Ce livre étudie les mythes, les légendes et les fêtes rituelles du dragon chez les Celtes , les Hittites, les Grecs et même et les Indiens (Inde) etc...

46003_1.pngle dragon

Combattu par l'Eglise du haut Moyen Âge, car il était assimilé au Diable (ex : St Michel terrassant le dragon), il était surtout une survivance de l'ancienne religion.

Les traditions celtes sont à l'honneur du fait de l'importance du dragon dans celles-ci.

Un chapitre entier montre de manière inédite jusque-là que les saints vainqueurs d'un dragon se répartissent sur les quatre fêtes de l'année celtique.

Le chapitre sur le dragon hédoniste – il aime la musique – parle d'un dragon breton tandis que ceux sur saint Marcel à Paris et sur saint Véran dans les Alpes, montrent l'origine entièrement celtique de leurs légendes. Ailleurs à Lérins, la mythologie celtique s'est mélée à un apport grec.

Ainsi se décèle la richesse et la diversité des mythes sur les dragons.

Bernard Sergent est docteur en histoire ancienne et archéologie. Il est aussi chercheur au CNRS. Depuis 1992, il préside la Société de Mythologie française. Il est l'auteur de nombreux livres et collabore à de nombreuses revues.

C'est un spécialiste reconnu dans le comparatisme indo-européen.

15,5x22cm

400 pages

Broché

Illustrations en noir et blanc

ISBN 978-2-36747-052-8

Graphisme de la couverture : Jean-Eric Balnoas balnoas.blogspot.fr

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

Yoran Embanner est une maison d'édition basée à Fouesnant.
71 Hent Mespiolet
29170 Fouesnant

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.