Ruquier fait chuter Miss France, désacralise le Gwenn ha Du et montre des dessins racistes

-- Cultures --

Dépêche de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 12/12/10 2:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On connait l'émission de Laurent Ruquier «On n'est pas couché». Chaque samedi soir il invite des personnalités du monde politique et du monde artistique pour débattre de l'actualité, des livres et des spectacles du moment. Le samedi 11 décembre fut particulièrement de mauvais goût. Parmi les invités, Laury Thilleman, la Bretonne devenue Miss France dans le concours Endemol fut agressée, devant les caméras, en tant que femme et en tant que Bretonne.

Non seulement les Ruquier, Éric Zemmour et Éric Naulleau ont déversé des vannes grossières mêlées d'allusions sexuelles de basse-cour genre mecs qui pensent qu'ils se doivent de réagir comme des adolescents boutonneux devant des femmes exceptionnelles pour affirmer qu'ils sont des hommes... mais le sketch de Jonathan Lambert, déguisé en obsédé sexuel fut particulièrement obscène puisque tout baveux il fut autorisé à brandir un Gwenn ha Du. Il fut aussi préalablement autorisé à toucher Laury Thilleman (il lui dégoulina sa bave sur les pieds). La pauvre, effrayée par le monstre, en a chuté de sa chaise !

Avant ça, Ruquier, qui est la personne qui sélectionne les dessins et caricatures politiques de la semaine pour que chaque invité en choisisse un, avait choisi entre autres, un dessin d'une miss France estropiée avec comme légende «En choisissant une Bretonne on risque d'en avoir une qui a une jambe plus courte que l'autre». Bien sûr ni Ruquier, ni aucun journal n'aurait jamais osé dire quelque chose du genre à propos d'un Juif ou d'un Arabe. Mais les Bretons sont de bons bourrins. Tout semble permis. Surtout pour ceux qui n'ont pas encore accepté que le public ait choisi pour être Miss France 2011, une Bretonne, qui de plus, n'est pas du tout une «bécassine» .

Comme Laury avait choisi comme personnalité de la semaine sa compatriote Nolwenn Leroy, Ruquier se mit à brandir son nouvel album «Bretonne» et envoya volontairement une de ses chansons d'avant, du style variété française, qui n'est pas dans le recueil, c'est-à-dire «pas bretonne». C'est Laury, suivie des spectateurs qui chanta alors «La jument de Michao».

Devant tant de bêtises accumulées, certaines certes volontairement (l'émission est pré-enregistrée et commence à contenir une certaine part de téléréalité, c'est à dire de mises en scènes), Laurie fut la seule à garder un sens du bon goût et surtout une certaine décence et certainement, même dans sa chute, de la classe.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 4675 lectures.
mailbox imprimer