Question d'identité : pourquoi et comment être Breton ? Conférence-débat à Rennes mercredi 2 mars avec Rozenn Milin
Agenda de ASSOCIATION LA BOUEZE

Publié le 24/02/16 20:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 02/03/2016 à à Rennes/Roazhon

La question de l’identité est universelle. Comment se définit-on par rapport à autrui ? Dans les pays européens, où les frontières s’estompent et où tout finit par se ressembler, pouvons-nous encore nous affirmer différents de nos voisins ? Cette question est d’autant plus pertinente que l’on appartient à une minorité au sein d’un plus grand ensemble. Que l’on soit Breton, Basque, Catalan, Corse, Occitan ou Alsacien, pourquoi revendiquer une singularité par rapport au reste de l’hexagone ? Pourquoi clamer une appartenance spécifique alors qu’il serait tellement plus simple de se fondre dans le grand bain de la mondialisation ?

Pour explorer ces questions, Rozenn Milin s’est adressée à des témoins et des acteurs de la vie bretonne, issus de différentes strates de la société: entrepreneurs, politiques, chercheurs, étudiants, navigateurs, écrivains, artistes, musiciens, militants culturels ou syndicaux. Certains sont jeunes alors que d’autres ont derrière eux une vie d’expériences, certains sont très médiatisés et d’autres moins, mais ils ont tous en commun d’aimer la Bretagne, de l’affirmer et de contribuer à son rayonnement.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

18h30 - Espace Ouest-France – 38 rue du Pré Botté – 35000 Rennes

Organisation La Bouèze


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.