Le Breizh Civic Lab à la rencontre des parlementaires bretons

-- Politique --

Communiqué de presse de Breizh Civic Lab
Porte-parole: Stéphane Péan

Publié le 20/09/19 10:23 -- mis à jour le 20/09/19 10:23

Le 18 septembre, le Breizh Civic Lab était invité à l'Assemblée Nationale par le député Yannick Kerlogot (LREM, 22) afin de rencontrer les parlementaires bretons.

Il s'agissait de présenter les résultats du sondage sur la Bretagne (1) et d'échanger sur la suite à y donner.

La proposition de lancer un grand débat citoyen régional a été évoquée avec l'appui technique d'Erwan Dagorne, expert en participation citoyenne à Missions Publiques, ainsi que la lettre envoyée le même jour aux élus du Conseil Régional de Bretagne (2).

La réunion avec les parlementaires, très intéressés par les résultats du sondage TMO Régions, a été constructive.

Une dizaine de parlementaires étaient excusés. Etaient présents : Yannick Kerlegot (LREM 22), Paul Molac (groupe Libertés et Territoires, 56), Marc Le Fur (VP de l'AN et LR, 22), Didier Le Gac (LREM, 29), Yves Daniel (LREM, 44) ainsi que la collaboratrice de Hervé Pellois (LREM, 56).

(1) Sondage TMO Régions commandité par Dibab - Décidez la Bretagne en partenariat avec le think-tank Breizh Civic Lab. Résultats du sondage

(2) Lettre au CRB

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
BREIZH CIVIC LAB L’intelligence collective au service de l'innovation politique. Breizh Civic Lab a pour ambition de donner des clés de réflexion et d’action afin d’envisager l’avenir politique de la Bretagne sur de nouvelles bases – civique, républicaine et urbaine. Ses activités visent à réfléchir et débattre mais aussi à proposer et expérimenter de nouvelles pratiques collectives tant du point de vue de l’innovation citoyenne que de l’action publique. Breizh Civic Lab souhaite ainsi contribuer pleinement à la construction de l’intérêt général en Bretagne.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 2 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.