Libéralisme, mondialisation et la démocratie ?

-- Société --

Agenda de La liberté de l'esprit
Porte-parole: René Bantegnie

Publié le 9/01/20 10:16 -- mis à jour le 10/01/20 08:18
Date de l'évènement : le 16/01/2020 à 19 h

Conférence-débat avec David Djaiz, haut fonctionnaire et enseignant à Sciences Po, a publié «Slow Démocratie» chez Allary Éditions (2019)

49829_1.jpgDavid Djaiz

La conférence aura lieu dans l'amphithéâtre de l’hôtel Mercure, avenue de la gare, Quimper

Entrée : 8 € - 5€ adhérents – Gratuit pour les étudiants et les demandeurs d’emploi

Peut-on reprendre le contrôle d’une mondialisation débridée dont les dégâts se font sentir chaque jour sur la démocratie, l’environnement et la justice sociale  ? Oui. Grâce aux nations. Tel est le propos de David Djaiz.

Un tel propos peut paraître contre-intuitif à tous ceux qui voient la nation comme un totem identitaire. Mais ce livre montre qu’elle reste le levier le plus efficace pour ne plus être les témoins impuissants des dérèglements en cours.

Humanistes, progressistes, sociaux-démocrates, écologistes  : n’ayons plus peur de nous en saisir  ! Car il y a urgence. Les classes moyennes occidentales laminées ne veulent plus d’un système qui profite d’abord aux élites. Gilets jaunes en France, Brexit en Angleterre, Trump aux États-Unis, Orbán en Hongrie, Salvini en Italie, mais aussi Bolsonaro au Brésil  : les peuples crient leur colère et veulent reprendre le pouvoir, souvent sous les traits de l’homme fort. Une internationale d’extrême droite se met en place. La démocratie libérale que l’on croyait indéracinable est en danger de mort.

Alors remettons la nation démocratique au cœur de l’agenda progressiste. Arrachons-la des mains des identitaires et des anti-européens qui la réduisent à des fantasmes nationalistes. Prenons conscience qu’elle est plus nécessaire que jamais pour équilibrer la mondialisation. Aimons-la. Elle seule nous permettra de concilier démocratie, mondialisation et écologie, d’aller vers une Slow Démocratie.

https://lalibertedelesprit.org/spip.php?article247

Voir aussi :

mailbox imprimer
Le but de "La liberté de l'esprit" est de contribuer au débat public sur le Pays de Quimper Cornouaille et au-delà, sur les sujets de société (sociologie, psychologie, économie, innovations scientifiques, éthique…), sans esprit partisan et avec une volonté d’ouverture, d’anticipation, de meilleure information contradictoire des citoyens et de gouvernance des impacts des choix de société.

Vos commentaires :

pcosquer
Jeudi 9 janvier 2020

De quelle nation parlez-vous?

Celle qui parle uniquement le français?

Pe hini a zo gouest d'ober gant ar yezhoù kozh anezho? Reoù a-orin neuze!

Ou celle capable d'utiliser les langues originelles?

Me! Ne wellan ket peseurt diforc'h zo etre ar stadoù-broadel hag an dud bet o reiñ lañs d'an akulturiñ harpet kaer mat war reizhwiriegezh ar c'houennelouriezh hag an trevadenniñ...hag hiziv d'an bedeladur.

Moi je ne vois pas quelle différence il y a entre les états-nation et les gens qui ont créé l'acculturation, elle-même construite sur le racisme et la colonisation... et aujourd'hui sur la mondialisation...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.