Le maire de Quimperlé s'engage pour une Bretagne plus forte

Belle inauguration du festival Taol Kurun : avec 25 associations adhérentes, 55 animations prévues pour trois semaines et des élus qui prennent position, Ti ar Vro Bro Kemperle aborde l'année 2018 avec sérénité et une belle énergie.

«Changer de regard», c'est le thème de la 24e édition de Taol Kurun, avec un tirage au sort des interventions au micro lors de l'ouverture. Certains ont chanté, lu du Morvan Lebesque, fait une leçon de breton, un clown improbable est venu avec baguette, béret et pâté Hénaff en commençant par «Changer de regard, j'suis trop vieux pour changer de regard, moi...»...

Et l'intervention du maire de Quimperlé, vice-président du Conseil Général du Finistère, a été particulièrement remarquée, que ce soit pour sa brièveté, mais surtout pour sa concision, il parle du festival comme d'un festival «lanceur d'alerte» qui aborde la politique énergétique de la France, qui parle de diversité et d'enracinement en Bretagne, forte, capable de parler sa langue et d'inventer la société de demain.

Il rêve même à un parlement plus fort, à une région qui verrait ses pouvoirs et ses finances renforcés comme son voisin du Pays de Galles.

Taol Kurun continue, avec tout plein d'animations, de débats, de projections, de poésie, de théâtre, de chant, de cinéma ...

Le programme est ici : (voir le site)

©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Kerne Multimédia

Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Yann pevar
Dimanche 14 janvier 2018

Ah ces socialistes toujours menteurs comme des arracheurs de dents...

On ne reunifie pas la Bretagne on debaptise une salle le coat kaer en espace Benoîte de groult on est départementaliste mais qu'importe les bas bretons voteront pour nous..

André Gilbert
Dimanche 14 janvier 2018

j'au lu la réaction de cet élu , mais je souhaiterais savoir quelle est sa position sur l'entité historique de la Bretagne , et de fait ,son combat pour la réunification

est il pret à dénoncer le conseil Général de la Région (b4) qui parle de Bretagne , en sachant que la Loire Atlantique n'y n'est pas intégrée.?

et cette appellation est régulièrement utilisée pat O F et le Télégramme.

sinon , c'est une hypocrisie

Yann Menez are
Dimanche 14 janvier 2018

Un socialiste qui s'engage pour la Bretagne? On demande à voir la suite....Chat échaudé craint l'eau froide....

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 1 ?

Publicités et partenariat