Le débat intégral sur l’écotaxe à l’Assemblée nationale (audio)
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 12/12/13 17:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Questions des députés de la commission sur l'écotaxe Le 11 décembre 2013.

Mercredi 11 décembre, la mission d'information sur l'écotaxe poids-lourds écoute les questions des députés.

On apprend que des convois de camionnettes (de moins de 3,5 t) sillonnent l’Europe pour ne pas payer d’écotaxe ; que l’on ne payera pas d'écotaxe si on va traverser les Alpes de la France vers l’Italie ; que les Basques veulent l’écotaxe absolument, etc. etc.

La conclusion devient évidente pour le citoyen. L'écotaxe doit être décidée et gérée par les régions car les positionnements géographiques déterminent l'existence ou non de solutions alternatives, le degré de pollution, et les contrecoups sur l’économie régionale.

L’écotaxe apparaît de plus en plus comme la loi qui va défaire le principe de l’universalité de la loi républicaine et donc le modèle jacobin d’une république à bout de souffle.

Sont intervenus :

M. Richard Ferrand

M. Joël Giraud

M. Marc Le Fur

M. Thomas Thévenoud

Mme Joëlle Huillier

M. Michel Heinrich

M. Philippe Duron

M. Éric Straumann

M. Florent Boudié

M. Bertrand Pancher

Mme Eva Sas

M. Xavier Breton

M. Gilles Lurton

Mme Catherine Beaubatie

M. Philippe Le Ray

M. Thierry Benoit

Mme Françoise Dubois

Mme Sylviane Alaux

Mme Isabelle Le Callennec

M. Gilles Savary

M. François-Michel Lambert

M. Jean-Paul Chanteguet

M. Frédéric Cuvillier, ministre

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.