Des Russes font passer le trad breton Son ar Chistr pour un chant nazi chanté par des Ukrainiens
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 29/09/22 13:18 -- mis à jour le 02/10/22 19:03
Fake news sur Youtube :
Réalisation :
(3 544 vues)
Une autre construction de la propagande russe basée sur Son ar Chistr :
Réalisation :
(14 037 vues)
Une version bretonne récente de Gwenyn, Tri Yann et Gilles Servat :
Réalisation : Les copains d'Abord (France 2)
(1 914 985 vues)
Son ar Chistr : Son ar Chistr interprété en hollandais par le groupe hollandais BOTS 4,8 millions vues
Réalisation :
(4 890 125 vues)

Rapporté par le blog Penn Bazh, des Russes et des pro-Poutine font passer sur les réseaux sociaux le traditionnel breton Son ar Chistr, la chanson du cidre, pour un chant nazi de la Luftwaffe chanté par des Ukrainiens.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

On sait que les Russes ont tenté mille fois de faire passer les Ukrainiens pour des Nazis, un peu comme l'auteure Françoise Morvan qui a écrit un livre entier pour essayer de prouver que les nationalistes bretons étaient des Nazis ou des fils de Nazis.

Selon Wikipédia cette chanson a été composée en 1929 par deux jeunes agriculteurs de Guiscriff (Morbihan): Jean Bernard et Jean-Marie Prima. La version écrite en breton cornouaillais est collectée pour la première fois par Polig Monjarret en 1951. Elle était plutôt inconnue avant cette date. Son nom Yao jistr'ta laou devient alors Ev jistr'ta laou. Pour un historique complet de cette chanson allez voir wikideck .

Après sa popularisation en 1970 par Alan Stivell, qui la sort sur un single puis sur son album Reflets, elle est reprise en Bretagne et en Europe par Youenn Gwernig, Katell Keineg, Gwennyn, des bagadoù (le bagad Bleimor, Quic-en-Groigne, Lann-Bihoué, Sant Brieg), la célèbre formation irlandaise The Chieftains et le groupe hollandais Bots.

Dan Ar Braz l'a jouée avec Steve Waring au banjo lors de leur dernière rencontre. Elle appartient désormais au répertoire traditionnel et a même fait le « tour du monde » avec Scooter, Angelo Branduardi, Goran Bregovic, Martin Carthy, Brân, Blackmore's Night, Eluveitie, Otava Yo, Leshak etc. Il y a une version allemande , une version hollandaise et une version russe. Elle n'a jamais été chantée par les Nazis .

La première version de cette fakenews est parue sur twitter le 23 septembre, le jeune adolescent Ukrainien chante d'abord la version hollandaise des Bots, un groupe folk-rock hollandais dont les paroles sont en gros la traduction du breton de son ar chistr, puis il enchaîne en ukrainien avec ces paroles « maintenant nous devons nous battre, pour notre liberté et on ne sait pas pour combien de temps ...Nous luttons ensemble, personne ne doit se battre seul, n'y allez pas seul, nous y serons tous ensemble ».

Voir aussi :

