S'il est un domaine où la classe politique française cultive une étonnante unanimité c'est bien celui du nucléaire militaire. Les pêcheurs bretons viennent d'en faire les frais.

Les médias se sont pourtant particulièrement montrés discrets sur la cause de ce préjudice : le tir raté d'un missile M51 [heureusement sans sa charge nucléaire] à partir du SNL «Vigilant» au large de Penmarc'h en tout début mai. Il faut croire que les scrogneugneux chargés du tir n'avaient sans doute pas été assez... vigilants. Coût de l'opération : 120 millions d'euros à mettre sur le dos du contribuable.

Et ce n'est sans doute pas fini car la zone de chute [une centaine de mètres de profondeur] a été interdite de pêche d'abord pour 15 jours puis, faute d'avoir réussi à récupérer les débris, pour un temps indéterminé. Premières victimes : les pêcheurs bigoudens habituels utilisateurs du secteur. Autre conséquence, une demande d'indemnisation financière faite par le président du comité des pêches guilviniste.

Ce fait nous rappelle que la pointe bretonne et avec elle toute la péninsule sont aux premières loges dans une éventuelle apocalypse nucléaire.

À l'heure où les forces armées terrestres sont soumises au régime sec et où la démonstration est faite que nous sommes entrés dans l'ère des conflits asymétriques, il est tout de même permis de s'interroger sur la pertinence du concept de «dissuasion nucléaire». On remarquera aussi que la possession de «l'arme suprême» n'a pas évité à la France de se retrouver en tête des pays dont les ressortissants sont pris en otage dans le monde.

Certaines personnalités et non des moindres ont voulu remettre en question le tabou qui règne au sein de l'État français. Michel Rocard le premier. N'a-t-il pas déclaré que «les milliards consacrés à la dissuasion nucléaire ne servent à rien». Plus récemment Paul Quiles - ex-ministre de la défense - vient d'écrire un livre intitulé «Arrêtez la Bombe» * dans lequel il fait l'implacable démonstration de la ringardise du concept. Les médias aux ordres se sont bien gardés d'accorder une large publicité à cet ouvrage. Enfin même un militaire, et pas des moindres puisqu'il s'agit du général Desportes vient de dénoncer l'omerta qui plane sur le nucléaire militaire dont le coût d'entretien atteint 3,5 milliards d'Euros [estimatiom basse] par an. Là encore on admirera la grandiose discrétion de nos Bobos écologistes pourtant si prompts à dénoncer l'atteinte «insupportable à l'environnement» que constituerait la construction de NDDL. Il est vrai que tout ce monde se retrouve sur des idées - que dis-je, des concepts - bêtement reçus du genre «Grâce à la Bombe la France se fait entendre à l'ONU» ou encore «Grâce à la Bombe la France garde son siège au Conseil de Sécurité» etc, etc...

Ne serait-il pas temps pour les Bretons désireux de se libérer du carcan jacobin, de se libérer aussi de cette «idée toute bête» qui fait de leur pays l'otage d'un concept de défense dépassé ? On aimerait bien connaître la pensée du Breton Jean Yves Le Drian sur la question.

Le bureau de l'AFB-EKB.

* Éditions Le Cherche Midi, 16,50 €

mailbox imprimer
logo

Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

eugène
Vendredi 31 mai 2013

Roccard et Quillès me font Penser aux défaitistes de 1940.

Point 2

Le concept de la dissuasion est toujours valable .....mais il a évolué surtout en termes d\'objectifs.... ce qui est nécessaire (imaginez un \"fou de dieu\" ,en Iran ayant le \"pouvoir du bouton\"imaginez un autre malade du coté de la Corée du Nord ou d\'ailleurs.

Je pense qu\'il nous faut élever le débat occidental.

Bien sur,la Bretagne a le dernier vecteur militaire....mais dans la possibilité d\'un futur breton,ultime ,tout cela se négocie.

Le tout n\'est pas de faire son \"Quilès\"ou mieux son \"Roccard\".

Pour les années qui viennent ,l\'arme nucléaire n\'est pas dépassée car on n\'est pas encore dans l\'arme absolue à partir de l\'espace....et là quoique l\'on dise ...le concept dissuasion prendra une autre forme (simple déduction pragmatique et réaliste)... le sieur Roccard n\'a jamais pensé que l\'homme est un loup pour l\'homme même socialiste.

\"On remarquera aussi que la possession de «l\'arme suprême» n\'a pas évité à la France de se retrouver en tête des pays dont les ressortissants sont pris en otage dans le monde\"

Non ce n\'est pas à cause de ses bombinettes...c\'est surtout à cause de sa vaste et profonde CONNERIE.

Tout n\'est que réflexion!

Ne sommes nous pas les meilleurs vendeurs du monde en termes de \"droit de l\'homme\"?

Véritas!

eugène
Vendredi 31 mai 2013

Dernier point

Les dossiers d'objectifs sont essentiellement fluctuants,seule la haute pensée d'état(politique et militaire) définit les objectifs de menaces ...je ne pense pas qu'un vecteur sera tiré de la proche "banlieue maritime".... les pêcheurs du Guilvinec devraient comprendre que des analyses de l'incident sont en cours (on mangera moins de langoustines dans les chaumères ou les restos!

