Le breton s'implante à Rennes
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 20/10/07 3:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Hier à l'hôtel de Rennes Métropole les principaux acteurs de l'enseignement du breton de l'agglomération ont présenté la plaquette qui sera distribuée aux maires des communes de l'agglomération sur les perspectives de la langue bretonne. Avec 8000 brittophones originaires de l'Ouest du pays, Rennes à aussi une centaine de personnes employées en breton. Il y a 9 écoles bilingues ou à immersion sur 6 sites. 600 enfants sont scolarisés et il y a 300 étudiants en breton à l'université de Rennes 2. Il y a aussi 300 personnes en formation pour adultes.

A long terme le but exprimé par Marcel Gabillard est que "tous ceux qui désirent apprendre le breton puissent le faire". A noter qu'à Guichen 24 enfants attendent toujours l'ouverture d'une classe bilingue. Certains parents ont refusé la scolarisation de leur enfants.

Voir la vidéo où interviennent successivement Marcel Gabillard (de Rennes Métropole, Judith Castel de Ofis ar brezhoneg, Lena Louarn de Skol an Emsav, Valérie Coussinet de Diwan, Judith de Div Yezh, Gaelle Chévert de Div Yezh et Jacques de Poulpiquet de Dihun. [video1]

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3457 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.