-- Langues de Bretagne --

Le président de Bretagne Culture Diversité écrit à François Hollande

Basée à Lorient, l'associationBretagne,culture diversité a été lancée en mai 2012 pour porter la voix de 45 associations bretonnantes ou fédérations d'associations. Bretagne culture diversité se présente comme une boîte à outils pour les associations. Cette association affiche plusieurs objectifs comme réaliser un inventaire permanent du patrimoine culturel immatériel breton, mettre en ½uvre un vaste plan de diffusion et de vulgarisation de la matière culturelle et des savoirs de Bretagne, promouvoir la diversité culturelle.

Suite à la décision du président de la république François Hollande de ne pas chercher à faire ratifier la charte des langues régionales ou minoritaires contrairement à l'engagement 56 de sa campagne électorale, le président de Bretagne, Culture et Diversité, Ronan LE COADIC, a écrit une lettre à François Hollande :

--------------début de la lettre------------------

Monsieur le Président de la République

Palais de l'Élysée

55, rue du Faubourg-Saint-Honoré

75008 Paris

Lorient, mardi 26 mars 2013

Nos réf. : RLC/1450

Objet : Non-reconnaissance des langues et cultures régionales et des droits culturels

Monsieur le Président de la République,

L'association Bretagne Culture Diversité a pour missions de vulgariser la matière culturelle de Bretagne, mener un inventaire permanent du patrimoine culturel immatériel et promouvoir la diversité culturelle, en partenariat avec tous les maillons du tissu associatif breton. Elle est, de ce fait, particulièrement attentive aux évolutions du cadre législatif français en matière de reconnaissance des langues et cultures régionales et des droits culturels.

Nous nous inquiétons, à cet égard, de la régression que constitue la disparition, lors de l'adoption de la loi sur la réforme de l'école au Parlement, de tous les amendements invitant à la prise en compte des langues et cultures régionales dans les programmes scolaires.

En outre, nous déplorons vivement que, sur simple avis du Conseil d'État, vous ayez renoncé à modifier la constitution d'une façon qui aurait permis à la France conformément à votre engagement de ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. La France s'éloigne ainsi d'une reconnaissance de la diversité des langues et des cultures, ce qui nous semble en contradiction avec la Déclaration universelle des Droits de l'homme de 1948, la Déclaration universelle de l'Unesco sur la diversité culturelle de 2001, ainsi que les engagements pris par la France en 2006, lorsqu'elle a ratifié la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

La reconnaissance constitue un « besoin humain vital » écrivait le philosophe Charles Taylor et l'expérience d'un refus de reconnaissance se traduit généralement par le sentiment d'être méprisé et victime d'une injustice. C'est bien ce que nous ressentons dans le monde associatif breton.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de ma très haute considération.

Ronan LE COADIC

Président

Bretagne Culture Diversité

Document PDF lettre_du_prsident_de_bcd_hollande.pdf Lettre de Ronan Coadic à François Hollande. Source : BCD

mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.