2  2  
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1324 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 15 commentaires
  Pascal Lafargue
  le Jeudi 29 septembre 2022 13:52
Bah, peut-etre que les Russes ont trouve leurs sources dans le musee de Bretagne...
(5) 
  Gilbert Josse
  le Jeudi 29 septembre 2022 14:21
Bonjour.
Rumen Zapryanov n'est pas russe mais bulgare.
(voir le site)
Cela n'excuse rien, bien évidemment.
Cordialement.
(1) 
  Rafig
  le Jeudi 29 septembre 2022 18:55
Scooter chanteur techno qui destroy la "vraie" chanson d'Alan Stevel avec son "How much is the fish".
Une version en anglais mais toujours pas nazi.
Par contre les Russe-poutiniens et les républicains français mêmes méthodes pour discriminer les "petits peuples" sous leurs coupe.
(0) 
  Jean Yves Mevel
  le Jeudi 29 septembre 2022 19:19
Trugarez vras pour cette info.
(0) 
  philippe renaud
  le Jeudi 29 septembre 2022 20:23
Un peu médusé quand même par la prestation et le talent de ce groupe de jeunes ... qui ne comprennent peut-être pas d'où vient cette magnifique chanson, ni très bien le conflit qu'ils vivent.
Il y a un âge, ou tous est à découvrir !
(1) 
  Naon-e-dad
  le Vendredi 30 septembre 2022 09:24
Un petit peu trop forcé sur la Vodka, les Russes. Hé, les gars, contentez-vous du chistr , vous y verrez plus clair (j'espère).
.
Re a vodka zo fall evit ar spiswel hag an emskiant. Gwelloc'h eo ar chistr, kredapl braz.
.
notenn: spiswel a zo lucidité, e galleg flour
(0) 
  Anne Merrien
  le Vendredi 30 septembre 2022 11:53
J'ignorais que cet air avait eu un tel succès en Europe.
Les paroles en breton ne sont pas vraiment destinées à édifier la jeunesse. Il est question d'un jeune marié, fumeur, buveur de cidre et coureur de filles...
(0) 
  Alan
  le Samedi 1 octobre 2022 04:26
Mon commentaire n'est pas une attaque personnelle, c'est une mise au point.
Car ce qui est écrit ici mérite un dementi de la part d'ABP.
En effet, car autant cet amalgame qui est fait pour faire passer cette chanson bretonne pour une chanson nazi est une ignominie, autant votre commentaire sur l'Ukraine mériterait plus qu'un bémol, un démenti explicite.
Vous nous dites en effet :
"On sait que les Russes ont tenté mille fois de faire passer les Ukrainiens pour des Nazis, un peu comme l'auteure Françoise Morvan qui a écrit un livre entier pour essayer de prouver que les nationalistes bretons étaient des Nazis ou des fils de Nazis."
Vous ne vous faites là que les petits propagandistes du pouvoir...
Et bien oui, malheureusement, il y a en Ukraine, et notamment à l'ouest, où la population est beaucoup moins russophone,une forte imprégnation de l'idéologie "Banderiste", Bandera ayant été le leader nationaliste ukrainien soutenant l'Allemagne nazie.
Cela s'est révélé lors des manifestations du Maïdan en 2014, du massacre de la Maison des Syndicats à Odessa, de la création de régiments à partir de milices ouvertement nazi,( régiments Azov et Aïdar notamment), par de multiples exactions contre les populations russophones des territoires du Donbass et de Lougansk, et près de 14.000 morts sur ces territoires entre 2014 et février 2022, en raison des combats, mais surtout des bombardements du régime de Kiev sur les populations civiles.
Cela ne signifie pas pour cela que toute la population ukrainienne soutient ce régime. J'ai moi-même des amis ukrainiens, de Kiev, qui y sont fortement opposés. Et nous avons suffisamment de réfugiés en France qui peuvent témoigner du régime de terreur qui sévit désormais en Ukraine, avec notamment l'interdiction de parler russe et d'écrire en russe dans les médias et en public, alors même que la langue russe était jusqu'à là la langue principalement parlée,y compris à Kiev et dans les grandes villes et territoires de l'Est, l'ukrainien n'y etant quasiment pas parlé.
De la part d'ABP,avec les dizaines de sites d'information, de reportages, d'articles, de photographies, de différents correspondants de guerre, ne pas le savoir est coupable.
En insérant et en maintenant ici de tels propos, sans les dementir vous vous feriez directement les collabos, les lèches-culs de l'OTAN,des occidentaux, des États-Unis et de la CIA,et des anglo-saxons, et de la dictature européenne et macroniste.
Et vous feriez ici non seulement de la désinformation, mais de la propagande.
