La tribune de Pierrick Massiot pour la réunification va dans le sens de la démocratie
Communiqué de presse de 44=Breizh

Publié le 28/05/14 20:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué du collectif 44=Breizh, 28 mai 2014

Le président de la Région Bretagne, Pierrick Massiot, a publié dans la presse régionale, y compris en Loire-Atlantique, une "Lettre à la Bretagne" pour défendre une collectivité unique et la réunification : (voir le site) du Conseil régional pour lire la lettre, ou ci-dessous en PDF proposé sur le site. Lettre en français et en breton.

Le collectif 44=Breizh apprécie cette initiative qui va dans la continuité des voeux formulés par la Région. (1) Répondre aux élus qui agitent le chiffon rouge du "repli sur soi", rappeler la position de la Région pour une Bretagne réunifiée et innovante par son projet d'Assemblée de Bretagne à cinq départements était nécessaire et c'est chose faite.

Nous notons que, contrairement aux élus des Pays de la Loire, Pierrick Massiot souhaite ouvrir le débat et associer la population. C'est tout à son honneur et les élus dits “ligériens” devraient s'en inspirer.

Le collectif 44=Breizh reste tout de même inquiet face aux différentes rumeurs sur la réforme territoriale relayées par la presse. La Tribune (2) a en effet affirmé que des fusions entre les régions constitueraient la seule possibilité d'évolution de la carte des régions, contredisant L'Express (3) qui déclarait il y a une semaine que la Loire-Atlantique ferait exception en rejoignant la Bretagne.

Hier, Le Télégramme (4) publiait un article annonçant qu'après une fusion des Pays de la Loire avec une autre région (hors Bretagne), lors d'une " deuxième étape [...] un droit d'options serait octroyé aux départements qui souhaiteraient se rapprocher d'une région."

Ces informations imprécises et parfois contradictoires nécessitent un éclaircissement.

Une annonce de François Hollande est programmée pour la semaine prochaine et tout laisse penser que les futures annonces n'iront pas dans le sens d'une réunification. Nous ne pourrions pas envisager qu'à l'occasion de la réforme territoriale la mobilisation des habitants de Loire-Atlantique ne soit pas entendue.

Nous appelons la Région Bretagne et le Conseil général de Loire-Atlantique à, d'ores et déjà, se rapprocher et mettre en place les moyens d'un véritable débat. Le collectif 44=Breizh souhaite également être tenu au courant des initiatives qui seront prises par ces collectivités dans les mois à venir.

Le collectif 44=Breizh

(voir le site) page du communiqué.

Notes

(1) (voir le site) pour le communiqué de 44=Breizh à ce sujet.

(2) La Tribune :

- (voir le site) pour l'article titré Reforme territoriale : projet toujours flou, mais le calendrier se précise, par Jean-Pierre Gonguet le 26 mai 2014.

Extraits :

...il a indiqué à Manuel Valls qu'il ne souhaitait aucune modification de frontières régionales. Seulement des fusions. La Bretagne ne pourra donc pas avaler la seule Loire Atlantique car seules devraient être acceptées les fusions de régions en bloc (...)...il semble que le Président a déjà promis à certaines régions qu'elles ne bougeraient pas quoiqu'il arrive. Ce serait le cas de la Corse (pas de fusion avec PACA), de la Bretagne (Jean Yves Le Drian y veille).

(3) L'Express :

- (voir le site) pour l'article titré Réforme territoriale: ce que prépare l'Élysée, par Michel Feltin-Palas, publié le 23 mai 2014.

Extrait : Une exception pourrait être réservée à la Loire-Atlantique, laquelle serait rapprochée de la Bretagne actuelle pour tenir compte de l'histoire et de la mobilisation des habitants sur cette question.  

(4) Le Télégramme :

- (voir le site) titré le 27 mai La Bretagne à cinq départements. Peut-être à l'automne ! Réservé aux abonnés.

Extrait octroyé : La Bretagne resterait seule mais selon nos informations, la porte à un rattachement de la Loire-Atlantique ne serait pas forcément fermée...

- (voir le site) par Yvon Corre, ce 28 mai à 15 h 41. Réservé aux abonnés.

Extrait octroyé : La Bretagne resterait seule mais l'hypothèse d'un rattachement de la Loire-Atlantique resterait envisageable.

Document PDF lettre_a_bretagne.pdf Lettre à la Bretagne de Pierrick Massiot, 28 mai 2014. Source : Pierrick Massiot
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.