Une miss Bretagne unijambiste

-- La réunification --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 26/10/10 23:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Alors que quelques-unes des plus jolies Bretonnes et leur famille entraient au palais des Congrès de Pontivy pour l'élection d'une Miss Bretagne “administrative” par la société Endemol, une trentaine de militants de la réunification de la Bretagne, pour la plupart de la section locale de l'association «Bretagne Réunie» (voir le site) et de celle de Nantes, piquetaient devant le hall.

Les militants avaient dressé sur la parvis un mannequin dont il manquait une jambe symbolisant le démembrement de la Bretagne historique.

Interrogés, les représentants d'Endemol ont déclaré suivre les régions administratives, ce qui d'après le président du comité local de Pontivy de Bretagne Réunie est «fallacieux puisque qu'Endemol élit une Miss Normandie réunifiée et une Miss Savoie, alors qu'il n'existe pas de région Savoie...»

Un autre militant nous faisait remarquer qu'«il n'existe aucune loi qui oblige les entreprises ou la société civile à suivre le découpage des régions administratives telles que nous les connaissons». Et de poursuivre «Nous accusons Endemol d'être les valets du gouvernement et de son administration dont l'autisme devant toutes nos demandes de réunification est scandaleux».

Dans un tract distribué aux invités, l'association rappelait que les sondages donnaient 2/3 des habitants de la Loire-Atlantique et du reste de la Bretagne favorables à la réunification.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 7768 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

tieri Jamet
Mercredi 27 octobre 2010

Ceux qui se battent pour une Bretagne émanicipée, moderne et ouverte sur le monde s'étonneront de voir une association comme Bretagne réunie (j'en suis membre)donner autant d'importance à l'élection d'une "miss" qui fleure bon, quoi qu'on en dise, la mysoginie et les années 50. Allez, pourrait-on informer le Président que Robic ne court plus le tour ?

Tieri, Pornic

Luc Guihard
Mercredi 27 octobre 2010

Bravo et merci aux militants de Bretagne Réunie pour cette action. Gardez bien au chaud la jambe, pour botter le cul d'Endé-"mou des neurones" !

J'aurais bien aimé connaitre la réaction des spectateurs pontivyens présents ...

Si ce concours ne présente pas pour moi grand intérêt, il révèle une fois de plus cette volonté d'en finir avec la Bretagne historique de la part de nombreux politiques. Mes lectures me laissent craindre le pire, car de plus en plus, l'appartenance de la Loire-Atlantique à la Bretagne est contestée, y compris par des historiens. Je pense en particulier à l'un d'eux, très présent dans la mise en place du musée musée du Château des Ducs à Nantes, ville où il a soutenu sa thèse sur la Bretagne, truffée d'exemples venus de Loire-Atlantique. L'honnêteté intellectuelle de cet historien, que je ne remet pas en cause, l'autorise-t-elle à couvrir les nantais de tous les maux, les accuser de racisme au siècle dernier envers les travailleurs venus de Basse-Bretagne, quand on sait que ce fait, avéré sans doute de la part de quelques bourgeois nantais, ne se vérifie pas auprès de la population dans sa grande majorité, en tout cas pas plus que n'importe où en Haute Bretagne à cette époque.

Ce serait un peu comme dire que l'ensemble des Français nourrit un racisme exacerbé envers les immigrés d'aujourd'hui.

La Bretagne n'est évoquée dans le musée du Château des Ducs ... de Bretagne (!) que de manière succincte, et toujours passéiste. Une Bretagne fantôme, un fantasme dans la tête de quelques "excités" nantais ...

Sous couvert d'une très honorable ouverture de la ville vers l'extérieur, on lui interdit d'avoir des racines solidement ancrées dans le sol breton. Remet-on en cause l'identité alsacienne de Strasbourg, ville européenne s'il en est ?

Allez, courage, nous parviendrons sûrement un jour à rendre ses deux jambes à Miss Bretagne !

Merci encore aux militant de Bretagne Réunie !

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner