Minorités nationales : reconnaissance mais poursuite de l'ethnocide
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 25/10/14 23:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

Le colloque international de Rennes s'est achevé par la conclusion de Ronan le Coadic.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

"Minorités et mondialisation" : c'était le titre du colloque organisé par le CRBC, le groupe Ermine et Bretagne Culture Diversité. Avec les Yacoutes, les Catalans et les Écossais venus à Rennes pour le colloque, la centaine de participants a pu constater que la menace sur les peuples minoritaires reste forte et que l'exploitation des territoires est partout renforcée par la mondialisation. De nombreuses problématiques sont communes à l'ensemble des minorités : revitalisation de la langue, rapports à l'État souverain, impôts, États qui peinent à appliquer un traitement égal pour tous les citoyens.

"L'ethnocide se poursuit mais la globalisation développe la réflexivité". La globalisation peut être dangereuse mais aussi permettre une plus grande efficacité des minorités dans leur lutte pour la reconnaissance, un mouvement de fond qui montre un nouveau rapport qui impose l'innovation. Des démarches "et des solutions innovantes" voient le jour, comme celles des "minorités vertes" dont a parlé Tove Malloy.

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.