-- La réunification --

L’État et les régions Centre et Pays de Loire s’entendent pour prolonger le Val de Loire jusqu’à Saint-Nazaire au mépris du périmètre classé de l’Unesco !

Article de Louis Bouveron (porte parole Louis Bouveron) publié le 18/01/12 15:56

Nombreuses ont été les tentatives des Pays de Loire pour détacher un peu plus la Loire-Atlantique de la Bretagne en l'amarrant de force à une identité « ligérienne » recomposée.

24625_1.jpgCarte du Val de Loire classé par l'UNESCO. La Loire-Atlantique bretonne n'en fait pas partie !


Discours officieux et tendancieux d'abord, pour promouvoir la « diversivie » en Pays de Loire, ou encore l'unité identitaire d'une région-patchwork, via le dispendieux magazine 303 consacré aux patrimoines dans la pseudo-région.

Et surtout en tirant, étirant le périmètre classé et protégé par l'Unesco, qui s'étend de Chalonnes-sur-Loire en Anjou jusqu'à Sully dans le Loiret. Et ce malgré de nombreuses mises en garde de l'Unesco (voir notre article) qui n'a pas manqué de rappeler que les châteaux de Nantes ou d'Ancenis n'avaient rien en commun avec les châteaux de la Loire.

Désormais, c'est officiel, un protocole a été signé le 16 janvier à Tours pour la création d'une marque Val de Loire dont le périmètre ira du Loiret à Saint-Nazaire en violation délibérée du périmètre de l'UNESCO. Un site internet sera créé pour promouvoir cette marque, peut-être pour espérer contrecarrer le succès fulgurant des initiatives telles que Oh la LA en Loire-Atlantique ou encore de la marque régionale BRETAGNE.

Que diraient-ils si le périmètre de la marque bretonne était prolongé partout où il eut des Bretons au cours des âges, par exemple à Blois qui fut au Ve siècle capitale d'une principauté bretonne sur les bords de Loire (voir notre article) ?

Sous prétexte de mieux attirer les touristes, l’État français poursuit sa mission de destruction de l'identité bretonne et s'entend avec les intérêts politiques dominants en Pays de Loire pour ne surtout pas laisser s'échapper la Loire-Atlantique, poule aux œufs d'or de la pseudo-région des Pays de Loire, le 44 assure près de la moitié de son PIB régional.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 3078 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Ar Vran
Mercredi 18 janvier 2012

Important d avoir signale cela. Il faut absolument savoir qui est derrière tout cela et le dire dans tous les journeaux ( internet est d une grande utilité de nos jours .)

Des noms, des noms !...

mac kinle
Mercredi 18 janvier 2012

Le futur classement des \"marches de Bretagne\", le prochain vote au sénat, le désir de Auxiette, que les gens ne puissent se reconnaître dans l\'identité bretonne; l\'espoir pressé et pressant de Ayrault d\'attirer plus de touristes en classant le château des ducs de Bretagne comme château de la Loire, pour enfin réaliser son rêve d\'une capitale du \"Grand Ouest\".

Maintenant, nous allons voir \"fleurir\" en Loire Atlantique\", des tracts et des concerts très classico-ligériens dans nos châteaux, des panneaux aux alentours et des articles \"précuits\" pour journalistes paresseux, aux diverses rédactions.

La question urgente est: comment contrecarrer DURABLEMENT cette propagande nauséabonde qui salit notre histoire, donc notre identité. Une plainte judiciaire de l\'UNESCO suite à une pétition? Des distributions de tracts aux touristes devant les châteaux? des manifestations devant la mairie de Nantes et le \"môtel de région\"..?

Les remontrances de l\'UNESCO n\'ont rien données de durable, car à la région, à la DRAC, et à la mairie de Nantes les papiers de protestations finissent toujours à coté des cuvettes (et je suis polit!).

Alwenn
Mercredi 18 janvier 2012

On trouve l'information ici aussi :

Etat et régions unissent leurs forces pour mieux vendre le « Val de Loire »

(voir le site)

Luc Guihard
Mercredi 18 janvier 2012

... des noms ? Jacques Auxiette et François Bonneau, présidents des régions Pays de Loire et Centre. Et dire que ces gens osent dire que l'amendement De Rugy - Le Fur, qui faciliterait un référendum pour la réunification de la Bretagne est anti-démocratique ! A quel moment ont-ils consulté leurs administrés pour ce "mariage" forcé de leurs deux régions bidons autour d'une "marque" ! Une marque ! Les riverains de la Loire ne sont pas à vendre comme de vulgaires saucisses, messieurs les présidents de région !