Les populations des territoires de Donetsk et de Lougansk luttent pour leur liberté, pour leur droit à parler leur langue qui est le russe, ce qui leur est refusé par la dictature de Zelenskyy.
Exactement comme le peuple breton revendique le droit à parler sa langue face au pouvoir français.
-----
Aussi, vous voudrez bien apporter un démenti à vos propos.
-----
Et nous ne devons pas oublier les nombreuses relations qui lient la Bretagne et la Russie depuis des siècles.
N'avons nous pas ne serait-ce que le même mot pour dire Janvier ?
( En breton, Janvier se dit Guenveur.
Mais ce mot s'est modifié, sa vraie signification est Yenn-veur, le grand froid. En russe Janvier se dit Yan-var)
-------
Le lien vers le blog d'Erwan Castel
Combattant breton pour la liberté au Donbass
(voir le site)
(2) 
  Pascal Lafargue
  le Samedi 1 octobre 2022 11:41
Je me souviens bien d'Erwan Castel du temps ou j'etais etudiant a Rennes (annees 90). Nous n'avions pas confiance en lui, il etait arrive subitement de nul part et d'un coup le voila a Dastum, Dazont (si je me souviens bien), au Gouren, au Cercle celtique etc..., partout ou il etait possible d'etre pour un militant breton a Rennes. Il semblait etre un gars louche et meme dangereux parfois. On pensait qu'il etait la pour infiltrer le milieu breton, mais cela aurait ete un peu trop visible, d'autant qu'il ne cachait pas son passe dans l'armee. Je me suis dit parfois qu'il avait ete effectivement initialement la pour nous surveiller mais qu'en electron libre, il s'etait sincerement pris au jeu du militantisme breton et avait echappe au controle de ses superieurs. Encore a ce jour, je ne sais pas quoi penser du personnage...
(voir le site)
(2) 
  hepmouezh
  le Samedi 1 octobre 2022 15:07
Merci à Alan pour son commentaire. On ne lutte pas contre la propagande avec plus de propagande...
Les ukrainiens ne sont pas des nazis, c'est évident, ils forment tout comme les russes la grande famille européenne et n'aspire qu'a vivre une vie tranquille, comme nous tous. Nonobstant, des nazis en Ukraine il y en a eu jusqu'au gouvernement... Le régime que soutiennent les politiques occidentaux a délibérément bombarder son soi disant peuple pendant des années et continue de le faire pendant qu'on le présente en victime.
Il est sain de dénoncer les errements du régime russe et de soutenir le peuple russe dans ses aspirations à la démocratie (sans pour autant soutenir des petits escrocs de la trempe de Navalny évidemment) mais cela ne doit pas servir de prétexte pour cacher les errements du régime ukrainiens, pourtant assez violents...
SVP en tant que média défenseur du peuple breton, vous vous devez d'être un défenseur intelligent de tout les peuples du monde, il faut défendre le (ou les?) peuple ukrainiens, mais pas le régime (autoritaire?) ukrainien. Vos lecteurs méritent un peu plus de respect, de la propagande il y en a assez sur les médias nationaux.
(1) 
  Kerbarh
  le Samedi 1 octobre 2022 20:18
La dictature européenne macronisite ?????
Il faut que vous demandiez l’asile politique en Russie, Chine,Corée du Nord, Venezuela,…
Je préfère les USA et l’Europe malgré leurs énormes défauts aux pays que je viens de citer plus haut.
Votre haine vous aveugle Mr Alan.
(5) 
  Thomas
  le Dimanche 2 octobre 2022 07:54
@Anne Merrien
C'est une des chansons les plus connues à l'étranger avec tri martolod et gortoz a ran (depuis le film la chute du faucon noir)
sex, drogue and rock and roll, comme quoi qu'importe les cultures et les époques, la jeunesse ;)
(1) 
  Ar Vran
  le Dimanche 2 octobre 2022 09:28
« Les populations des territoires de Donetsk et de Lougansk luttent pour leur liberté, pour leur droit à parler leur langue qui est le russe, ce qui leur est refusé par la dictature de Zelenskyy. »
Est-ce un copier-coller d’un site de propagande russe? Oser écrire ceci témoigne d’une inculture énorme quant à la situation de l’Ukraine. Cela ne vous grandit pas.
Faire le parallèle exclusif entre Bandera et le nazisme est du même acabit. Revoyez votre copie et arrêtez de Tina vos informations de sites dits de réinformation
(4) 
  P. Argouarch
  le Dimanche 2 octobre 2022 18:27
@Burban Xavier : vous avez des sources sur ce que vous affirmez sur Glenmor ?
(0) 
  Goldored
  le Lundi 10 octobre 2022 08:03
Erwan Castel est un petit facho.
(voir le site)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.