lieu de dialogue et de recherche de solutions alternatives pour sortir pacifiquement du dossier problématique de Notre-Dame des Landes, l'atelier citoyen fait appel aux connaissances et au bon sens de chacun. Il est une expérience formidable de travail en commun et d'intelligence collective entre experts et citoyens soucieux de faire avancer ce sujet : utilisateurs, techniciens, pilotes, ingénieurs, architectes, économistes, sociologues, patrons, syndicalistes, riverains, etc.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique) Sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.