Léon-Paul Creton
Vendredi 31 mai 2013

Voilà donc un sujet rarement traité, et bien abordé ! Quand il l’est, il est curieux de constater, à de rares exceptions, le pesant silence qui se fait autour. Bien entendu c’est le « mutisme » des « Bretons », qui comme vous me préoccupe et non celui des « supporters français » de ces prothèses phalliques de la force de dissuasion (en direction des Bretons ?), de plus en plus illusoires, coûteuses et …stériles. La fonction créant l’organe et… certainement son efficacité …La preuve!

Quel est l’impact de la militarisation du Finistère, de la Bretagne ? Pèse-t-elle sur l’économie et comment ? Socialement ? Sociétalement ? Culturellement ? Politiquement ? Et son utilisation par l’état?…

Quelles représentations de la Bretagne, cette militarisation installent-elles dans l’esprit des Bretons ?

L’agacement, voire la colère, des marins pêcheurs est une bonne chose. Il est dommage que les partis « révolutionnaires »… dont vos Bobos écologistes, de Bretagne n’aient pas encore atteint ce stade de développement et d’aptitude à la colère ! Et il ne me semble pas que ce soit demain la veille !

Et de plus il faut le dire, la politique en général et notamment en Bretagne, relève plutô du « Principe d’incertitude d’Heisenberg (Werner) » selon lequel l’on ne peut, à la fois, connaître la direction (situation) et la vitesse de déplacement des partis-cules, si l’on connait l’une l’on ne connait pas l’autre, d’où l’inutilité de persister à jouer « ce jeu politique » de cet éternel théâtre d’ombres. Quelqu’un d’autre, autrefois parlait de caverne…

Ce constat m’amène à penser que les futures élections devraient porter en priorité les marins et les paysans aux commandes. Il est temps de donner la responsabilité de changer la société à ceux qui savent tenir quelques outils dans …leurs mains !

Depuis quelques décennies la question militaire en Bretagne suscitait mon intérêt, mais je ne trouvais pas beaucoup de réflexion, d’opposition, de contestation, de demande en provenance de partis « bretons », d\'associations, de patronages ou d\'entreprises, etc.… Un non sujet en somme, de peu d’importance sans doute …

En 1996, par le dossier sur l’assassinat, le double meurtre à Brest, de Pol Creton, mon fils, technicien de recherche à Océanopolis concernant les mammifères marins, et de François Picard, capitaine de corvette(de frégate ?), pharmacien des armées et responsable de la détection des pollutions d’origines nucléaires en rade de Brest _ après l’avoir été à Mururoa_ m’a fait découvrir certains aspects de Brest dans plusieurs domaines : Drogue, armes, conditions sociales, immigration, pratiques judiciaires … Et questionnement sur l’écologisme à Brest entre autres !

Pour plus d’infos et pour rester dans le sujet d’AFB-EKB, je signale qu’après presque dix sept ans d’investigations sans résultats définitifs des services judiciaires, j’ai ouvert voilà quelques jours un petit blog sans prétention vu mes compétences, afin d’informer ceux qui le voudront, et rectifier ce que j’entends ici et là …

www.brest-crimes-et-standetir.com

eugène
Vendredi 31 mai 2013

Lorsque la Bretagne sera réunifiée et que peu à peu elle basculera (avec les autres) dans un fédéralisme "européen" après avoir été français.... peut être des questions d'autonomie et d'indépendance reviendront à la surface et là les sujets de militarissation nucléaire pourront être mis sur le tapis et négocies(voir l'Ukraine avec la Russie), pour le moment

les temps de discussion sont ailleurs,"chez les bretons"(unité du discours - réunification et surtout que fait-on du bébé!)

Faudra-t-il faire une Bretagne de Gauche?,de droite?,du Centre ou d'un juste milieu breton!

L'individualisme breton doit pouvoir se retrouver dans ce dernier concept!

Emilie Le Berre
Dimanche 2 juin 2013

Dépassée ou pas, combien de temps encore la France pourra s'offrir les 8 milliards des 50 missiles M51? La faillite qui s'annonce pourrait bien transformer l'Île Longue en cimetière nucléaire comme ceux que l'on a vu lors de l'effondrement de l'URSS.

Quant aux fous de dieu USA, ils ont par 2 fois appuyé sur le bouton alors que le Japon avait entammé les négociations de sa rédition.

Iran ? D'où venait Khomeny quand la révolution a éclaté ?

eugène
Lundi 3 juin 2013

Emilie Le Berre

Revoyez l'histoire.

Revoyez la théorie d'une dissuasion.

Revoyez l'historique de l'ex URSS.

Pensez que la France est en Europe (fruit mur pendant encore quelques dizaines d'années) et c'est à ce niveau d'Europe qu'il faut repenser cette dissuasion! et là la France devrait taper du poing suR la table!

Arrêtons de servir de faire valoir pour cette P.... d'Europe!

Bien sur nous ne sommes plus que l'ombre de nous même et cela va empirer!

Merci toutes nos gouvernances!

Lorsque je vois que c'est encore à nous d'aller combattre l'Islam au Mali!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.