Naunnt
Mercredi 18 janvier 2012

Franchement, je ne vois pas ou est le problème. L'UNESCO a reconnu un patrimoine dans un périmêtre très précis et très étroit ( quelques centaines de metres de larges) d'une part. D'autre part, une marque a été déposée (comme pour la Bretagne)pour faire la promotion d'un territoire beaucoup plus vaste. Il n'y a donc aucun rapport entre les deux. Cela voudrait dire que l'on ne pourrait à l'avenir utiliser l'expression "Val de Loire" que par référence à la bande de terre de quelques centaines de metres de large reconnue par l'UNESCO.

Michel Prigent
Jeudi 19 janvier 2012

Une chose est sure, c'est que Naunnt le troll ligérien ne voit jamais de problème dès lors qu'il s'agit de débretoniser la loire-atlantique.

Louis Le Bras
Jeudi 19 janvier 2012

Franchement, autant je pense que les intentions d'Auxiette sont malhonnêtes, autant je pense que cette marque favorise au final la formation d'une grande Région Val-de-Loire centrée sur Tours (d'ailleurs le protocole a été signé à Tours...).

Ce qui est le plus dommageable est qu'une nouvelle fois les bretons de Loire-Atlantique vont passer à la caisse pour la promotion d'une autre région.

Les touristes sont pas débiles, les guides touristiques non plus. Ils savent que ce qui est intéressant culturellement parlant c'est la Touraine et les terroirs limitrophes (Blésois (41), Saumurois (49)).

Le concept "Val-de-Loire" est fumeux, sans parler du 44, je ne vois pas bien en quoi le Loiret a un intérêt spécifique par rapport à ces châteaux...et où sont les châteaux des rois de France en Anjou ???

le Loiret c'est la Beauce, le Bassin Parisien, des milliers d'habitants qui font tous les jours la navette vers l'Ile-de-France et qui se contrefoutent de Tours ou d'Angers.

Florian Yhuel
Jeudi 19 janvier 2012

Tout comme Louis Le Bras je pense que l'intégration d'Angers dans cet ensemble "Val de Loire" peut être une bonne chose en prévision d'un redécoupage régional. Nantes est bien trop éloignée pour capter des touristes à ce public, la plupart des sites intéressant étant près de Tours.

Pour l'aspect négationniste de cette opération com', il s'agit d'Auxiette, donc les gens sont habitués.

Alex Fagat
Jeudi 19 janvier 2012

Qu'est ce qui empêche les bretons de Loire atlantique d'être breton ? rien du tout . Des subventions de la région arrivent aux assos culturelles bretonnes, la culture bretonne à le droit de cité en pays de la Loire il me semble. De plus les finistériens, pour ne cités qu'eux se contrebalance que le 44 reviennent dans le girons de la Bretagne il ont déja du mal à considérer Vannes et Rennes comme bretonnes alors Nantes mon vieux ...

Rappelez vous le texte de Morvan Lebesque chanté par Tri Yann

"Il me faut donc vivre la Bretagne en surplus

Et pour mieux dire en conscience...

Si je perds cette conscience,

La Bretagne cesse d'être en moi.

Si tous les bretons la perdent,

Elle cesse absolument d'être...

La Bretagne n'a pas de papiers,

Elle n'existe que si à chaque génération

Des hommes se reconnaissent bretons...

A cette heure, des enfants naissent en Bretagne...

Seront-ils bretons ? Nul ne le sait...

A chacun, l'âge venu, la découverte... ou l'ignorance...

Toutes les régions et les départements sont des découpages administratifs et ne tienne pas comptes des entités culturelles,c'est comme ça Désormais les politiques régionnales sont à peu près bien huilées, notamment sur le plan touristique. Détruire les Pays de la Loire serait un gâchis économique grave. Alors soyez vous même, bretons, vendéens, angevins, ... mais ne pensez pas que pour l'être il vous faut être dans des frontières

R-A Moog
Jeudi 19 janvier 2012

Naunnt, vous qui signez vos messages avec le nom Gallo de Nantes, savez-vous au moins que le Gallo est une des langues parlées en Bretagne ?

La Mairie de Nantes et la Région des Pays-de-la-Loire marchent main dans la main afin d\'effacer toute trace de l\'histoire Bretonne du Château de Nantes !

Cela ne concerne pas que les Bretons de Loire-Atlantique, mais également tous les Bretons !

Le Château des Ducs de Bretagne fait partie du patrimoine de la Bretagne !

Naon-e-dad
Jeudi 19 janvier 2012

@fagat

Qu'est ce qui empêche la Loire-Atlantique d'être bretonne? Rien , en effet la Loire-Atlantique est bretonne depuis quinze siècles...et plus!

