Tous aux urnes
Communiqué de presse de Parlement de Bretagne - Dael Breizh

Publié le 1/06/22 15:30 -- mis à jour le 01/06/22 19:08

REF. : Communiqué n°CQP/2022-21 du 28 mai 2022, Tous aux urnes...

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Pour sa 26e Tenue de la seconde législature (2020-2022), le Parlement général de Bretagne siégeait samedi 26 mai dernier au cœur du vignoble nantais. Pour la seconde fois depuis la renaissance du Parlement de Bretagne, Christophe et Maxime CHENEAU nous accueillaient chaleureusement au sein de leur vignoble breton.

Si en juin 2017, l'actualité du vignoble était empreinte des démêlés des vignerons bretons qui s'opposaient, et s'opposent toujours au syndicat Interloire (pour résumer : les vignerons bretons ne peuvent produire du vin de Loire), cette fois le contexte est électoral : le 12 juin prochain, se déroulera le 1er tour des élections législatives françaises, auxquelles se présente pour la seconde fois, Maxime Chéneau, dans la 10e circonscription de Loire-Atlantique.

Apporter notre soutien à Maxime Chéneau, tout comme aux trente-trois autres candidats présentés par le Parti Breton, était une évidence.

Considérant que rien n'est plus logique pour un électeur que de choisir comme représentant un candidat ancré localement car connaissant les problématiques de sa circonscription ;

Mais considérant que les attentes des électeurs sont biaisées par des logiques partisanes dès lors que les candidats représentent un parti politique français ;

Nous, parlementaires Bretons

Considérons que pour défendre au mieux les intérêts de la Bretagne depuis l'Assemblée nationale française, il convient de voter Breton en oubliant ce « vote utile » qui spolie la démocratie.

Autrement dit : votez Breton dès lors que l'on se sent Breton !

Au-delà des Législatives françaises, défendre les intérêts locaux passe également par la construction de la Bretagne de demain en se basant sur des valeurs bretonnes et la démocratie participative mise en place depuis 2017.

Cette année se dérouleront les troisièmes élections bretonnes : le 4 décembre 2022, les électeurs renouvelleront leur Parlement pour une législature de trois années (2023-2025). Quarante-et-un parlementaires devront être élus pour continuer de construire les textes législatifs d'une Bretagne réveillée et participer à la renaissance de ses propres Institutions nécessaires à toute autonomie de gestion.

Calendrier électoral :

Samedi 1er octobre 2022 à minuit : clôture des inscriptions des candidats

Samedi 22 octobre 2022 à minuit : clôture des remises des professions de foi des candidats

Samedi 5 novembre 2022 : compte rendu public de la liste des candidats et de leurs professions de foi

Lundi 7 novembre : les électeurs votent par courrier à partir du lundi 7 novembre 2022.

Samedi 19 novembre 2022 à minuit : fin des inscriptions des nouveaux(*) électeurs souhaitant voter cette année. Passée cette date, les nouveaux électeurs pourront participer aux votations internes,aux débats internes, aux Kevrennoù et aux Tenues parlementaires.

Dimanche 4 décembre 2022 : vote physique et dépouillement. Le lieu sera communiqué courant novembre.

L'installation du Parlement se tiendra le 14 janvier 2023 (en un lieu précisé ultérieurement) ; les candidats élus prêteront publiquement Serment entre le Sel et le Sucre, éliront leur Président et poursuivront le travail effectué par leur prédécesseurs.

(* ) Pour devenir électeur breton, écrire à:

kadbzh [at] gmail.com ou daelbreizh.parlementdebretagne [at] gmail.com

Dael Breizh

Voir aussi :

