L'Unesco est victime de falsification et d'usurpation

-- Politique --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie. Comité local Nantes
Porte-parole: Henry Colliot

Publié le 24/07/09 14:04 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse
Objet : Unesco et Val de Loire

Suite à la parution de nouvelles plaquettes « Invitation dans le vignoble de Loire » éditées par « Inter Loire » et la région des PDL (Pays de la Loire), Bretagne Réunie, l'ICB (Institut Culturel de Bretagne), Eurominority et Le Collectif breton pour la Démocratie et les droits de l'homme constatent que l'appellation « Vignoble du patrimoine mondial » englobe désormais, avec les vins du Poitou (les Fiefs vendéens) et ceux de la Vallée du Loir, ceux de la Haute-Bretagne : le Pays Nantais.

Le collectif considère que les documents, largement diffusés, sont « falsifiés » du fait qu'ils sont estampillés des logos du « Val de Loire patrimoine mondial » et de celui de l'Unesco.

L'usurpation de tels symboles met en évidence l'ampleur de la politique de substitution identitaire menée contre la partie sud de la Bretagne par l'administration des PDL.

En effet, dans ces plaquettes, vous ne trouverez aucune référence aux richesses des diversités culturelles qui composent les terroirs angevins, vendéens ou bretons.

Par un nouveau courrier adressé à l'Unesco, le collectif a rappelé, à cette noble Organisation, qu'il serait regrettable que ses « labels » soient mis à la disposition de la politique d'assimilation forcée menée par la région administrative des Pays de la Loire et les municipalités de Nantes et de Saint-Nazaire, qui veulent substituer à l'identité bretonne des habitants du pays Nantais, une nouvelle identité dite ligérienne, qu'ils viennent d'inventer.

Nos quatre associations réaffirment qu'elles ne veulent ni créer d'« interdit » ni marginaliser le vignoble du « sud Bretagne ».

Bien au contraire, nous soutiendrons toutes promotions communes des vignobles angevins, vendéens et bretons, pour peu qu'elles respectent les diversités économiques, sociales, géographiques et historiques de nos terroirs distinctifs et qu'elles soient très largement explicitées dans tous les supports médiatiques.

Veuillez, Mesdames, Messieurs, recevoir nos meilleurs sentiments bretons.

Le secrétaire du comité local nantais de Bretagne Réunie, Paul Loret

Document PDF 15723_2.pdf Vins du Val de Loire. L’Unesco victime de falsification et d’usurpation. Communiqué de presse ; lettre de Bretagne Réunie à l'Unesco et pièces jointes. 15 p. et 6.55 Mo.. Source : Br. Réunie. ICB. Eurominority. Collectif...
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1635 lectures.
mailbox imprimer