Les seuls qui font entrave sont des gens comme vous et quelques élus: Auxiette, qui ne comprend rien à rien, et Ayrault, qui a choisi son côté angevin. Politiquement parlant.

La région administrative PDL, surgie pour des raisons technocratiques officiellement et à la faveur de l'épisode nazi, s'est maintenue administrativement , pour des raisons impériales-jacobines, sans le dire et dans la fourberie.

Nous ne voulons pas de celà! La Bretagne veut vivre! Pouvez-vous seulement l'admettre? Il ne semble pas.

SPERED DIEUB
Jeudi 19 janvier 2012

Alex la Bretagne n\'est pas seulement une affaire d\'identité et d\'histoire c\'est aussi une cohérence territoriale qui a une vocation économique qui lui est propre vu sa position géographique et le fait \'avoir amputé du pays nantais a produit un déséquilibre ,je l\'ai expliqué dans une réaction précédente concernant le val de Loire, Ces diverses tentatives de partition de la Bretagne relève de stratégies préméditées pour la bonne raison que l\'une et indivisible et ses supplétifs craignent par dessus tout que ce territoire réuni regardant vers l\'océan qui a toujours contribué à sa prospérité , prenne un peu trop son destin en main !!!

SPERED DIEUB
Jeudi 19 janvier 2012

De grâce arrêtez de vous focaliser en ce qui concerne la réunification sur des Pétain ou nazis idéologie qui a fascinée beaucoup et même d'importantes personnalités en Europe et bien qu'elle n'est pas de leçon à recevoir de la France à ce niveau ..La Bretagne n'a pas été épargnée non plus par cette idéologie diabolique... Les véritables enjeux de la réunification sont trop importants pour s'arrêter sur ces considérations mise en avant pour se donner bonne conscience par rapport à cette sinistre période vous n'avez pas à vous justifier des personnes qui se sont égarées dans des voies sans issues voir infernales et ou l'idée bretonne était devenu un thème secondaire tant l'heure était au fanatisme

Yann LeBleiz
Jeudi 19 janvier 2012

@ Alex Fagat

Votre humanisme à 2 sous, confirme le dicton : "L'enfer est pavé de bonnes intentions".

Personnellement, il y en a assez des gens comme vous qui prêche l'ouverture d'esprit mais s'autorise à coller des étiquettes aux gens comme bon leur semble!

De quel droit accusez-vous les finistériens de "se contrebalancer" de la réunification!

Je suis cornouaillais (finistère sud pour vous)!

Quand j'étais gamin, dans les années 70 et que je partais en car en colonie de vacances à la montagne, l'un de nos grands plaisirs était la traversé de Nantes avec sa grande tour.

Et de Bretagne aux Pyrénnées, on saluait toutes les voitures avec une immatriculation 44. Car pour nous, c'était les Nantais, les gens de la capitale, la notre.

Bizarrement, je me souviens qu'on le faisait tous! Mais, je ne garde pas le souvenir que l'on nous ait parlé de Nantes plus que ça, sauf que Nantes, pour un breton c'est NANTES!

Car NANTES, ça ne s'explique pas, c'est comme ça, c'est notre capitale, c'est notre ville de prestige! C'est d'ailleurs la première ville bretonne que tout étranger cite en premier!

Et votre argument économique est lui aussi à la hauteur de votre phylosophie.

Durant plus de 2000 ans, Nantes était naturellement la plaque tournante économique de l'Armorique puis de la Bretagne, mais les nazis puis les jacobins ont su "huilé" et maintenant c'est le bonheur économique absolu selon vous!

Morvan Lebesque disait qu'"il faut vivre la Bretagne en surplus".

Ce temps est révolu : Les Bretons veulent vivre la Bretagne à égalité avec les autres peuples européens!

Et les jacobins comme vous n'ont pas leur place dans les valeurs de l'Europe d'aujourd'hui!

André BERLAN
Jeudi 19 janvier 2012

@ Alex Fagat : certaines régions ne sont pas que des simples découpages administratifs (l'Alsace, la Franche Comté, la Picardie, qui est une entité existante depuis le XIIe); certains départements ne sont pas de purs découpages administratifs inventés à la Révolution. Le Vivarais existe sous sa forme depuis près de 2000 ans, c'est l'Ardèche (07). De même, la Loire-Atlantique est essentiellement composée du diocèse de Nantes et donc imprègnée de l'identité nantaise.

mac kinle
Vendredi 20 janvier 2012

Tiens! "l'Auxiettnaunnt" est revenu! A moins que ce soit "l'ayraunaunnt"? pour bien mettre les points sur les "i", la désignation historique "château de la Loire" depuis le roi français François 1er présente les châteaux qui sont, ho! hasard qui fait bien les choses sur la portion géographique désignée comme "val de Loire". désignation qui a servit pour fabriquer une région administrative nommée "val de Loire". Voilà c'est tout mais ça ne règle pas le problème tout ce "blabla".

