La consommation locale et responsable avec la carte interactive Green Echo
Communiqué de presse de Agnieszka Misiura

Publié le 28/09/20 0:15 -- mis à jour le 04/10/20 08:24

Green Echo propose une carte interactive et participative qui recense les initiatives de consommation locale et responsable en France :

circuits courts, zéro déchet, commerce équitable, réemploi, seconde-main, économie sociale et solidaire, etc.

Près de 20 000 professionnels de la consommation locale et responsable sont rassemblés sur cette carte pour permettre aux particuliers de trouver simplement où et comment consommer autrement.

En se géolocalisant ou en saisissant une adresse sur la carte, les utilisateurs accèdent aux professionnels qui proposent d’autres façons de consommer autour d’eux.

Chaque professionnel dispose d’une page personnalisée où figurent ses informations : activité, horaires d’ouverture, adresse, numéro de téléphone, etc.

Les utilisateurs de Green Echo peuvent donc accéder très simplement à ces renseignements.

Green Echo prévoit le développement de futurs outils afin d’accompagner les professionnels et les particuliers :

-Lieu de discussion dédié aux professionnels pour stimuler les échanges et créer des synergies ;

-Gestion de la présence digitale des professionnels ;

-Fonctionnalité de réseau social, de click & collect pour stimuler les liens entre professionnels et particuliers.

-Les fonctionnalités actuellement présentes sur le site sont totalement gratuites.

Informations pratiques

Agnieszka Misiura


mailbox
imprimer
Journaliste-photographe ABP pour Rennes
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.