Les Bonnets rouges/ Ar Bonedoù ruz
Communiqué de presse de Yoran Embanner

Publié le 26/09/18 23:13 -- mis à jour le 26/09/18 23:13

(voir le site) " align="left"> (voir le site) title='Les Bonnets rouges/ Ar Bonedoù ruz' alt='thumb' />

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La pièce commence à l'automne 2013 avec les manifestations et les coups de force des Bonnets rouges contre les portiques écotaxes. L'Histoire se répète-t-elle ?Ces manifestations contemporaines, parfois violentes, répondent aux révoltes de 1675, du « Papier Timbré et des Bonnets rouges » dont le souvenir est resté gravé dans la mémoire collective des Bretons.

La répression menée par les dragons du roi, fut féroce, laissant le pays exangue. Les insurgés furent passés au fil de l'épée ou pendus, on va même jusqu'à décapiter les églises des villages révoltés, avec interdiction de les remonter.Entre autres, les églises de Lambour en Pont-l'abbé ou la chapelle de Languivoa en Plonéour-Lanvern témoignent encore aujourd'hui de la violence infligée au peuple breton.

Ar Vro Bagan est une troupe de théâtre professionnelle en langue bretonne, créée en 1973, basée à Plouguerneau  (Finistère-Nord), et dirigée par Goulc'han Kervella, auteur et metteur en scène.

Broché 15,5 x 22 cm

240 pages

Photos en noir et blanc

ISBN  978-2-36785-012-2     

Dessin de couverture : Gweltaz Jégou  Artao studio artaostudio.com

Maquette de couverture : Pêcheur de lune- www.pecheur-de-lune.fr

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Yoran Embanner est une maison d'édition basée à Fouesnant.
71 Hent Mespiolet
29170 Fouesnant
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.