Gil
Mardi 21 fevrier 2012

La polémique est justifiée, j'émettrais simplement quelque réserve sur l'emploi de phrases comme "l'Etat français poursuit sa mission de destruction de l'identité bretonne". Ce type d'affirmation passionnée et militante ne construit rien. Beaucoup de Bretons les trouvent extrêmes et prennent leurs distances, alors même qu'il faut rassembler. Ce ne sont pas pour autant de "mauvais Bretons" !

Personnellement je préfère jouer la carte du "Pour une Bretagne unie" plutôt que celle du "Contre l'Etat français".

Jouer les deux tout à la fois c'est brouiller les cartes et cela nuit à la qualité du discours, à sa portée, à son succès. La Bretagne ne peut-elle pas s'affirmer, grandir sans qu'il soit nécessaire de désigner un "ennemi" de manière aussi péremptoire et caricaturale?

Ah l'énergie débordante de la jeunesse...

De la nuance, de la nuance: c'est le meilleur ciment pour créer, tous ensemble.

eugène Le Tollec
Mercredi 27 juin 2012

La messe est dite,ce n'est que le début.

Va-t-il fallir casser !

eugène Le Tollec
Mercredi 11 juillet 2012

Bretons

J'espère que vous allez enfin comprendre qu'avec des régions socialistes ,une gouvernance socialiste,une pensée socialiste 'aux commandes",rien ne pourra se faire .

Bretons vous êtes encore leurrer par des élus de gauche et jacobins.

Vous semblez aimer ça!

et arrêtez de clamer "oui mais ,il y en a qui sont pour la réunification"

Alors j'attends!

Question:

Quand allez vous vous réveiller?

Pierre CAMARET
Mercredi 11 juillet 2012

M.LE TOLLEC ..... votre etonnement ....m'etonne .

Ils sont chez eux , ils ont une majorite pour le "changement "eh bien ils changent.

Les Bretons et les ... autres n'ont rien compris.Le message a ete mal percu . Il est vrai que l'on peut interpreter differemment les textes francais , selon ses croyances , ses convictions ... langue dangereuse , s'il en est .Ce n'est pas une langue sincere .

eugène Le Tollec
Mercredi 11 juillet 2012

@Pierre Camaret

Véritas!

Tous des C.....

Mais que faut-il?

Personne en terme de décision ne bouge!

ILS NE FONT QUE PALABRER,il ne faut violer personne!

La couche pensante économique n\'en a rien à cirer de la Bretagne ,peut être pour eux ,il est préférable d\'attendre l\'exécution du Grand Ouest chère à une \"mafia\" de la DATAR,noyautée par la pensée socialiste depuis très longtemps.

Monsieur,lorsque vous faites une proposition ,on vous traite de \"yaka \", de beau parleur,etc!

Mais quand ces bretons incrédules et leurrés depuis deux siècles vont comprendre qu\'ils ne sont français que par le fait de l\'histoire intégrante.

Avec quoi faudra-t-il leur inscrire dans les méninges que leur identité de français n\'est qu\'une somme d\'identités premières dont la leur )

Monsieur ,je suis écoeuré que la Bretagne est basculée dans une obédience jacobine ,la servilité n\'apporte jamais rien( qu\'elle soit de gauche ou de droite)

Avons un peuple sans foi,sans objectif?

Un peuple de soumission!

Je pense souvent au peuple indien du Mexique (les ethnies du CHIAPAS),notre devenir est à l\'image de leur devenir c-a-d aucun devenir!

Un vulgaire cloisonnement dans du B4 (LA PUNITION EXTRËME) d\'un état qui se croit toujours au XIX siècle

Pauvre Bretagne!

Allons devenir la risée de l\'Europe?

a galon

Ar Vran
Mercredi 11 juillet 2012

@eugène le tollec

Ne soyez pas si défaitiste. Pourquoi les Bretons dans leur immense majorité se comporte comme de bons petits français ? Parce qu\'en face l\'emsav n\'a jamais su représenter une alternative crédible. Il n\'y a qu\'à voir le nombre de chapelles pour être tout de suite effaré devant tant d\'agressivité verbale et extrémiste pour comprendre pourquoi les Bretons ne voteront jamais pour l\'emsav.

Pour que cela change, il faut une alternative crédible faite par des gens non extremistes qui puissent mettre en avant les spécificités bretonnes pour en faire des forces et sachent parler à tous les Bretons sans exclusive... Il faut non changer de logiciel politique mais l\'adapter aux souhaites et contraintes des Bretons et non l\'inverse...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.