Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Éditorial -
Les articles ABP les plus lus en 2022
L'article le plus lu est une chronique de Philippe Argouarch sur le testament d'Anne de Bretagne. Elle a eu plus de 15 000 lectures...
Philippe Argouarch pour ABP le 28/12/22 17:22
56606_1.jpg
Renée de Bretagne (1510-1574), 2e fille d’Anne de Bretagne et dernière duchesse de Bretagne en droit. Portrait contemporain réalisé par le peintre italien Emanuele Taglietti.

L'article le plus lu est une chronique ,pour%20s'emparer%20du%20duch%C3%A9&text=Ren%C3%A9e%20de%20Bretagne%20 du 8 janvier 2022 intitulée François Ier a brûlé le testament d’Anne de Bretagne pour s’emparer du duché . Elle a eu 15 250 lectures, 422 LIKES et 14 commentaires. Cet article est une sorte de mise au point en ce qui concerne "l'union" entre le duché et le royaume de France. La chronique fut suivie d'une interview de l'historien Joël Cornette sur le même sujet en octobre dernier ( voir l'article ).

Le 2e article le plus lu est intitulé L’interdiction de l’enseignement en russe en Ukraine à l’origine de la guerre ? Le gouvernement ukrainien de Zelensky a aussi commis des erreurs. Entre 2017 et 2021, l'enseignement du russe par immersion dans les territoires à majorité russophone a été progressivement interdit en Ukraine. La Fédération de Russie aurait même interpellé le Haut Commissaire de l'ONU en charge des minorités nationales. Cet article a eu 5481 lectures, 49 commentaires, et 306 LIKES.

Les autres articles ayant eu du succès sont Il y a 12 ans Jean-Yves Le Drian, alors dans l’opposition, accusait le gouvernement de ne rien faire pour la réunification de la Bretagne, mais qu'a-t-il fait aujourd'hui ? ( voir l'article ). Si un jour il y a une guerre nucléaire, l'Ile longue sera détruite en priorité ( voir l'article ), Des Russes font passer le trad breton Son ar Chistr pour un chant nazi chanté par des Ukrainiens ( voir l'article ) et Langue bretonne : le Rectorat « massacre » les propositions de la Région, manifestation prévue à Rennes ( voir l'article )

Voir aussi :
1  0  
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 3 commentaires
Alain E. VALLÉE Le Jeudi 29 décembre 2022 12:38
L'Holodomor a eu pour effet que le gouvernement ZELINSKY n'a pas spontanément aidé à l'enseignement de la langue russe dans la partie de l'Ukraine où elle était pratiquée.
En effet, ce génocide provoqué par STALINE a provoqué la mort par la famine délibérément organisée d'environ cinq millions de personnes dans la ruralité ukrainienne, souvent des Juifs parlant Yiddish - interdits de résidence dans les villes selon la politique tsariste -.
Ce génocide fut poursuivi par une russification massive, soit : l'installation de russophones favorables à la collectivisation des terres et à l'industrialisation voulues par le régime communiste.
Dans ces conditions, la pratique de la langue russe en Ukraine (dans les États baltes aussi), est finalement apparue peu légitime. Et tout comme les gouvernements baltes, celui de l'Ukraine, enfin indépendant de la Russie seulement après 2014, en a tiré des conséquences qu'il est inapproprié de qualifier d' "erreurs".
En taisant un possible vrai motif minier (Lithium abondant dans le Dombas), la Russie a fait de l'usage du russe un soi-disant motif devant tenter de justifier par une pseudo "opération spéciale" (24 II 2022, jour de la Fête de l'Armée Rouge) une nouvelle et, selon le DIP, illégale prédation.
AV
(0) 
De P. Argouarch à Alain E. VALLÉELe Jeudi 29 décembre 2022 16:04
ABP n'a jamais sous estimé le motif minier. Tout le contraire ABP est un des rares médias à en avoir parlé. Voir le site Non seulement le lithium mais 5000 milliards de m3 de gaz dans la mer Noire. Poutine veut le sous-sol et aussi le sol, la terre noire pour le blé. Il bombarde l'Ukraine pour que les Ukrainiens partent.
(1)

Alain E. VALLÉE Le Jeudi 29 décembre 2022 18:28
Oui et merci.
Sans votre article avec une carte détaillée (Juin 2022), outre les Terres Noires bien connues pour être si fertiles, nous serions peut-être encore nombreux à ignorer les énormes gisements hydrocarbonés et miniers de l'Ukraine, tous occultés par la propagande russe.
Pour le Lithium qui motive certainement la tentative de prédation russe dans le Donbas, cette citation extraite de votre article dit l'essentiel et doit rester à l'esprit :
" (...) on vient de découvrir du lithium dans le Donbass. La revue Scientific Collection Interconf, écrit que les gisements ukrainiens pourraient contenir jusqu'à 500 000 tonnes d'oxyde de lithium, (...). Un des plus importants gisement au monde. "
On vérifie ainsi combien ABP est un média précieux.
Bonne Santé et bonne année.
AV
(1) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons