Réunification de la Bretagne : le sondage qui confirme tout

-- --

Communiqué de presse de RPS
Porte-parole:

Publié le 30/08/19 14:06 -- mis à jour le 30/08/19 16:01

C'est avec grand intérêt que nous avons pris connaissance des résultats du sondage de TMO Régions, commandé par Dibab et Breizh Civic Lab.

Ce que défend l'Union démocratique bretonne depuis des dizaines d'années se confirme auprès de la population bretonne: 59 % des habitants de Loire-Atlantique se sentent Bretons; 50 % des Bretons souhaitent le rattachement (contre 28 % à l'inverse) ; 68 % des habitants de la Région et 63 % du département de Loire-Atlantique souhaitent une consultation sur la

réunification. La pétition de Bretagne Réunie sur le sujet, qui avait récolté 105 000 signatures, était pourtant déjà sans appel. Il y a un vrai désir de réunification de la Bretagne, et un vrai désir de débat sur le sujet.

Sur la question institutionnelle les résultats confirment également l'envie d'une régionalisation, avec un transfert de compétences accru (64 % pour que la Région prenne en charge des politiques publiques gérées actuellement au niveau national). 61 % souhaitent qu'un débat soit ouvert et le même pourcentage souhaite la création d'une Assemblée de Bretagne regroupant les départements et le Conseil régional.

Avec la confirmation de ces résultats, il est désormais grand temps que les pouvoirs publics prennent en main ces sujets et inscrivent le débat dans toute la société bretonne. Le Président du Conseil Régional de Bretagne Loïg Chesnais-Girard déclare qu'il attend que la Loire-Atlantique bouge sur la réunification.Nous considérons que sur cette question, la Région Bretagne doit être moteur et engager dès à présent des démarches avec le département de la Loire-Atlantique et le Gouvernement afin de permettre l'organisation d'une consultation.

Pour l'Union Démocratique Bretonne, c'est une affaire de démocratie avant tout.

Pierre-Emmanuel Marais

Porte-parole de l'Union Démocratique Bretonne

Ce communiqué est paru sur RPS

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Philippe LR
Samedi 31 août 2019

Effectivement ça change tout !

Rendez-vous compte : on est passé de 65 % en moyenne pour la réunification dans de (nombreux) sondages depuis 40 ans à 50 % sur le seul sondage diligenté par la gauche régionaliste...il n'y a que les bretons pour arriver à ce résultat et ce style de conclusion ! Champion les gars. A cette allure là on serait le dernier territoire républicain français de la planète et surement le dernier territoire européen. Nous sommes un peu les Jurassic-Asterix Park de l'Histoire

jakez Lhéritier
Lundi 2 septembre 2019

Sondages,colloques,débats,pétitions,voeux,manifestations de 30 à 40000 personnes pour le réunification depuis les années d'après guerre,RIEN DE RIEN ...........

Nous avons été séparés sans consultations,pourquoi réclamer un "référendum" qui, s'il est vital pour les militants bretons sera complètement noyé par rapport aux autre sujets sociaux et de carrières électoralistes.

Quémander devient usant,fatiguant,

Quel plan d'union et d'entrisme dans les listes municipales, de 2020 et quelles ententes construire

pour les autres à venir.

Construire quelques actions sur fin 2019:coordination politique,liste courte,simple des objectifs à proposer aux bretons. pour 2020 etc.

Des actions très fortes aux festivals bretons de Clisson à Crozon en passant par Quimper,Lorient,Paimpol,Guingamp,St Nolff,Carhaix.

Distribution d'un texte appelant les danseurs,musiciens,chanteurs,sportifs,supporters, etc à s'impliquer dans la vie municipale bretonne

Etre acteur et pas seulement consommateur.

Ce devrait être le rôle de la plate forme initiée sur Morlaix début 2019 avec l'accord de plusieurs organisations et personnalités bretonnes..?

Alain E. VALLÉE
Vendredi 6 septembre 2019

Répétons donc que le rêve sacré des jacobins, uniformisateurs et autres centralisateurs masqués est que les Bretons, eux-mêmes, car manipulés, votent ainsi très librement contre la Réunification de la Bretagne qu'ils demandent pourtant constamment et massivement selon les sondages.

Le pire danger est qu'après avoir quémandé et réussi à obtenir un scrutin, référendum sans doute pas ou votation plus probablement, le résultat soit seulement catastrophique (cf : Québec, Ecosse, ...).

Même si ceci ne se voit pas, le projet de fusion de la Bretagne administrative et des Pays de la Loire en un fumeux "Grand Ouest" capitale Nantes reste dans l'actualité du pouvoir républicain tel qu'il va.

AV

Naonedad
Vendredi 6 septembre 2019

La fin du préjudice causé à notre pays par l' "ulsterisation" forcée de la Loire Atlantique est très simple à mettre en œuvre, en fait. La réunification pourrait intervenir rapidement et facilement. Nul besoin de lancer un référendum coûteux et pouvant être accompagné de perfides chausse-trappes (y compris par le choix de la formulation de la question libellée de telle sorte qu'elle induise un rejet-On a déjà vu ça, hélas). Y a t-il eu consultation des populations, du peuple breton, des habitants de Loire Atlantique, lors de la partition? NON! Absolument pas! Et bien, au regard du principe de droit du parallélisme des formes, ce qu’un décret a défait, un décret doit le refaire! C'est simple et juste. Car gare à l'enfumage et à la manipulation, à l'utilisation du mensonge et de la peur en cas de consultation... Les ennemis de la Bretagne sont capables de tout, vous savez bien.

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.