Torture d'un détenu à la Santé
Communiqué de presse de Skoazell Vreizh

Publié le 4/03/04 13:35 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Article 3 - Interdiction de la torture

"Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants."

Nous diffusons ci-dessous une grave information concernant le prisonnier politique breton Alain Solé, diabétique insulino-dépendant, détenu à la Maison d'Arrêt de la Santé (!) à Paris.

********************

"L'avocate du prisonnier politique breton Alain Solé, accusé dans le procès en cours de l'ARB 1993-2000, a informé mercredi matin le président de la cour d'assises spéciale et l'avocat général, avant le début de l'audience, du fait que son client, détenu à la maison d'arrêt de La Santé, a passé toute la nuit sans pouvoir dormir, les surveillants intervenant pour le réveiller toutes les demi-heures. Me Coutant-Peyre a donc demandé que son client soit transféré dans un hôpital jusqu'à la fin de procès. Ce que le président a considéré comme ne relevant pas de sa compétence.

L'avocate a donc réitéré publiquement sa demande dès l'ouverture de l'audience. Gaël Roblin, également accusé dans ce procès, voisin de la cellule d'Alain Solé, a confirmé cette visite régulière des surveillants contre son camarade.

A la fin de l'audience, mercredi soir, l'avocate a redemandé une intervention officielle, sans réponse."

Source: Skoazell-Vreizh


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.