L'aéroport de Nantes-Atlantique a de beaux jours devant lui

-- Environnement --

Communiqué de presse de CéDpa Collectif des élus doutant de la pertinence de l'aéroport de ND des landes
Porte-parole: Geneviève Lebouteux

Publié le 21/01/15 15:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
36300_1.jpg
Logo du CéDpa : Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame des Landes.

Communiqué de presse du CéDpa, Notre-Dame des Landes, le 21 janvier 2015

Le Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'Aéroport de Notre-Dame-des Landes communique :

Alors que les promoteurs du bétonnage à Notre-Dame des Landes laissent entendre depuis quinze ans que la plate-forme nantaise est à bout de souffle, on peut se féliciter que celle-ci continue de rendre correctement service à la population, avec 4,1 millions de passagers en 2014.

Nantes-Atlantique a encore de beaux jours devant lui et il peut être amélioré, ce à quoi le nouvel Atelier citoyen travaille avec enthousiasme (1).

Sa progression en nombre de passagers sur les cinq dernières années (37 %) est la même qu'à Beauvais et à Bordeaux et bien inférieure à celle de Mulhouse (56 %), qui est passé de 4,1 à 6,5 millions de passagers de 2010 à 2014 avec 70.000 mouvements commerciaux sur sa piste unique. 

Notre aérogare peut être agrandie et réorganisée pour un coût raisonnable comme l'ont démontré les architectes qui ont travaillé pour le CéDpa en juin dernier (2). Nous attendons toujours la réponse du ministre des Transports à ces propositions, mais cela ne semble pas intéresser ses services qui ont validé un projet d'aérogare plus petite et 100 % lowcost à Notre-Dame des Landes... 

La piste unique de Nantes-Atlantique peut accueillir jusqu'à 110.000 mouvements d'après l'expertise complémentaire du débat public et sans doute bien plus, en modifiant les procédures, si l'on se réfère à l'aéroport similaire de Genève (193.000 mouvements).

Combien de mouvements à Nantes en 2014 ?

Moins de 50.000 mouvements commerciaux, un nombre en stagnation depuis 15 ans, malgré le doublement du nombre de passagers. Pour faire un peu de gonflette, Vinci annonce 70.000 mouvements, en incluant les vols VFR (les petits avions d'aéro-club en vol à vue)... un trafic qui a disparu depuis longtemps des grandes plate-formes aéroportuaires mais qui est toléré à Nantes du fait de la modestie du trafic.

Étant donné la progression de l'emport (nombre moyen de passagers par vol commercial), quand Nantes-Atlantique atteindra 6 millions de passagers, ce sera avec moins de 60.000 mouvements d'avions. Et une flotte de plus en plus renouvelée d'appareils bien moins bruyants. D'ores et déjà, à Nantes comme dans les aéroports européens similaires, les zones de bruit rétrécissent de 2 à 5 % par an.

L'Atelier citoyen va bientôt présenter des propositions concrètes, réalistes, faciles à financer, et qui conserveront ce bel outil qu'est Nantes-Atlantique, élu aéroport européen de l'année par les compagnies aériennes il y a juste deux ans.

Il gagne de l'argent, paye des impôts et n'a pas besoin de subventions. Notre aéroport, réaménagé et modernisé, ce qui est parfaitement possible techniquement et économiquement, a vraiment de beaux jours devant lui ; il ne lui manque que l'arrêt du projet absurde à Notre-Dame des Landes.


Signé Le CéDpa, Collectif d'élus Doutant de la Pertinence de l'Aéroport de Notre-Dame des Landes

Mairie

44130 Notre-Dame-des-Landes

Contact presse : Geneviève Lebouteux 06 75 40 32 79

(voir le site) du CéDpa

Pour mémoire : ACIPA : Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre-Dame desLandes

BP 5

44130 Notre-Dame des Landes

France

(voir le site) de l'Acipa

Notes

(1) Atelier citoyen voir en marge

(2) CéDpa en juin dernier : (voir notre article)

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.