1  0  
mailbox
imprimer
Le Parlement de Bretagne est une initiative citoyenne de Bretons qui ont décidé de ne pas attendre la réunification et l'indépendance de la Bretagne pour constituer un corps législatif breton sur toute la Bretagne historique et sa diaspora, capable un jour de passer des lois, de formuler une constitution et des résolutions concrètes face aux problèmes bretons. Ce parlement n'a pour le moment aucune base institutionnelle, ni aucun pouvoir de légiférer. Il peut voter des lois mais il n'existe pas encore d'éxécutif pour les promulguer. Les premières élections furent organisées en décembre 2016 par l'association KAD,Kelc'h An Dael ( (voir le site) ). Cette structure siège tous les mois depuis janvier 2017, à raison d'une séance parlementaire mensuelle et nomade. L
Vos 13 commentaires
Michel bernard
2022-06-01 15:51:48
Pourquoi est ce que les bretons n' ont pas droit a l' appelation vin de loire ,la loire est bien en Bretagne a ce que je sache,expliquez moi.
(0) 
Lesur
2022-06-01 21:40:49
Heureux de voir l'implication du Parlement dans le soutien au vin de Bretagne, par Sa présence dans le vignoble, et heureux de voir qu'Il soutient le seul parti en Bretagne libre des partis hexagonaux.
"Vieil" électeur, je voterai lors des élections du nouveau Parlement.
Kalon deoc'h
(0) 
Loulou
2022-06-02 10:53:02
Ni de droite ni de gauche comme Macron... Autrement dit de droite !
(0) 
Yann-Varc'h Furon
2022-06-02 18:30:39
@Michel bernard: sous cette appellation Vin de Loire se cache des différends allant au-delà de l'appellation. Entre autres, le syndicat Interloire est une organisation imposant ses règles de production et de commercialisation. Pour exemple, le syndicat interdit de commercialiser sous l'appellation "vin breton" et interdit tout drapeau breton (Gwenn-ha-du) sur l'étiquette. Par ailleurs, les choix proposées pour la commercialisation mettent gravement en danger le vignoble nantais dès lors que des marchés sont perdus!
Je ne peux que vous conseiller de lire le livre "Sauvons le Muscadet d'une mort programmée" de Alan Coraud; ce livre résume toute la problématique.
(1) 
Yann-Varc'h Furon
2022-06-02 18:36:34
@Michel bernard:
Si la Loire passe bien en Bretagne pour s'y jeter dans l'océan, sachez que ce syndicat interdit aux producteurs bretons l'appellation "vin de Bretagne" ou "produit en Bretagne" et interdit même le Gwenn-ha-du sur les étiquettes. Par ailleurs, les choix de commercialisation imposés par Interloire mettent en danger leur production étant donné les pertes de marché enregistrées jusque là.
Je e saurais que vous conseiller de lire le lire "Sauvons le Muscadet d'une mort programmée" de Alain Coraud; ce livre résume toute la problématique.
(0) 
Fanch Ar Vilin
2022-06-02 20:38:50
Loulou
Vous faites partie des gens manipulés par le système français.
Posez vous la question: Ou se trouve l'intérêt de la Bretagne ? Si toutefois cette question vous motive
(0) 
Penn Kaled
2022-06-03 09:51:07
Evidemment je ne suis pas d'accord avec Michel Bernard ,mais la question de la Loire pose un véritable problème par rapport aux propositions de découpage de Bretagne réunie ,c'est d'ailleurs sans doute le seul point ou j'ai un avis différent de cette association à laquelle je suis membre .C'est à dire qu'elle prône le rattachement du Maine et de l'Anjou à ce qui serait une grande entité val de Loire ,seulement géographiquement la Loire atlantique fait bien partie du val de Loire sauf erreur de ma part !! Une autre solution serait de consulter les élus du Maine Anjou ainsi les forces vives ,il me semblerait justement qu'ils soient de plus en plus contrariés par l'hégémonie de Nantes ., Maine Anjou sont aussi des identités qui parlent , ces territoires auraient tout à gagner de leurs promotions ,la création d'une région Maine Anjou serait une solution et ferait de fait imploser les pays de Loire , Loire qui ne traverse d'ailleurs que le Maine et Loire ,d'ailleurs je ne sais pas si ces populations seraient d'accord de rejoindre ce val de Loire .Par contre il va de soi que la Vendée retrouve son identité poitevine .
(1) 
Michel Bernard
2022-06-03 09:59:25
Merci Yann de vos explications,je ne pensais pas que le syndicat interloire pouvait aller jusqua saboter le développement des vins bretons!,avec mon ami Philippe nous rajouterons un petit gwen a dhu sur l ' etiquette du gamay d Ancenis et du muscadet de la Haie Fouassiere que nous buvons a Nantes et a Pouldreuzic.le syndicat interloire est reconnu comme totalitaire et regne par la peur.
(0) 
Rhys
2022-06-03 11:31:11
Loulou,
Le type qui sert de président aux Français est en réalité « ET de droite ET de gauche », c'est le désormais fameux « en même temps » ! L'indécrottable alliance objective de l'ultra-libéralisme économique et de son idiot utile le libéralisme sociétal, de la finance internationale « apatride » et du gauchisme « citoyen du monde ». C'est-à-dire le pire de la « droite » et le pire de la « gauche ».
Comme je suis d'humeur taquine, j'ajouterais volontiers : « Autrement dit de gauche ! »
(0) 
jakez
2022-06-03 12:12:06
Fanch ar Vilin,
En bretagne, il y a, par exemple, des patrons, des salariés, des exploiteurs, des exploités, des partisans du libéralisme, des adversaires de ce même libéralisme, des urbains, des ruraux, des productivistes, des écologistes etc ...
Que veut dire l'intérêt de la Bretagne ? de quelle "Bretagne" ?
(0) 
Kerbarh
2022-06-03 13:17:41
La droite n’est pas le Diable.
La gauche n’est pas le Diable.
Il y a des bonnes idées partout.
Le sectarisme est diabolique.
(2) 
Yann-Varc'h Furon
2022-06-04 14:07:17
@Jakez
Voilà une question essentielle!!! "Que veut dire l'intérêt de ma Bretagne? De quelle Bretagne?"
Personnellement je préfère parler des intérêts de la Bretagne, car ils sont multiples; mais tous reposent sur une seule et même entité: la population bretonne.
L'un de ses intérêts répond à votre question "Quelle Bretagne?": Il ne devrait y en avoir qu'une, celle regroupant les cinq départements français. La question de la Réunification est primordiale car l'actuelle Bretagne administrative (B4) est privée du département breton le plus riche économiquement. Les intérêts de la population bretonne ne seraient-ils pas mieux défendus sur un territoire de 4,5 millions d'âmes par une organisation politique et économique commune à l'ensemble des neuf pays bretons?
(1) 
Kerbarh
2022-06-04 14:34:54
La droite n’est pas le Diable.
La gauche n’est pas le Diable.
Il y a des bonnes idées partout.
Le sectarisme est diabolique.
(1) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.