Quand l’Europe aide la Bretagne

-- Economie --


Publié le 22/03/16 15:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Feder, Feader, Feamp, Fse ? Du néo-breton ? N'eo ket, Vous n'y êtes pas, c'est le vocabulaire qu'il faut connaître pour être au fait des aides européennes, un secteur de l’Europe qui marche ! Et grâce auquel, on ne reste pas seul dans cette France jacobine.

Il faut savoir que notre région bénéficie de près d'un milliard d'euros de fonds européens pour la période 2014-2020 (1).

L’élaboration des programmes a débuté en juillet 2012 par un diagnostic territorial de la Bretagne et fin 2015, la totalité de ces programmes étaient approuvés par la Commission européenne.

Les fonds 2014-2020 sont pilotés principalement par les Régions. La région Bretagne gère les FEDER, FEADER. L’État restant gestionnaire du FEAMP  et du FSE.

Ces fonds disponibles pour la région, se décomposent comme suit :

Le FEDER de 307,3 M€ : le Fonds européen de développement économique et régional, renforce la compétitivité des Régions, déploiement de la fibre optique, nouvelles technologies, modernisation des filières traditionnelles et innovantes, transition énergétique, rénovation du parc HLM, transports collectifs durables. Exemple : l’étude de l’extension du métro de Rennes ; autres exemples de projets financés (2).

Critiques : en 2016, des ONG alertent quant à un mauvais usage de ces fonds dédiés à la transition énergétique, ils sont détournés au profit du secteur des énergies fossiles, centrales à charbon en Pologne ! gaz de schiste en Estonie, tandis que la Croatie et l'Estonie agrandissent leurs aéroports ...

Le FEADER de 368 M€ : le Fonds européen agricole pour le développement rural, qui finance des projets liés aux mutations rurales, renforce la compétitivité et la performance écologique du secteur agricole et agroalimentaire, soutient l'installation des jeunes agriculteurs, la modernisation des exploitations, la protection de la biodiversité, la renaissance du bocage et la gestion des forêts. 5000 projets financés en 2015 (3).

Critique concernant l'usage des fonds : la Commission européenne considère que le barrage de Sirven viole des directives environnementales (4) .

Le FEAMP : le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, géré par l'Etat, vise à financer dans toutes les Régions : le contrôle des pêches, le soutien aux organisations de producteurs, la recherche et l'innovation. La Bretagne dispose d'une enveloppe de 47 M€.

Le FSE : le Fonds social européen, géré par l'Etat, contribue à adapter travailleurs et entreprises aux mutations économiques, en favorisant l'insertion et la lutte contre l’illettrisme. La Bretagne dispose de 62,2 M€. Quelques projets FSE (5).

Notes :

1. (voir le site)

2. (voir le site)

3. (voir le site)

4. (voir le site)

5. (voir le site)

6. FEDER, FSE, FEP, FEADER, ça sert à quoi les fonds européens ? (voir le site)


mailbox
imprimer
logo
Informaticien, marié, aime l'écriture (prose poétique, essais, traduction), la langue bretonne, l'histoire, de la Bretagne en particulier, etc
Vos 2 commentaires
Peri Loussouarn
2016-03-24 21:30:43
La question n'est pas de savoir combien la Bretagne reçoit en aides diverses mais quelle est la différence entre ce qu'elle donne et ce qu'elle reçoit.....
(0) 
Luigi Barsagli
2016-03-26 00:42:22
@Peri Loussouarn, vous avez totalement raison, mais voyez-vous, c'est un mode de penser britannique. Le breton, latin, romain, vaticanais ne raisonne pas ainsi. Il attend, regarde les vagues, s'adapte aux consignes prises là-bas pour son bien.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.